Valerian : combien le film doit rapporter pour sortir Europacorp d'un mauvais pas

Jean-Luc Hassaique | 28 juin 2017
Jean-Luc Hassaique | 28 juin 2017

Avec Valerian, Europacorp joue gros, tant en termes industriels qu’artistiques, le studio mettant en jeu aussi bien sa puissance économique que sa perception auprès du marché international.

Luc Besson affirmait il y a quelques jours que son blockbuster de SF ne représentait pas de risque financier majeur pour la structure, le budget étant couvert à près de 90% par les préventes à l’international. Une bonne nouvelle assurément, mais qui paraît beaucoup plus relative à la vue des résultats financiers de l’entreprise.

C’est le Hollywood Reporter qui annonce qu’à l’issue du dernier exercice fiscal, clôt en mars 2017, Europacorp affiche des pertes record, qui s’élèveraient à hauteur 135 millions de dollars. Suite aux mauvais scores de plusieurs films tels que Oppression avec Naomi Watts, Miss Sloane avec Jessica Chastain, The Circle avec Emma Watson ou encore La 9ème Vie de Louis Drax d'Alexandre Aja (inédit dans nos salles). Une situation probablement due à la crise traversée par Relativity Media, distributeur américain en pleine banqueroute auquel Europacorp est associé.

 

Affiche

 

Valerian et la Cité des milles planètes, s’il ne représente pas de risque en tant que tel, est donc vital pour le studio afin de renouer avec la rentabilité. Pour Paul Govciyan, analyste chez Natixis, le film doit au moins rapporter 400 millions de dollars pour le sortir de sa situation actuelle. De son côté la firme annonce avoir d'orres et déjà épongé une partie de ses pertes, en revendant ses parts dans une chaîne de multiplexes, l'investissement dans la structure de la société FF Motion, et la revente de droits musicaux.

Et pour le coup, on espère que Valerian va tout déchirer, parce qu’on n’est pas forcément super chauds pour se taper deux mille reboots et cross-over entre Le Transporteur et Taken.

 

Photo Dane DeHaan

Tout savoir sur Valerian et la Cité des mille planètes

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

nico
18/08/2017 à 11:41

"En complément, EuropaCorp recentre le développement et la production sur la typologie de films qui a fait sa force, à savoir l'action et la science-fiction, et met l'accent sur les productions écrites et réalisées par Luc Besson, fondateur du groupe."

Top. Mais que Besson embauche un dialoguiste ! Pour moi, c'est vraiment le point faible.

lax69
29/06/2017 à 16:06

lucy a cartonne pourquoi pas celui la; Quand on est lucky tout vient naturellement

corleone
29/06/2017 à 09:17

jespere un bon gros sal flop pour esperer voir un crossover transporter (statham) et taken (liam neesson)

Heheeyes
28/06/2017 à 21:08

Depuis le début ça parle du budget , bref ya qua attendre la sortie , mais pour moi il va pas faire peter le box office ça c"est sure . Un film pas connu ni une suite ni un reboot a 200 millions de dollars cest tres risqué, et surtout cest pas les acteurs bidon qui vont attiré les foules au ciné. Meme pirate des caraibe , la momie , et d"autre films a gros budget ce son cassez la geules , il faut plus que ça pour attirez les gens au ciné et surtout baisser le budget du film

Misfits
28/06/2017 à 19:11

Je vais pas pleurer pour eux ils n'ont qu'à faire des bon films si ils veulent plus de succès. Le valerian à l'air d'être une sacrée daube quand le marketing ici représenté par la plus mauvaise mannequin devenu actrice (titre partagée avec Mila jovochich ) est priligié au détriment de réel compétences ça sent jamais bon

Landru
28/06/2017 à 18:09

"Une situation probablement due à la crise traversée par Relativity Media, distributeur américain en pleine banqueroute auquel Europacorp est associé".

Ca n'a rien à voir puisque depuis juin 2015 Europa Corp distribuait eux-mêmes leurs films au USA avant de signer en janvier 2017 un accord avec STX(plus une réduction de EuropaCorp USA)dont The circle est le premier film a être distribué sous le label STX.

"Et pour le coup, on espère que Valerian va tout déchirer, parce qu’on n’est pas forcément super chauds pour se taper deux mille reboots et cross-over entre Le Transporteur et Taken."

Sortez les mouchoirs:"En complément, EuropaCorp recentre le développement et la production sur la typologie de films qui a fait sa force, à savoir l'action et la science-fiction, et met l'accent sur les productions écrites et réalisées par Luc Besson, fondateur du groupe."

Pour plus d'info lire l'article de zonebourse.com:EUROPACORP : se recentre sur la science-fiction et l'action après avoir creusé ses pertes

maxleresistant
28/06/2017 à 16:58

400 millions c'est faisable.

Il y a un bon buzz autour du film. Meme si je suis persuadé qu'il sera nul, il peut quand meme avoir du succès.

votre commentaire