Films

Unhinged : Russell Crowe veut tout casser en mode Chute libre dans la bande-annonce

Par Marion Barlet
13 mai 2020
MAJ : 14 mai 2020
17 commentaires
photo, Russell Crowe

Unhinged présente le pétage de câble de Russell Crowe, qui a passé une mauvaise journée et massacre tout dans la bande-annonce.

Vous souvenez-vous de Chute libre, ce film de Joel Schumacher sorti en 1993, avec Michael Douglas qui se transforme en psychopathe à cause d’une journée pourrie ? Eh bien si vous avez aimé, Studios Solstice vous apportera sa version 2.0 très rapidement au cinéma, avec Russell Crowe en fou furieux, et Caren Pistorius dans le rôle de Rachel, une femme qui n’aurait pas dû klaxonner aussi méchamment.

Comme dans Chute libre, tout commence par une histoire d’embouteillages. Les nerfs des conducteurs sont à vifs et certains d’entre eux n’hésitent pas à appuyer sur le klaxon, à défaut de pouvoir appuyer sur le champignon. Grand mal en a pris à Caren, qui a réveillé, par un « pouet pouet » insistant, la bête qui dormait en l’homme au volant.

 

 

Le titre résume le programme : Rachel est face à un homme dérangé (unhinged en anglais). Il n’y va pas avec le dos de la cuillère pour zigouiller ses victimes, qu’il écrabouille à l’aide de sa voiture, à main nue, ou avec n’importe quoi. Catégorisé comme thriller, le film semble bien violent et sanglant dans certaines scènes, et ne manquera pas d’intriguer les amateurs de bastons bien vénères. Au casting, on retrouvera Jimmi Simpson, Anne Leighton, Gabriel Bateman, Michael Papajohn, Sylvia Grace Crim, Lucy Faust, et bien d’autres qui se prendront des sales coups, dans cette réalisation de Derrick Borte.

 

photo, Caren PistoriusRussell Crowe arrive, attention

 

Unhinged se fait aussi remarquer par sa date de sortie. Alors qu’il était programmé pour début septembre, le film a avancé sa sortie au 1er juillet à domicile, date à laquelle de nombreuses salles ont annoncé vouloir rouvrir. Ce faisant, il évite la concurrence des gros films (Sans un bruit 2, The King’s Man : Première mission, Conjuring : Sous l’emprise du diable) et s’empare d’un créneau tellement peu convoité qu’il pourrait lui offrir un certain succès… ou être tout bonnement empêché. 

Les experts prévoient déjà un « été mort » et cette nouvelle d’une sortie si précoce est surprenante, alors que les restrictions pourraient se poursuivre aux Etats-Unis, au moins pour les métropoles. Tenet et Mulan sont sur la sellette et beaucoup d’analystes ne croient pas en leur sortie mi-juillet.

Quoiqu’il en soit, Unhinged a décidé de tenter sa chance… définitivement tête-brûlée.

 

Affiche officielle

 

 

Rédacteurs :
Tout savoir sur Enragé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Reallu

Si c’est pas sur netflix ou en svod sa sera un flop qui passera inapercu surtout en ce moment . En plus on dirait un direct to dvd .

saiyuk

Russel…même avec ta prise de poids t’est un monstre de charisme…

Ben

Russel Crowe devient monstrueux avec l’âge, un peu à la manière d’un Marlon Brando vieillissant. Son charisme naturel en est d’autant plus exacerbé.

Sinon, par rapport à la brève. Je veux bien que vous fassiez une comparaison avec » Fallen down » de Joel Schumacher puisque les deux films commencent dans un embouteillage mais ça s’arrête là.

« Fallen down » est une critique sociale qui montre comment un homme blanc éduqué mais déclassé puisqu’au chômage, divorcé et ayant interdiction d’approcher son ex-femme et sa fille pète les plombs et traverse Los Angeles à pieds – bon déjà pour faire ça il ne faut pas être très sain d’esprit – pour rejoindre la fête d’anniversaire de sa fille, en semant la destruction et la mort sur son passage.

Là, avec « Unhinged », en tous cas d’après ce que montre la bande-annonce, on est plus dans le mec mal embouché qui s’en prend à une femme seule parce qu’elle a osé lui faire une queue de poisson. Et tout le délire qui va creschendo en matière de destruction et de déchaînement de rage gratuite en fait juste une bête série B violente. Une de plus.

Ah et apparemment, les réalisateurs ne sont plus cités désormais sur EL, donc le réalisateur s’appelle Derrick Borte et il a réalisé quelques films pas très connus dont « Les Jones » avec David Duchovny et Demi Moore, un film que j’ai bien apprécié pour ma part et qui fait une critique acerbe de la société de consommation en présentant une famille façon « American way of life » composée d’individus dont le travail est de vendre un style de vie aux voisins du quartier dans lequel ils ont emménagé.

alulu

Et disiz la peste va en faire un clip ?

Numberz

Russell et Butler sont dans une barque…