Avant Expendables 4, que devient Expendabelles, le spin-off féminin de la franchise ?

La Rédaction | 29 septembre 2020 - MAJ : 29/09/2020 15:27
La Rédaction | 29 septembre 2020 - MAJ : 29/09/2020 15:27

On est sans nouvelles depuis de longs mois d’un hypothétique Expendables 4. Mais qu’en est-il de sa cousine, longtemps annoncée, jamais concrétisée, l’étrange Expendabelles ? 

Comme espéré, Expendables : Unité spéciale, le baroud d’honneur nostalgique de Sylvester Stallone, véritable best of des trognes de l’action à la papaa provoqué l’enthousiasme de spectateurs en manque de grosses tatanes. Et quand Expendables 2 enflamme les écrans en 2012, tout ce beau monde se prend à rêver d’une véritable franchise avec produits dérivés et... spin-off féminin. 

Le cinéma américain, depuis Alien en 1979, ayant su proposer une sacrée brochette de femmes d’action, le concept d’Expendabelles paraît tout trouvé : c’est une resucée de la saga originelle, mais avec des personnages féminins. Le projet restera flou, essentiellement relancé, d’interview en interview, de rumeurs en bruits de couloirs. Puis, alors qu’Expendables 3 se concrétisait, les Expendabelles semblaient sur le point, elles aussi, de voir le jour. 

 

Photo Sylvester StalloneLe bon (pas si) vieux temps

 

En février 2014, quand le troisième volet des aventures de nos bras préférés entame son marathon promotionnel, la nouvelle tombe dans les colonnes de Deadline : c’est le réalisateur Robert Luketic, metteur en scène de L'Abominable vérité, qui hérite de la patate chaude. Un pitch officiel est même dévoilé, expliquant qu’une troupe de femmes mercenaires va devoir affronter un vilain dictateur, soi peu ou prou l’intrigue du Expendables originel. 

À l’époque, Sly se montre de plus en plus disert, évoquant à demi-mot le casting de Sigourney Weaver, qui pourrait jouer la fondatrice des Expendabelles, ex-femme du héros interprété par Sylvester, l’auguste Barney Ross. Mais déjà, on sent ici et là que la star ne paraît pas assurée, soulignant lors de chaque entretien à Cinemablend qu’il n’a aucune idée de quand le projet pourrait voir le jour : "Je ne peux pas vous dire quand on s'y mettra, ni si ça aura vraiment du sens".

Et il fait bien, car la réception glaciale d’Expendables 3 par le public et la critique (220 millions au box-office, le score le plus faible de la trilogie), et le choix de Sigourney Weaver de privilégier Quelques minutes après minuit plutôt que les séances de muscu vont tout paralyser. 

 

photo, Linda Hamilton, Mackenzie DavisExpendabelles ou Expendabide ?

 

Les fantasmes allaient pourtant bon train, les fans imaginant une réunion au sommet entre Linda Hamilton, Sigourney, Meryl StreepCameron DiazZoe Bellou encore Milla Jovovich. Mais entre les actrices confirmant avoir été approchées de manière relativement informelle, les refus, les bruits de couloir et les vœux pieux, difficile de faire le tri. 

La situation semble aujourd’hui d’autant plus bloquée que Rambo : Last Blood n’a pas déclenché d’enthousiasme au-delà du cercle désormais relativement restreint des fans hardcore de Stallone, et que les suites d’Évasion ont brillé par leur médiocrité et leur discrétion au box-office. Ajoutons que l’insuccès de Terminator : Dark Fate n’a sans doute pas aidé les financiers à imaginer Linda Hamilton prendre la tête de l’escouade. 

Enfin bon, si vous tenez absolument à voir une troupe de comédiennes s’unir pour tout péter, il reste toujours Ocean’s Eight. Ou pas.

commentaires

Louis
02/10/2020 à 23:01

Nous voulons revoir ronda roussey.
Une vrai combattante .La meilleure pour ce film .





L

Numa26
02/10/2020 à 18:34

Pas de Uma "Kill Bill" Thurman citée tiens ????

tnecniv
30/09/2020 à 20:34

J'ai oublié de préciser que mon com était en réponse à Dutch

tnecniv
30/09/2020 à 20:32

J'adore Stallone mais faut dire ce qui est , depuis le début des années 2000 il est un peu dégueulasse , c'est pas bien de critiquer sur le physique mais à un moment faut accepter que la nature est plus forte , surtout que la chirurgie va pas faire oublier aux gens que t'as un demi siècle dans la gueule et en plus c'est souvent ridicule ( Travolta et son implantation de cheveux ... par exemple ) , n'est pas Tom Cruise qui veut en terme de vieillissement .

Expandablacks Lives Matters
30/09/2020 à 00:25

Ne manquent plus que les Expandablacks.

Cklda
29/09/2020 à 20:41

@Marty, c’est toi qui écrit les punchlines de Simon Riaux?

Monsieur Vide
29/09/2020 à 20:34

Et Mimi Mathy

alulu
29/09/2020 à 20:02

Et Geena Davis, c'est du pipi de chatte ou quoi?

Dutch
29/09/2020 à 17:12

Je trouve tous les films de la saga absolument nuls, avec Stallone et son visage botoxé, lifté, le mec bourré d'hormones de croissance; sinon Meryl Streep envisagée pour jouer dans la version féminine lol...

Marty
29/09/2020 à 16:25

Je dirais même; cadrée par un unijambiste fuyant un meute de dobermann au régime vegan depuis 6 mois .

Plus

votre commentaire