De Paranormal Activity à Invisible Man : Blumhouse a t-il dérivé et abîmé le cinéma d'horreur ?

Mathieu Jaborska | 16 février 2020
Mathieu Jaborska | 16 février 2020

commentaires

Hananou
13/05/2020 à 14:05

Honnetement ce que jm chez blumhouse c l efficacité il faut leur reconnaitre qu ils vont droit au but...des films ss prise de tête!

TynlaSoie
03/03/2020 à 11:11

Très très bon article, comme très souvent sur ecranlarge!
Un petit rectificatif cependant : vous mentionnez certains fours de films destinés à un public jeune, voire ado : un grand nombre d'entre eux s'est vautré, pour sûr, mais assurément pas Unfriended, qui a été un succès commercial à son échelle, mais aussi critique! Il a quand même rapporté 62M de $ pour même pas 1 M$ de budget (en rappelant qu'il avait en face Furious7)!
Ce film est sauvé par son originalité, ses acteurs qui font un boulot plus qu'honorable, un sens du rythme efficace et sans fioriture mais aussi et surtout , le parti pris de sa conception, ingénieux et jamais vu!

Numberz
18/02/2020 à 08:32

Je me joins à mes comparses pour vous féliciter de votre article. Les putclick, même si c'est râlant, c'est de bonne guerre.

Geoffrey Crété - Rédaction
17/02/2020 à 20:22

@Ch

On met pas mal d'énergie dans ces articles, qui demandent bien plus de temps qu'une news Marvel vous vous en doutez :)
On en publie chaque week-end, avec chaque semaine des critiques et articles de fond. Pour tenir l'équilibre, constamment !

Ch
17/02/2020 à 13:23

Ahah j'imagine ! C'est pour ça que je n'en dit pas du male, ces article sont nécessaire je n'en doute pas ! Mais ça fait plaisir quand un article comme celui ci ou le précédent sur le manga jujutsu kaisen (que je ne connaissais pas mais que vous m'avez grandement donné envie de lire) popent.

Geoffrey Crété - Rédaction
17/02/2020 à 11:31

@CH

On vous laisse donc imaginer la comparaison niveau succès-clic-intérêt des lecteurs (et la bataille au quotidien qui va avec) ; vous êtes sur la bonne voie ;)

CH
17/02/2020 à 11:26

Permettez-moi la comparaison Blumhouse/Ecran large : pour 10 articles inutiles sur un aspect sombre de star wars, disney ou DC (comme la potentielle orientation sexuelle d'un des personnages ou le n-ieme tweet de Snyder sur justice league) nous avons un ou deux articles de grande qualité comme ce superbe article sur le studio Blumhouse.

sylvinception
17/02/2020 à 06:26

Petit cour de langue Française pour le stagiaire: dans ce cas précis il faut écrire "nous chuchote-t-on dans l'oreillette", et non pas "on nous chuchote dans l’oreillette".

(De rien, bis)

sylvinception
17/02/2020 à 06:20

"Si, si, regardez sur l’affiche, c’est Skyrock qui en dit du bien!"
Ah ah ah ah ah!!!

(P.s. : de rien, vieux...)

Maurice Escargot
16/02/2020 à 19:42

En fait, j'ai l'impression que les seuls films Blumhouse réussis, ou tout du moins intéressants, sont ceux avec de vrais auteurs aux commandes : Shyamalan, Chazelle, Peele, Zombie, ou même Wan et Wahnnell...
Leurs produits plus génériques et confiés à des anonymes interchangeables sont d'un autre côté imbuvables.
Cela prouve au moins que la boîte laisse une vraie liberté à ses artistes ; alors si pour profiter d'un Lords Of Salem ou d'un Split, il faut se taper dix Paranormal Activity et des Action ou Vérité en parallèle, et bien ainsi soit-il...

Plus

votre commentaire