La Belle et la Bête : les réalisateurs du dessin animé taclent Disney et ses méthodes

La Rédaction | 11 août 2020
La Rédaction | 11 août 2020

Kirk Wise et Gary Trousdale, les réalisateurs du dessin animé La Belle et la Bête, pensent un peu comme tout le monde : le remake n'était pas vraiment utile.

Excepté la question industrielle de Disney qui prive les salles de cinéma d'un film qui les aurait bien aidées, le rétrogradage de Mulan sur Disney+ (il arrivera en septembre, sa sortie cinéma ayant été annulée) est un peu comique : le blockbuster de Niki Caro est l'un des seuls remakes live à vraiment réadapter le dessin animé concerné, et proposer une variation cinématographique. Après le copier-coller Le Roi Lion qui a amassé plus d'1,6 milliard, c'est un miracle dans le royaume de Mickey.

Cette flemmardise cynique et désespérante pour certains, résonne jusqu'aux principaux concernés : les réalisateurs des films originaux. John Musker, l'homme derrière Aladdin, La Petite Sirène, ou encore La Planète au trésor, avait déclaré être perplexe face à cette mode. Et c'est un peu le même son de cloche du côté de Gary Trousdale et Kirk Wise, les réalisateurs de La Belle et la Bête de 1992.

 

photoDisney annonçant le line-up de 2038

 

Interrogé par Collider, le duo est directement concerné par la vague des remakes live : La Belle et la Bête version 2017 a été un énorme succès avec plus d'un milliard au box-office, et la rumeur d'un remake de leur Atlantide, l'empire perdu traîne depuis des mois. Ce qui serait logique vu que Bambi, Peter Pan, Les 101 Dalmatiens, Pinocchio, Hercule, Le Bossu de Notre-Dame, et bien d'autres sont en phase de réanimation.

A propos du phénomène La Belle et la Bête avec Emma Watson, Kirk Wise a une réponse aussi polie et explicite que John Musker :

"J'ai des sentiments mitigés sur ces remakes live. D'un côté, c'est super d'avoir été impliqué dans des films qui ont une vie si longue, et ont reçu tellement d'affection de la part du public qu'il sont excités à la perspective d'une nouvelle adaptation du film. Mais aussi... je me dis... allez regarder l'original."

Son camarade Gary Trousdale y va franco :

"Mon opinion objective et brute, c'est que les versions animées sont meilleures de toute façon. Et c'est mon avis."

Kirk Wise a immédiatement validé cette phrase.

 

Photo la Bête trailerLa Bête Disney quand un soldat n'est pas dans les rangs du marketing

 

Le duo a également parlé de l'implication des équipes des films originaux, dans les remakes. Kirk Wise et Gary Trousdale sont ainsi crédités comme producteurs exécutifs de La Belle et la Bête remixé, qui reprend parfois plan pour plan leur travail. Pourtant, ils n'ont rien touché du pactole :

"Je n'ai pas touché un centime du nouveau La Belle et la Bête. Non, aucune contrepartie financière. Et le fait qu'on ait été crédité a été une surprise pour moi."

Trousdale continue et explique avoir découvert son nom au générique lors de l'avant-première, où il a été invité grâce à un ami producteur, Don Hahn, qu'il remercie pour tout ça.

Collider précise d'ailleurs au passage que sur le nouveau Mulan, aucun des scénaristes de l'original n'est crédité. Et ils étaient nombreux : cinq scénaristes, et au final une trentaine de noms cités à différents niveaux. Seuls quatre noms sont crédités sur le film de Niki Caro. Ce sera donc l'argument numéro 78 du procès Disney, décidément de plus en plus divertissant au fil des années.

 

PhotoLes dollars de Disney resteront loin de tes poches

commentaires

Mygo
12/08/2020 à 11:58

Film live horrible à voir en VF quand on connaît l'original sur le bout des doigts.
Le plus grand plaisir des Disney c'est de suivre les chansons et les chanter (même si au ciné je chante dans ma tête ^^).

