Minuit dans l'univers : bande-annonce du blockbuster Netflix apocalyptique de Noël

Geoffrey Crété | 27 octobre 2020
Geoffrey Crété | 27 octobre 2020

C'est la fin du monde ou presque dans Minuit dans l'univers (The Midnight Sky), blockbuster SF de et avec George Clooney, attendu sur Netflix juste avant Noël.

Gravity, Sunshine, Le Jour d'après... Avec son paysage post-apocalyptique, sa planète gelée, sa station spatiale en danger et sa niaiserie évidente, Minuit dans l'univers sera inévitablement victime du jeu des comparaisons. Surtout quand George Clooney cite en plus The Revenant comme modèle (en partie parce qu'il y a un scénariste en commun, Mark L. Smith).

Mais peu importe : Netflix va de toute évidence en faire le spectacle de la fin d'année, avec une sortie calée au 23 décembre qui rappelle que Bird Box (avec l'autre moitié du duo de Gravity, Sandra Bullock) avait été un carton phénoménal dès son arrivée sur la plateforme le 21 décembre 2018.

Nouveau poids lourd de Netflix catégorie divertissement hollywoodien, réalisé et mené par George Clooney, Minuit dans l'univers (The Midnight Sky) pointe le bout de son nez cosmique et apocalyptique dans une première bande-annonce. Et malgré les ficelles apparentes, difficile pour tout amateur d'apocalypse et science-fiction de ne pas être un brin curieux.

 

 

Adapté du livre de Lily Brooks-Dalton, Minuit dans l'univers tourne autour d'une catastrophe imminente qui va frapper notre planète en 2049. D'un côté, il y a une équipe d'astronautes menée par Sully (Felicity Jones), qui rentre de mission et a perdu contact avec la Terre. De l'autre, il y a le scientifique Augustine Lofthouse (George Clooney), qui décide de rester dans sa base en Arctique pour observer les étoiles. Sa rencontre avec une enfant (Caoilinn Springall) va l'inciter à tenter le tout pour le tout, afin de porter la flamme de l'espoir au milieu de ce champ de ruines gelées.

En voilà un beau pitch hollywoodien, qui promet de l'aventure, de l'action, des émotions, et la victoire de l'amour sur l'apocalypse. La bande-annonce déborde de clichés dans tous les sens, mais Minuit dans l'univers ressemble à un bulldozer d'efficacité, qui devrait créer sensations et émotions dans les chaumières. Avec en plus un beau casting de seconds rôles, puisqu'il y a notamment Kyle Chandler, David Oyelowo (espérons que ce soit mieux que sa sortie spatialo-mongoloïde The Cloverfield Paradox) et Demian Bichir (idem, pour Alien : Covenant).

 

Photo Kyle ChandlerDemain à la une : c'est la merde

 

Pour George Clooney réalisateur, c'est le sixième film, en mettant de côté son travail derrière la caméra sur la série Catch-22. Après un démarrage en trombe, avec le très beau Confessions d'un homme dangereux en 2003 et Good Night, and Good Luck en 2006 (qui lui avait valu une nomination à l'Oscar du meilleur réalisateur), ça a été une longue douche froide. Jeux de dupes, Les Marches du pouvoir, Monuments Men et Bienvenue à Suburbicon n'ont pas vraiment marqué les esprits (en bien). Reste à voir si Minuit dans l'univers, avec son titre français digne d'une suite d'Un raccourci dans le temps, redressera la barre.

Rendez-vous sur Netflix le 23 décembre, juste après un autre poids lourd d'une tout autre catégorie : Mank de David Fincher (4 décembre).

Tout savoir sur Minuit dans l'univers

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Numberz
27/10/2020 à 22:14

"demain à la une"

Poto Geoffrey. Tain en vrai, j'ai kiffé cette série.

Espadon
27/10/2020 à 21:37

Bon allez la petite fille c’est Felicity Jones

ctiti
27/10/2020 à 20:02

C'est quoi ce commentaire sous la photo? On a pété les plombs ou quoi?

Meuh!
27/10/2020 à 19:21

Donc on sait deja dans la bande annonce que papy clooney et que petite enfant aux grands yx bleu doivent aller d'un point A au point B, que c'est super dangereux, relou de ouf, difficile, que c'est une question de vie ou de mort mais ...
Mais on voit qd mm qu'ils y arrivent a la fin de la bande annonce... j'espere que l'interet du film est ailleurs quand mm lol

La Classe Américaine
27/10/2020 à 15:54

Des images que nous donne a voir cette BA, il semble qu'on ait a faire a du très haut-niveau. Apres, le problème aujourd'hui des films dans l'espace c'est qu'on en a vu un, on les a tous vu.

Kyle Reese
27/10/2020 à 15:19

"Niaiserie" vous y allez pas un peu fort ?

Ok ça va surement chercher l'émotion, avec de la poésie (par les temps qui court ça fera surement du bien) et on verra de quelle manière avec le film.
En tout cas, un mélange de d'Interstellar, de Gravity et du Jour d'après, si c'est bien fait je suis évidement partant. Le casting est top, les images donnent envies, reste à savoir ce que vaut le scénario et surtout la réalisation de Clooney qui n'a pas vraiment brillé lors de ses dernières réalisation. Il a pris un petit coup de vieux tout de même le George.
En tout cas il a du y mettre ton cœur et j'espère son talent puisque le thème de l'écologie lui tient particulièrement à coeur.
Allez on y croit. Un conte de Noël post-apocalyptique devrait finir par une belle note d’espoir.
Et en l'absence de blockbuster de fin d'année au ciné (WW84 en ballotage) , si le film est réussi ça sera tout bénéf pour tout le monde.

votre commentaire