Tyler Rake : les réalisateurs d'Avengers : Endgame heureux d'un nouveau triomphe sur Netflix

Marion Barlet | 7 mai 2020 - MAJ : 07/05/2020 13:25
Marion Barlet | 7 mai 2020 - MAJ : 07/05/2020 13:25

Tyler Rake défonce les chiffres sur Netflix et les frères Russo parlent d'un succès qui aurait pu atteindre le milliard au box-office.

Le cinéma américain a trouvé ses deux nouvelles coqueluches. Les frères Anthony et Joe Russo enchaînent les succès, les très gros succès. Les réalisateurs d'Avengers : Infinity War et d'Endgame, cartons tonitruants avec les deux milliards dépassés au box-office, ont encore tout dézingué dans l'univers du divertissement avec leur scénario. Le petit dernier s'appelle Tyler Rake et flingue tout sur son passage, dans sa diégèse et sur sa plateforme de diffusion. Sorti sur Netflix le 24 avril, Extraction (titre en version originale), le film brille déjà par ses audiences prévisiblement hallucinantes, avec 90 millions de spectateurs attendus en quatre semaines d'après la plateforme. Chris Hemsworth s'est imposé dans la peau du mercenaire bourrin, avec un scénario minimaliste et des scènes explosives.

Adapté du comic book Ciudad d'Ande Parks, Joe Russo, son frère Anthony, Fernando Leon Gonzalez et Eric Skillman, le film est appelé à devenir une franchise. Réalisée par Sam Hargrave, cette création à la John Wick a déjà une suite d'annoncée sur la plateforme. Joe Russo continuera l'aventure sans son frère, et la réalisation devrait logiquement garder son réalisateur et son acteur fétiche.

 

 

photo, Chris HemsworthChris Hemsworth

 

Encore sous le choc du succès, la fratrie Russo a comparé les chiffres anticipés par Netflix à un carton au box-office chez Collider, ce qui correspondrait à un milliard de recettes d'après eux :

JOE RUSSO : "C'est intéressant, ils [Netflix] ne font pas beaucoup de prévisions. Ils sont très prudents niveau information, ce qui est une bonne chose car on n'a pas d'attentes prédéfinies et on n'a rien à leur reprocher. Je suis donc content de ça, en tant que cinéaste, qu'on ne soit pas suivi à la trace et que la réussite ou l'échec ne soit pas prédéterminés. [Le film] fonctionne simplement, puis on découvre pourquoi. Lorsqu'on pense au nombre de personnes [qui ont vu le film] et si on le compare à une sortie au box-office, c'est l'équivalent d'un film qui fait plus d'un milliard de dollars sur le marché. Le film a fait forte impression sur le public."

ANTHONY RUSSO : "Parfois, il est difficile de parler du box-office à causes des [multiples] paramètres extérieurs. Les chiffres [du box-office] sont publiés pour raconter quelque chose d'objectif sur le public, et Netflix ne fonctionne pas comme ça, donc c'est un peu plus difficile de les comparer. Mais oui, quoi qu'il en soit, nous savons tous que ça a été un énorme succès pour Netflix. Et comme Joe le disait, le film a fait forte impression sur le public. J'étais vraiment très reconnaissant de cette opportunité offerte par la plateforme, car l'important est de toucher les gens."

 

photo, Chris Hemsworth, Randeep HoodaNetflix vs le cinéma

 

On le sait, Netflix garde ses informations sous clefs concernant les audiences... sauf quand elles sont hors-normes et incroyables. 90 millions de spectateurs représenterait un chiffre extravagant (s'il est atteint), aidé par le confinement et les divertissements limités à domicile. Son nombre d'abonnés a explosé grâce à la quarantaine mondiale, et Tyler Rake a pu élargir son public sur petit écran.

Ceci dit, il faut rester prudent sur la comparaison avec le box-office et le milliard qu'aurait pu atteindre le film au cinéma ; il s'agit d'une image pour donner un ordre d'idées, et non d'une équation 100% fiable. La concurrence, la promotion, les premiers avis presse et de nombreux facteurs influencent les entrées en salles, où le film n'aurait pas forcément eu ces chiffres records.

Venez consulter notre critique de Tyler Rake, pour voir si le film vaut vraiment tout ce tintouin.

 

Affiche

Tout savoir sur Tyler Rake

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Opale
10/05/2020 à 10:43

@zitoune: un post qui n'apporte rien, insultant et qui se permet de juger les autres. Nul.

Zitoune
09/05/2020 à 14:03

Un gros navet. Film pour bourricot

Othman Zorro
08/05/2020 à 22:12

TRIPLE FRONTIER...n'a pas trouvé autant de succès, pourquoi ????!!

Georgie
08/05/2020 à 21:45

C'est sans doute un bon film, mais on le saura pas vu toutes les scènes coupés par Netflix

Birdy
08/05/2020 à 18:15

Il est correct ce film à la stallone/schwarzi, c'est par ex meilleur que le dernier Bourne.
Si tous les films d'action netflix avaient ce niveau minimum, sincèrement, je serai ravi.
Après ça vaut pas les Time and Tide / Exilés / Sicario 1 et 2 / Man on Fire / Traqué / The Raid 1 et 2, mais ça fait le job bien mieux que le dernier Bay par ex. Au niveau d'un Taken 1.

Mv
08/05/2020 à 14:10

@Dud,
Tu as réussi à regarder le film jusqu'au bout sans trop réfléchir...;-)

Opale
08/05/2020 à 09:34

Une fois de plus ce film est un produit bien calibré: un actioner bourré d'action quasi non-stop et c'est ce pourquoi il est vendu. Ne pas chercher un fond, une trame, un questionnement quelconque dans ce métrage, c'est du pur film d'action. Le plus, c'est qu'il est extrêmement bien foutu, réalisé avec un rythme soutenu. Après on adhère ou pas, il faut juste savoir ce que l'on veut. C'est un peu comme chercher de l'intelligence, de la subtilité dans Fast and furious, c'est juste impossible. Au niveau des chiffres, en revanche, les frangins Russo ce mettent un doigt dans l'oeil car sur une sortie ciné, jamais ce film n'atteignait le milliard, faut pas déconner non plus... C'est un produit qui tombe pile poil au bon moment et au bon endroit, rien de plus.

Carlitto
08/05/2020 à 09:01

@Dud
Si on doit qualifier Tyler Rake de grosse daube avec un scénario incohérent, 99% des films produits à Hollywood peuvent passer à la trappe (Star Wars, John Wick, les Marvel, etc...)
Le cinéma salles ne sait plus quoi faire pour se réinventer : dans les années 50, face à la télévision, il a choisi l'écran large avec le cinémascope et le 70mm et la production de films de qualité (Lawrence d'Arabie par ex.)
Aujourd'hui, le cinéma salle en est revenu à ses origines : un parc d'attraction.

Rudy Mako
08/05/2020 à 03:09

Va falloir qu'un jour, Netflix nous explique son principe de calcul et de collectes de données. Quoi

zetagundam
07/05/2020 à 15:34

Ce que j'aime le plus chez les frères Russo c'est leur humilité

Plus

votre commentaire