Netflix réagit au chaos avec une collection Black Lives Matter

Mathias Penguilly | 11 juin 2020
Mathias Penguilly | 11 juin 2020

Au lendemain des funérailles de George Floyd, Netflix a regroupé un ensemble de contenus sous l'étendard "Black Lives Matter" dans son catalogue.

Avant les premières réactions de l'industrie, il s'est passé quelques jours après la mort de Floyd aux mains d'un policier blanc. Aujourd'hui, Hollywood s'est unanimement rangé derrière les manifestants en soutien à la communauté afro-américaine et des efforts sont faits pour mettre en valeur les personnes noires qui y travaillent (parfois au détriment de classiques hollywoodiens véhiculant une vision du monde dépassée).

Alors que certains acteurs comme John Boyega ou Michael B. Jordan ont utilisé leur visibilité pour encourager le mouvement (vous pouvez lire nos articles ici et ), les plateformes essaient à leur tour de mettre en valeur certains témoignages de la situation des noirs américains.

 

Photo Michael B. JordanMichael B. Jordan, las de devoir continuellement militer pour plus de diversité

 

C'est notamment le cas de Netflix qui a publié ces derniers jours, une collection spécifique avec une trentaine de films, séries et documentaires réalisés par des cinéastes afro-américains, ou mettant en scène la situation des noirs aux États-Unis. Expliquant sont choix sur Twitter, la plateforme a tenu à rappeler l'importance de "l'histoire des noirs" dans la lutte contre le racisme systémique :

« Lorsque nous disons "La vie des noirs compte", nous voulons aussi dire que "les histoires des noirs comptent". Conscients que notre engagement en faveur d'un véritable changement systémique prendra du temps, nous commençons par mettre en lumière des récits puissants et complexes à propos de l'expérience des noirs [dans notre société]. »

 

Dans cette nouvelle collection et le catalogue français, on retrouve des succès critiques récents à l'image de l'oscarisé Moonlight signé Barry Jenkins, la série Orange is the New Black ou encore le dernier projet d'Ava DuVernay (réalisatrice de Selma) : la mini-série Dans leur regard. On y trouve aussi plusieurs documentaires comme Devenir, l'adaptation du livre de Michelle Obama, ainsi qu'I am not your negro, signé Raoul Peck et basé sur un texte très poignant de James Baldwin, militant des Civil Rights aux côtés de Martin Luther King.

Enfin, la sélection comprend aussi des spectacles de stand-up, et notamment celui de Michael Che, qui présente le journal télévisé du légendaire Saturday Night Live depuis 2014. On ne saurait trop vous le conseiller.

 

Photo Trevante RhodesMoonlight : après l'Oscar, la sélection BLM de Netflix

 

Cette nouvelle collection (qui fluctue légèrement en fonction des catalogues de chaque pays) est particulièrement mise en avant aux États-Unis, où les utilisateurs de Netflix sont accueillis par un pop-up les encourageant à y jeter un oeil. En France, la collection n'est pas autant mise en valeur, mais vous pouvez tout de même la retrouver en tapant "Black Lives Matter" dans la barre de recherche.

Elle comprend aussi des nouveautés : Da 5 Bloods, le très attendu nouveau film de Spike Lee, sera disponible dès demain en streaming sur Netflix et rejoindra immédiatement la nouvelle collection Black Lives Matter de la plateforme. Il raconte le retour de cinq vétérans afro-américains de la Guerre du Vietnam dans le pays où ils ont autrefois combattu, pour récupérer un trésor ainsi que la dépouille d'un de leur camarade.

 

photo, Delroy Lindo, Clarke Peters, Isiah Whitlock Jr.Retour au Vietnam pour les vétérans du nouveau Spike Lee

commentaires

MystereK
12/06/2020 à 08:02

DOMMAGE Netflix a produit et co-produit des films et des séries françaises, ils le font dans pratiquement tous les pays où ils sont implantés, grâce à cela certains créateurs français ont eu un écho internationnal puique du coup les oeuvres sont vues dans le monde entier et, par exemple, grâce à cela, Samuel Bodin va tourner pour un grand Studio.

Steppenwolf
11/06/2020 à 18:16

Netflix toujours là quand il faut faire de la récup et améliorer son image. Ils sont déjà très impliqués pour sortir des programmes issus de la diversité qu'ils mettent déjà en avant et c'est tout à leur honneur. Pas besoin d'en faire des caisses en permanence.

Interpol(TheBand)
11/06/2020 à 18:10

@Sébastien. Ce sume intergalactique, un pur délice.
Bye bye mon Seb.

Dommage
11/06/2020 à 17:35

Il y a une différence de traitement effarant dans les médias. Canal+ a fait exactement la même collection, mais avant, et personne n'en parle. Pourquoi parler toujours parler de Netflix qui ne paie pas d'impôts français et ne finance pas le cinéma français, si ce n'est son mauvais contenu. Après, on s'étonne de l'image de Canal comparé à Netflix... C'est le serpent qui se mord la queue : Netflix est à la mode donc on parle que de Netflix, du coup, Netflix est à la mode.

Kouak
11/06/2020 à 16:37

Bonjour,
je crois qu'ils ont mis "la voie de la justice" sur le catalogue USA...
J'espère prochainement en France...
Bref...

maxleresistant
11/06/2020 à 16:17

Dans le meme registre, le film Mudbound et le docu 13 valent vraiment le détours.


@Geoffrey Crété
Des fois j'espère vraiment que ce genre de commentaire viennent d'ados parce que venant d'adultes c'est affligeant et inquiétant d'avoir si peu de recul et de compréhension.

Personne ne se plaignait quand c'était Spielberg qui faisait Amistad ou la couleur pourpre, faut croire que le sujet dérange quand maintenant ce sont des afro américains qui réalisent.

Bob 57
11/06/2020 à 15:52

Aller Bye Sebastien, tu nous manqueras pas. Si tu vois pas le rapport c'est grave.. Y a des gens dans les coms qui font tout pour se rendre intéressant.. Continuez comme ça EL!

Rorschach
11/06/2020 à 15:43

@Ecran Large
Votre article n'est pas du tout à côté de la plaque puisqu'il traite bel et bien d'une sélection de films mis en avant sur Netflix. Ne vous justifiez pas auprès de gens d'une telle hypocrisie qu'ils ont du mal à cacher ce qui leur pose réellement problème avec une news comme celle-ci. Merci pour votre site et vos articles.

dahomey
11/06/2020 à 15:17

pourtant on est bien dans le cinema au sens large là quand même....vous ferez toujours des malheureux...on peut pas plaire à tout le monde....continuez...

Geoffrey Crété - Rédaction
11/06/2020 à 15:13

@Sebastien

Ecran Large est un site d'actu, et on couvre donc l'actu ici. Qu'on ne dicte pas. En l'absence de sortie ciné, on a une actu différente. D'autant que l'équipe est toujours en chômage partiel.

Mais pour info, rien que ces derniers jours : des dossiers sur Le Livre d'Eli, Le Seigneur des anneaux, Robert Zemeckis, Agents of S.H.I.E.L.D., l'Arrowverse, Strange Days, des films brisés par des producteurs (l'occasion de reparler de Freaks, Orson Welles, Jerry Lewis, McTiernan...) ; et des critiques de 13 Reasons Why, Homecoming saison 2, Rick et Morty, et The Last Days of American Crime. C'est ça qui est mis en avant sur la page d'accueil d'ailleurs.

On parle donc largement de films et séries, chaque semaine, et ce malgré le climat actuel et les conditions.

Plus

votre commentaire