Megan Fox avoue que Jennifer's Body lui a causé une grosse dépression nerveuse

Christophe Foltzer | 23 septembre 2019 - MAJ : 23/09/2019 10:42
Christophe Foltzer | 23 septembre 2019 - MAJ : 23/09/2019 10:42

Il y a un exercice qu'on devrait éviter de faire, surtout le lundi matin, c'est de regarder les dates de sortie des films. Parce que c'est la porte ouverte au gros coup de vieux, à la remise en question personnelle et, fatalement, à la dépression.

Parce que, oui, Jennifer's Body de Karyn Kusama est déjà vieux de 10 ans. Sorti en 2009 sur nos écrans, il était un véritable petit événement à l'époque, puisqu'il mettait en scène l'une des plus grandes stars du moment, Megan Fox, qu'il était écrit par Diablo Cody, qui en avait profité pour révéler son passé sulfureux de "danseuse exotique" avant de commencer à écrire des scénarios.

 

Image 416702Le fantasme d'une génération entière de geeks

 

Pour fêter cet anniversaire, le site E.T. a réuni les deux femmes pour se remémorer ce qui aurait dû être un des films les plus importants du genre. L'occasion pour Megan Fox de revenir sur son expérience douloureuse consécutive à la sortie du métrage, qui l'a plongé dans une importante dépression nerveuse :

"Après Jennifer's Body, je pense que j'ai fait une vraie dépression nerveuse et je ne voulais plus rien faire. Je ne voulais pas qu'on me voie, je ne voulais prendre aucune photo, faire la couverture d'un magazine, marcher sur un tapis rouge, je ne voulais pas du tout être vue en public parce que j'avais peur, et que je croyais foncièrement, qu'on allait se moquer de moi, qu'on allait me cracher au visage, que quelqu'un allait me hurler dessus, ou qu'on allait me lapider uniquement parce que j'étais dehors. J'ai vraiment traversé une période très sombre après ce film."

 

Image 415502Un film compliqué à gérer psychologiquement

 

Et c'est vrai qu'après Jennifer's Body, Megan Fox s'est faite plus discrète, mettant ainsi un terme à son envolée éclair. Pourtant, si ce petit délire de persécution pouvait en faire sourire certains, il faut se rappeler qu'à l'époque la hype autour de la comédienne était énorme. Elle était suivie partout, et tout le temps, par une horde de paparazzis. Elle n'avait pas une seconde à elle, et tout le monde l'attendait au tournant dans ce rôle hyper-sexualisé et prompt à enfin satisfaire le fantasme de tous les geeks impulsé par Michael Bay dans Transformers.

Forcément, avec une telle pression, on comprend le craquage. Alors qu'au final, le film n'était qu'une satire de l'image de la femme déformée par une société patriarcale et ses conséquences dramatiques sur les jeunes générations. Sûr que si le film sortait aujourd'hui, il ne connaitrait pas forcément le même destin...

 

Image 397081Mais, aujourd'hui, ça va beaucoup mieux (enfin, on espère)

commentaires

Rudy Mako
24/09/2019 à 17:03

Le succès est difficile à gérer. Kiakiaki. Mais, pour être honnête ce film est d'une mollesse cuisante

la verité
24/09/2019 à 11:15

Megan Fox ( est faite plus discrète)..
parce qu elle a été blacklisté par Spielberg.. car elle du dire des choses contre une certaine communautés..

Bubble Ghost
23/09/2019 à 22:33

Bah... Sans être une réussite totale, je l'avais trouvé bien sympathique, ce petit film de genre :D

votre commentaire