Unhinged : Russell Crowe veut tout casser en mode Chute libre dans la bande-annonce

Marion Barlet | 13 mai 2020 - MAJ : 14/05/2020 14:10
Marion Barlet | 13 mai 2020 - MAJ : 14/05/2020 14:10

Unhinged présente le pétage de câble de Russell Crowe, qui a passé une mauvaise journée et massacre tout dans la bande-annonce.

Vous souvenez-vous de Chute libre, ce film de Joel Schumacher sorti en 1993, avec Michael Douglas qui se transforme en psychopathe à cause d'une journée pourrie ? Eh bien si vous avez aimé, Studios Solstice vous apportera sa version 2.0 très rapidement au cinéma, avec Russell Crowe en fou furieux, et Caren Pistorius dans le rôle de Rachel, une femme qui n'aurait pas dû klaxonner aussi méchamment.

Comme dans Chute libre, tout commence par une histoire d'embouteillages. Les nerfs des conducteurs sont à vifs et certains d'entre eux n'hésitent pas à appuyer sur le klaxon, à défaut de pouvoir appuyer sur le champignon. Grand mal en a pris à Caren, qui a réveillé, par un "pouet pouet" insistant, la bête qui dormait en l'homme au volant.

 

 

Le titre résume le programme : Rachel est face à un homme dérangé (unhinged en anglais). Il n'y va pas avec le dos de la cuillère pour zigouiller ses victimes, qu'il écrabouille à l'aide de sa voiture, à main nue, ou avec n'importe quoi. Catégorisé comme thriller, le film semble bien violent et sanglant dans certaines scènes, et ne manquera pas d'intriguer les amateurs de bastons bien vénères. Au casting, on retrouvera Jimmi Simpson, Anne Leighton, Gabriel Bateman, Michael Papajohn, Sylvia Grace Crim, Lucy Faust, et bien d'autres qui se prendront des sales coups, dans cette réalisation de Derrick Borte.

 

photo, Caren PistoriusRussell Crowe arrive, attention

 

Unhinged se fait aussi remarquer par sa date de sortie. Alors qu'il était programmé pour début septembre, le film a avancé sa sortie au 1er juillet à domicile, date à laquelle de nombreuses salles ont annoncé vouloir rouvrir. Ce faisant, il évite la concurrence des gros films (Sans un bruit 2, The King's Man : Première mission, Conjuring : Sous l'emprise du diable) et s'empare d'un créneau tellement peu convoité qu'il pourrait lui offrir un certain succès... ou être tout bonnement empêché. 

Les experts prévoient déjà un "été mort" et cette nouvelle d'une sortie si précoce est surprenante, alors que les restrictions pourraient se poursuivre aux Etats-Unis, au moins pour les métropoles. Tenet et Mulan sont sur la sellette et beaucoup d'analystes ne croient pas en leur sortie mi-juillet.

Quoiqu'il en soit, Unhinged a décidé de tenter sa chance... définitivement tête-brûlée.

 

Affiche officielle

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
14/05/2020 à 19:04

@Cuttyflam

Pourquoi ?
On l'aime bien notre lecteur.

Cuttyflam
14/05/2020 à 18:59

@laredaction faudrait vraiment changer votre lecteur video.

Geoffrey Crété - Rédaction
14/05/2020 à 14:11

@Roger billy

On le fait à peu près systématiquement et les réalisateurs ont une place majeure sur notre site.

Seulement, parfois, on oublie, pour diverses raisons, surtout dans une simple petite news. Notamment en ce moment vu la situation difficile, le chômage partiel, l'équipe épuisée. Néanmoins, l'info est là sur la fiche du film, en lien dans l'article avec le reste des infos.

Par ailleurs, on ne trouve pas spécialement que ce soit perdu ou différent : il y a toujours eu des réalisateurs superstars qui servent d'argument de vente (les noms de Nolan, Tarantino, Spielberg, Cameron, etc sont largement mis en avant dans la promo par ex), des films bâtis sur les acteurs. A la limite, on pourrait s'interroger sur la place grandissante occupée par la vitrine des producteurs, avec beaucoup de "par les producteurs de..." ou "par l'équipe derrière...", pour créer une familiarité, un lien, parfois très mensonger et exagéré.

Cordialement

Roger billy
14/05/2020 à 14:07

@la rédaction

Vous pourriez au moins svp mentionner le nom du réalisateur dans l'article.
Je trouve que c'est quelque chose qui se perd de plus en plus. On voit de moins en moins le nom du réal sur les affiches ou les bande annonces. C'est oublier qu'un film est la vision d'un artiste (du moins c'est censé l'être).
Merci

Chika
14/05/2020 à 12:56

Ca sent bon la série B sans prétention ... ça me plait bien

saiyuk
14/05/2020 à 12:34

Donc si un acteur grossi il devient mauvais ?
j'ai tout compris ou pas ?

Numberz
14/05/2020 à 12:15

Ah oui je veux un film bigxpendables avec Steven Seagal, Russell Crowe et Richard Dean Anderson.

Mariokebab
14/05/2020 à 10:03

Russel Gros

Luigi
14/05/2020 à 09:36

Attention Russel a pas finir comme Seagal ,bouffi et DTV à Los Bucarest !

Numberz
14/05/2020 à 07:39

Quand je vois ça, j'aurais bien aimé un truc à la "dérapages incontrôlés" entre Russell et Nic Cage.

Plus

votre commentaire