EuropaCorp : Luc Besson officiellement rétrogradé, mais toujours aussi bien payé

Mathias Penguilly | 11 août 2020
Mathias Penguilly | 11 août 2020

Depuis le rachat de la société de production par un groupe américain, on savait que Luc Besson allait quitter la présidence du groupe. Ça y'est, c'est acté...

La manière dont EuropaCorp, un des rares studios français, s'est effondré ces dernières années est digne d'un véritable film d'horreur boursier. En grande difficulté économique avant la sortie de Valerian et la Cité des mille planètes (l'entreprise de Luc Besson avait déjà dû revendre ses multiplexes, entre autres), le bide du film au box-office n'a rien arrangé. Avec 225 millions de dollars de recettes et un budget hors marketing de 177 millions, le film n'a pas permis de sauver le studio de la banqueroute.

Pire encore, Anna, son successeur n'a même pas été rentable, malgré un budget abaissé à 30 millions. Ajoutons à cela les déboires judiciaires du studio (attaqué entre autres, pour contrefaçon) et les coups assénés à la réputation du cinéaste et on constate la chute du studio avec sidération, un peu à la manière d'un crash en slow-motion. Finalement, EuropaCorp a fait l'objet d'un plan de sauvegarde, et le réalisateur et producteur français vient de perdre les pleins pouvoirs.

 

PhotoLuc Besson s'accrochant à son siège de DG

 

Annoncée dès le mois de mars dernier, la reprise du studio par le groupe américain Vine devait contraindre Luc Besson à quitter ses fonctions de directeur général pour un poste de directeur artistique. C'est désormais acté : à partir du mois de septembre 2020, il sera remplacé par Axel Duroux un ancien président d'RTL passé également par la société de production Endemol.

Que les fans du réalisateur se rassurent néanmoins, Luc Besson a largement de quoi se consoler. Capital rapporte en effet, qu'il touchera un salaire annuel d'1,6 million d'euros à partir de l'exercice prochain, qui pourra potentiellement être doublé à chaque fois qu'il signera un scénario. À chacune de ses réalisations enfin, le cinéaste pourrait toucher entre 2 et 6 millions de dollars. Cela lui laisse largement de quoi voir venir pendant qu'il écrit ses mémoires.

Paralysée par les procédures de sauvegarde, EuropaCorp n'avait rien produit depuis la sortie d'Anna à l'été dernier. Il s'agissait d'ailleurs de la seule production du studio sur l'année 2019. Les bouleversements d'organigramme devraient permettre à l'entreprise de se relancer dans les prochains mois.

 

Photo Luc BessonMise au placard doré pour Luc Besson

commentaires

Pseudonaze
13/08/2020 à 11:01

Pour comprendre ce qu'est la recette et le concept "Luc Besson" voir et revoir la vidéo mozinor...
https://youtu.be/GJ1ySirkOAE

JohnMALAX
13/08/2020 à 01:19

Hélas, le génie qu'il était a peu à peu basculé dans une espèce de suffisance condescendante qui a très vite occulté sa bien réelle créativité d'origine. En ne s'entourant que de petits soldats courtisans, pourtant tous talentueux, il ne s'est plus vu menacé de quoi que ce soit. Un contre exemple, le réalisateur Jean Jacques Annaud était, lui, déjà d'une extrême lucidité sur ses succès récurrent en disant dès 1989 qu'il fallait savoir se retirer quelques temps, s'absenter, ne serait-ce que pour également laisser les autres [réalisateurs] obtenir des budgets. Deux philosophies extrêmement divergentes!

KastorBesson
12/08/2020 à 11:33

@toms
C’est certain qu’il y a eu une « décadence » des films de Besson reposant sur des gimmicks reproduits à la chaîne avec plus ou moins de bonheur soit directement soit via des réalisateurs aux ordres
C’est vrai aussi que vu de 2020 des films cultes de Besson (Nikita, le 5ème élément, Taxi..) comportent des passages ridicules voire embarrassants qui amochent sérieusement leur aura
Vu d’aujourd’hui encore à titre personnel (c’est donc purement subjectif) je trouve Lucy ou Anna et même Valérian pas si indignes ...quand à Taken c’était excellent !

Tom’s
12/08/2020 à 09:22

@kastordenuit, Besson est un bon plasticien de l’image pr un mec venant de la pub.. as voulu élever le ciné français de Genre et il y es parvenu entre 1981 & 1998, aprs Jeanne d’arc c’est la facilité entre minimoys et ce film qui réunit Deniro et Michelle Pfeiffer ou le type s’engouffre dans la version France vu par les ricains! Il ne sait pas écrire un truc valable se prenant pour Spielberg ou kubrick... sa façon opportuniste de produire avec ses tête d’affiche us dans de mauvais films ne font que confirmer je déteste ce qu’il es devenue !!

Kastordenuit
12/08/2020 à 03:54

@toms
Une fois encore les goûts des uns et des autres en matière de relations est corrélé à ce que considère la morale de l’époque ! La notre s’offusque rapidement mais par exemple au début des annees 80 avoir un vieux Delon sortant avec une Anne Parillaud pré pubère c’était cool ! Aujourd’hui ça serait balance ton porc direct ! Et en plus il fumait ce qui était cool aussi !
Tout cela pour dire que l’œuvre et l’artiste sont des sujets séparés

Tom’s
12/08/2020 à 00:11

Ça va sans doute remonter le niveau, réalisateur ces derniers films sont nuls, producteur de films au scénario écrit par lui mme tout aussi mauvais et qui se donne un genre plus con qu’il ne l’est, en + l’aspect vicieux du mec oui à 32 Ans être avec une jeune fille de 16ans ..le mythe s’effrite

KastorKastor
11/08/2020 à 21:51

@marc
C’est vrai que Besson en a fait une version sans grande finesse
Les acteurs ne sont pas sous leur meilleur jour dans le film
Par rapport aux attentes il n’a pas vraiment brille surtout par rapport au matériel d’origine plutôt spirituel et avec un humour assez fin

Marc
11/08/2020 à 21:38

@Kastorsemelangelespedales
j'avais vu un documentaire sur Mézière il me semblait avoir vu dans une BD la bestiole , mais le choix de l'acteur sa colle pas ! et ça foutu toute crédibilité à Valérian l'œuvre originale de Mézière.

Kastorsemelangelespedales
11/08/2020 à 21:19

@marc
Pardon c’est dans l’Ambassadeur des ombres qui est le 6eme album des aventures de Valerian et Laureline datant de 1975 et Besson n’a ici rien inventé il a adapté

KastorBD
11/08/2020 à 21:10

@marc
Il s’agit du transmutteur grognon de la planète Bluxte !
C’est dans l’Empire des mille planètes et c’est très rigolo

Plus

votre commentaire