Après Invisible Man, Blumhouse va faire revenir Dracula au cinéma avec une réalisatrice qui donne envie

Mathieu Jaborska | 11 mars 2020
Mathieu Jaborska | 11 mars 2020

Après l'échec du Dark Universe et le succès de Invisible Man, Blumhouse est bien parti pour récupérer une bonne partie des monstres Universal.

L'histoire est vouée à demeurer un cas d'école. Souhaitant à tout prix adapter ses célèbres Universal Monsters sur le modèle hollywoodien post-Marvel, Universal Studios a lancé un Dark Universe ambitieux et pété de thunes. Résultat des courses : après le semi-échec de La Momie, le studio a jeté l'éponge et s'est mis à réfléchir à de nouvelles stratégies. Il a alors décidé de confier l'homme invisible à Blumhouse, célèbre pour savoir tirer le maximum de budgets minuscules.

 

Photo Sofia BoutellaPlus jamais ça

 

Bingo. De temps à autre, Jason Blum sait faire confiance à de vrais auteurs, et c'est ce qui s'est passé avec Leigh Whannell, déjà réalisateur du très fun UpgradeInvisible Man a su convaincre le public et la presse grâce à une conception minimaliste, parfois virtuose dans sa mise en scène et pleine de sens du mythe. Tout l'inverse de La Momie, en somme. L'effort a payé et à l'heure où sont rédigées ces lignes, le film a déjà récolté 102,2 millions de dollars dans le monde pour un budget d'à peine 7 petits millions. Et c'est loin d'être fini.

Forcément, Universal a envie de continuer sur cette bonne lancée, en faisant plus confiance aux cinéastes. Étaient déjà prévus le Dark Army de Paul Feig, le The Invisible Woman de Elizabeth Banks, le Renfield de Dexter Fletcher et peut-être même une comédie musicale nommée Monster Mashun hypothétique reboot de La Fiancée de Frankenstein et un mystérieux projet signé James Wan. Mais le carton d'Invisible Man va également, et logiquement, pousser le studio à poursuivre sa collaboration avec Blumhouse.

 

photo, Elisabeth MossLes spectateurs étaient bien visibles

 

Jusqu'ici, on ne savait pas trop ce qui se tramait en coulisses, mais The Hollywood Reporter nous a permis d'y voir plus clair. Selon eux, Jason Blum est parti pour produire une nouvelle version de Dracula, réalisée par Karyn Kusama. La cinéaste a participé à la mise en scène de plusieurs séries comme The Man in the High CastleHalt and Catch Fire ou plus récemment The Outsider, mais reste surtout célèbre, en bien et en mal, pour ses longs-métrages.

Elle était notamment à la tête du bizarroïde Aeon Flux, de la débandade totale Jennifer's Body mais surtout de l'excellent The Invitation, thriller domestique passionnant que beaucoup ont découvert sur Netflix (notre article sur cette pépite par ici). Après le méga-bide Destroyer (5,5 millions de dollars de recette pour un budget presque 2 fois supérieur) avec Nicole Kidman, elle devrait tenter de redorer son blason aux côtés de Matt Manfredi et Phil Hay à l'écriture.

 

photoThe Invitation, littéralement

 

Les deux compères l'avaient déjà accompagnée sur plusieurs de ses films, dont The Invitation et Destroyer. Malheureusement, ils sont également en partie responsables du Choc des Titans et de R.I.P.D. : Brigade fantôme. Pour l'instant, rien ne relie le projet officiellement à Universal, le personnage étant tombé dans le domaine public. Mais on voit mal Blumhouse trahir son partenaire après Invisible Man. Il ne manquerait plus qu'un autre studio réussisse à tirer profit de la seule fois où la firme a réussi à relancer son univers.

Et si vous avez vraiment envie de retrouver Dracula, vous pouvez toujours rattraper la série BBC/Netflix consacré au mythe. Notre critique est juste ici.

 

Affiche française

commentaires

Megamind
12/03/2020 à 13:04

@Le Rol’
Tout à fait d'accord.

Lougnar
12/03/2020 à 08:46

Dracule ect... Encore et toujours les mêmes...Pas marre !!?? Le cinéma est mort...

amds films
11/03/2020 à 22:37

tranquilou Blumhouse s'accapare le dark universe de Universal, bon en même temps le studio Blumhouse est associé avec la major.

Winnie
11/03/2020 à 22:33

@ MystereK

Dracula : 20 adaptations et + en 90 piges
Frankenstein : idem dont 3 en moins de 25 ans (de niro, eckhart, mcavoy)
La creature du lac : 3 films en 54, 55 et 56, depuis que dalle !
L'homme qui rit : 2 adaptations en 100 piges dont 1 francaise donc le reste du monde ne l'a pas vu
Le bossu : universal ne la pas readapte depuis 97 ans

Donc voila jai de quoi etre enerver, des dracula j'en ai ma claque, j'aurais ete excite par un nouveau bossu ou un reboot de la creature.

MystereK
11/03/2020 à 21:38

WiNNIE 2, TAILS; Et bien moi je veux bien voir un Dracula réalisé par Kusama alors si cela ne vous plait pas, n'allez pas le voir, mais ne m'en privez pas parce que cela ne vous intéresse pas.

Winnie 2
11/03/2020 à 19:00

Faut arreter d'imposer aux spectateurs ce qu'il ne veut pas voir ! Dracula on en a vu 50 ! Faites autre chose ! Un reboot de the brute man ou de jekyll/hyde

Tails
11/03/2020 à 18:55

Cette décision de refaire un nouveau dracula est ridicule ! Le dernier date de 2014 ! Et c'est le monstre d'universal le plus utilisé (lugosi, 10 films de Christopher lee, le coppola, dracula 2000, van helsing, la serie netflix, la serie bbc) je trouves grotesque de preferer adapter a nouveau dracula plutôt que de tenter un reboot de la créature du lac noir ou du bossu de notre-dame !

Le Rol’
11/03/2020 à 18:48

Et son meilleur film?
Girl fight?
La redac?
Anyone?

Tom's
11/03/2020 à 16:09

Incroyable mais vrai kusama ESt le 1er nom qui m'est venu en tête, une carrière un bancale mais interessante, the invitation ESt' trop bon, distille une atmosphère bien lourde des le départ pr apres rester sur un fil c'est très bien réalisé, très bonne surprise de sa part .

Qc
11/03/2020 à 14:39

Perso , j'ai pas ces nouvelles adaptations ,j'aurais préféré une réactualisation nuancer des originaux.

Invisible Man
Frankenstein
Dracula etc..

Plus

votre commentaire