Et ils ont changé les paroles de la VF... motif évoqué... Le mouvement des lèvres... Conséquences... 90% du plaisir en moins et le pire leur version ne suit pas non plus les mouvements des lèvres.

Tu regardes le film... La première chanson commence... Tu chantes la première phrases... Et bim les paroles changent... Tu t'arrêtes... 30sec plus tard une phrase de l'originale alors tu reprends et... Bim... Ça change.

Et c'est comme ça que tout le film.

Une VF gâchée

Ethan
11/08/2020 à 21:59

Ces films qui refont attirent la curiosité. Personnellement je suis allé voir le nouveau Aladin. Je n'ai pas été déçu même si le film est trop long.

Maintenant le succès est relatif. Beaucoup ne sont pas allé voir ces nouveaux films

La Belle et la bête film animé a été vu par bien plus d'enfants lors de sa sortie en vhs. De plus on préfère en priorité toujours faire découvrir les films qui nous ont émerveillé

Ethan
11/08/2020 à 21:30

La BO n'est pas reprise en français dans ce film et c'est dommage.
Je ne l'ai pas vu mais aucune actrice ne sera plus belle que la Belle du film animé

Opale
11/08/2020 à 20:43

Je ne cessa de dire que l'empire Disney est un danger pour le cinéma en général, en tous les cas au niveau de la créativité, pas du flouze bien entendu... A force de tirer la qualité vers le bas on finira bien par toucher le fond mais pas tant que le public lobotomisé se précipitera pour voir les daubes du studio ou de Marvel, rien ne changera. En clair tant qu'il y aura des M1pats on ne s'en sortira pas...

coco
11/08/2020 à 17:07

"C’est tout de même une sale mentalité de mettre les noms des créateurs originaux au générique sans les prévenir ni leur donné qq billets. Car sans eux, point de succès des originaux, point de Disney maître du monde, point de succès des remakes.
Ah oui mais il n’y avait pas de close de royalties dans leur contrat en cas de remakes ... certes."

Le pire c'est qu'au yeux du spectacteur lambda (qui veut juste regarder un film), ils vont se dire que les créateur origniaux ont validé ou ont participé à ce film

"Le côté sombre de Disney, rapace, contraste parfois très fortement avec le sourire que nous fait Mickey."

Je pense que tu as bien résumé Disney

Hunter Arrow
11/08/2020 à 14:42

Il n'y a que moi qui pense qu'au delà de l'expression d'une pensée cynique vis à vis de la nostalgie du public, ces films sont surtout un bon gros molard de fond de gorge craché dans les yeux du cinéma d'animation. Une façon détournée de légitimer ces récits par le prisme d'un film live, entendez par là d'un "vrai film". Comme si, ils en avaient besoin. Et ce faisant c'est une insulte à un art bien à part dans le cinéma mais revenant pourtant aux bases de ce dernier. En effet le cinéma d'animation est un cinéma innovant, usant à fond des codes et langages visuels afin de raconter son histoire et faire ressentir des émotions au spectateur. Et des films comme la Belle et la Bête et le Roi Lion y parvenaient largement mieux que les infâmes remakes qui en ont été faits. Parce que c'était des films d'animations qui usaient intelligemment des techniques de ce style de cinéma. Là où les adaptations lives, se vautrent dans leur volonté de faire plus "réaliste".

Bishop
11/08/2020 à 14:32

C'est normal que les scénaristes du Mulan animé ne soient pas crédités.

Le film n'est pas l'adaptation du dessin animé de l'époque, mais une nouvelle version de la légende. Donc aucun personnage secondaire ni chanson d'origine ne seront dedans.

Numberz
11/08/2020 à 14:06

Aller hop, au four mickey.

Eddie Felson
11/08/2020 à 13:04

Ah Coluche! Qu’est-ce qu’il nous manque celui là!!! Il en aurait eu des choses à dire...

José
11/08/2020 à 12:17

Comme disait notre bon vieux Coluche et pour rejoindre les commentaires.
Il suffit de ne pas acheter pour pas que ca se vende...

Plus

votre commentaire