Les Nouveaux mutants, Un fils : les films annulés pourront-ils sortir en SVoD ?

Mathieu Jaborska | 16 mars 2020 - MAJ : 16/03/2020 18:09
Mathieu Jaborska | 16 mars 2020 - MAJ : 16/03/2020 18:09

C'est un fait : la pandémie en cours est en train de porter un coup violent à l'industrie du cinéma. Celle-ci cherche désespérément des moyens de se relever.

On ne compte plus les films annulés, repoussés, en Chine, aux Etats-Unis mais surtout en Europe, où la plupart des salles sont fermées. En France, c'est par exemple le cas. Les pertes économiques sont d'ores et déjà gargantuesques, et il va falloir du temps pour revenir à la normale. Nombreux sont les professionnels du milieu, les organismes ou tout simplement les cinéphiles en ligne à chercher des solutions pour accéder aux films qu'ils attendaient, ou du moins leur apporter un soutien.

 

photo, Blu Hunt, Maisie Williams, Anya Taylor-Joy, Henry Zaga, Charlie HeatonLa trogne des Nouveaux mutants

 

Aux Etats-Unis, beaucoup d'internautes évoquent la possibilité de sortir ces films directement en vidéo sur différents services de streaming. Le cas d'école des Nouveaux mutants, déjà repoussé un nombre incalculable de fois depuis son tournage en 2017, a tendance à fédérer. Les fans de X-Men, désespérés de voir le résultat, demandent à Disney de directement transposer l'objet sur Disney+, plutôt que de le confronter à la concurrence rude qui devrait suivre la crise. Outre-atlantique, une telle décision ne dépend que des studios.

En France, on ne peut que déplorer le sort réservé à Forte ou au résolument original et alléchant Jumbo, prévus à l'origine pour le mercredi 18 mars. Leur destin est plus qu'incertain, et les distributeurs pourraient les proposer en ligne. Malheureusement, cela signifie une perte astronomique, aucune de ces productions n'ayant de lien avec les très grosses plateformes de SVoD capables d'attirer les foules. Toutefois, si cette période de quarantaine s'éternise, il va commencer à être difficile de se décaler, et cela pourrait être une solution.

 

Photo Noémie MerlantJumbo, victime de la fermeture des salles

 

C'est déjà le cas pour une oeuvre, Monsieur Deligny, vagabond efficace. Le documentaire réalisé par Richard Copans devrait selon son distributeur Shellac film sortir en VOD le 18 mars prochain. Ils communiqueront plus d'informations à ce sujet dans les jours à venir.

La plus grosse incertitude concerne les films déjà sortis en salles. A ce niveau, le système français est différent de celui de nos amis américains, béni de la "chronologie des médias", système qui garantit une hétérogénéité culturelle enviée par beaucoup de nos voisins. Dans ce cas, ce modèle met un peu des bâtons dans les roues des distributeurs. Techniquement, aucune exploitation en e-cinéma n'est permise dans les 4 mois suivant la sortie du film en question.

 

photoUn vagabond efficace en VOD

 

Récemment, sur Twitter, le producteur de Un Fils de Mehdi M. Barsaoui clamait sa frustration et demandait au CNC de faire un geste.

 

 

Son voeu aurait été exaucé. Selon Les Echos, le Centre national du cinéma et de l'image animée aurait proposé de faire une entorse à cette loi afin de permettre à des longs-métrages comme Un Fils ou La Bonne épouse de ne pas totalement s'effondrer financièrement. Reste à voir quels seront les productions qui bénéficieront du procédé. Pour le président du CNC, Dominique Boutonnat, c'est la moindre des choses.

"Le CNC sera à vos côtés, à chaque instant, aussi longtemps que la crise durera. C'est l'essence même du CNC, depuis son origine, de soutenir l'ensemble de la filière dans ce contexte difficile."

Côté français, la lutte culturelle se poursuit donc, pour permettre aux cinéphiles de ne pas trop souffrir de leur confinement. Notre liste des films reportés, et donc par conséquent sortables en VOD, est disponible ici.

 

affiche

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire