Films

Harry Potter : la polémique sur J.K. Rowling et la transphobie enfle à Hollywood

Par Marion Barlet
12 juin 2020
MAJ : 17 juin 2020
31 commentaires
photo, Daniel Radcliffe

Harry Potter a fait connaître et adorer J.K. Rowling du grand public, mais l’écrivaine est en pleine tourmente suite à ses propos jugés transphobes.

On gardait une image merveilleuse d’Harry Potter, tant sur papier qu’au cinéma, avec son univers de baguettes magiques, de créatures incroyables et de personnages hors du commun. Mais une polémique est venue nous sortir des rêveries féériques et nous ramener les pieds sur Terre, et surtout sur Twitter. L’autrice de la saga s’est retrouvée aux prises d’une polémique sur la transphobie, suite à un post qui avait l’ambition d’être féministe et de moquer une formulation qu’elle jugeait bizarre. Elle a ainsi déclaré que « les personnes qui ont leur règle, ça s’appelle des femmes ».

De nombreux acteurs d’Harry Potter se sont insurgés contre Rowling et ses propos jugés transphobes. L’écrivaine a voulu répondre aux accusations, ce qui a évidemment mis de l’huile sur le feu et non apaisé le débat, dont se sont emparées des actrices transgenres d’Hollywood.

 

photo, Her StoryJen Richards dans Her Story

 

Parmi elle, Jen Richards, qui a joué dans I Am Cait de Caitlyn Jenner, une série TV documentaire sur la vie de la réalisatrice après sa transition, et dans Her Story, une web-série sur deux femmes transgenres, qui lui a valu d’être nommée aux Emmy Awards. Jen Richards a aussi rejoint le casting de Nashville dans le rôle d’Allyson Del Lago, faisant d’elle la première personne trans apparue sur le réseau TV de CMT.

Elle a transmis une déclaration au site IndieWire, avant de la poster sur Twitter, pour s’opposer à la démarche de J.K. Rowling, qu’elle considère comme une TERF (une personne féministe radicale qui exclue les trans)… en plus d’une raciste latente.

 

Here’s all I really want to say about #JKRowling. tl/dr The best way to fight TERF ideology is to commit to dismantling white supremacy. pic.twitter.com/mpSj2yoYQr

— Jen Richards (@SmartAssJen) June 10, 2020

 

« Le fanatisme anti-trans que J.K. Rowling exprime, et peu importe qu’il se déguise en féminisme, en biologie ou en bon sens, il s’agit tout simplement de fanatisme, est franchement ennuyeux. Si elle n’était pas une autrice célèbre et aimée, ce serait un peu la même chose pour une autre femme, riche et blanche, dont la propension à présenter le droit comme une oppression fait d’elle une « Karen » [en anglais, sobriquet moqueur pour parler d’une femme blanche, d’environ 50 ans, stéréotype de la bourgeoise ; on dirait une « Marie-Chantal » en français, ndlr] de classe mondiale.

Non, ce qui me dérange le plus, c’est le choix de s’exprimer contre les trans au moment même où le mouvement Black Lives Matter occupe une place centrale dans le monde. La peur, l’ignorance et la cruauté impitoyable qui se cachent sous les mots de J.K. Rowling sont les mêmes facteurs qui conduisent au meurtre et à la destruction systémique des vies de transsexuel.le.s noir.e.s. Il existe un dicton, « Grattez un TERF [féministe transphobe en gros, ndlr], vous trouverez un raciste », qui exprime la facilité avec laquelle les gens qui s’opposent à la liberté et à la dignité d’un groupe d’individus ont tendance à ressentir la même chose pour les autres groupes. »

 

photo, Mj Rodriguez, Ryan Jamaal Swain, Indya MooreIntersectionalité de la discrimination ?

 

Les propos tenus par Jen Richards sont extrêmement violents dans le parallèle qu’ils instaurent avec le mouvement Black Lives Matter. Par ailleurs, la question de la réappropriation du courant BLM reste ouverte : qui de la romancière ou des tweets l’accusant de transphobie s’est greffé sur la vague contestataire actuelle ?

En plus de Jen Richards, l’équipe de la série Pose, créée par Ryan Murphy, s’est positionnée contre J.K. Rowling auprès de Variety. Mj Rodriguez, Dominique Jackson, Steven Canals et Indya Moore ont fait savoir leur mécontentement envers les propos tenus par l’autrice.

 

photo, Indya MooreLe malaise est instauré

 

INDYA MOORE : « Je pense qu’elle parle depuis cet endroit qui s’appelle la pure stupidité ».

STEVEN CANALS : « En ce moment, son opinion est nuisible et préjudiciable, et n’est tout simplement pas nécessaire. Je pense que le problème est qu’elle n’a pas reconnu ou réalisé que c’est son privilège [de femme blanche et riche] qui lui permet de pouvoir exprimer ces opinions sur le devant de la scène. Ce que je voudrais lui dire, c’est que le soutien véritable, c’est de savoir quand il faut se retirer et écouter ce que la communauté concernée a à dire. C’est être un auditeur actif. »

MJ RODRIGUEZ : « Il est vraiment important de prendre ses distances par rapport à ce genre de personnes. Ils sont clairement coincés dans un fossé générationnel (…) Nous vivons à une époque différente. »

Aucun soutien de taille ne se profile à Hollywood pour prendre la défense de J.K. Rowling, ce qui pourrait être embêtant pour Les Animaux fantastiques 3 étant donné qu’elle a plus qu’un pied dedans (scénario, production) et que ces accusations font tache. Faut-il craindre un renvoi, une annulation ? Affaire à suivre…

 

AfficheTout était si mignon à l’époque (tête de Ron)

Rédacteurs :
Tout savoir sur Harry Potter à l'école des sorciers
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
31 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
N'empêche on y pense pas...

…mais ça doit être épuisant de se prendre la tête non stop

ZeBrain

@N’empêche on y pense pas…

Oui, fatigant sans doute.

Mais moins fatigant que de devoir lire et entendre partout qu’on n’a pas le droit d’exister.

Flash

Les anti -racistes = les nouveaux fascistes de cette décennie.

Scarface666

« on dirait une « Marie-Chantal »

J’ai entendu ce terme pour la première fois dans la VF du Bucher des Vanités, ça me fait rire à chaque fois cette expression xD XD xD

Dirty Harry

Chez l’humain Il n’y a que deux types de chromosomes : XX et XY.
Après si la biologie est transphobe, bon ben la Terre est plate et le saucisson est un fruit.