Birds of Prey : la Warner explique pourquoi le titre a été modifié alors que le film est déjà au cinéma

Marion Barlet | 13 février 2020
Marion Barlet | 13 février 2020

Après avoir changé discrètement le titre de Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn) en Harley Quinn : Birds of Prey, Warner Bros. justifie sa décision.

Le démarrage à domicile du dernier film de l'univers DC n'est pas au niveau des attentes. Avec un premier week-end d'exploitation à 33 millions de dollars, la société de distribution a un peu tiré la gueule. Les attentes tablaient sur 55 millions, et c'est une opération de soustraction et non d'addition qui a dû être menée. Le départ très mitigé n'a pas empêché le film de prendre la tête du box-office américain, mais les responsables restent inquiets pour la suite. Avec 84 millions de dollars de budget, le succès financier du film s'annonce tendu s'il continue sur cette voie.

Tentative de sauvetage, le titre du film a été changé pour l'achat des billets. Les plus grandes chaînes d'exploitation ont déjà modifié le titre, qui ne remplace pas l'officiel Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn (en version originale Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn)), mais se présente comme une alternative. Les spectateurs peuvent désormais identifier le dernier DC comme Harley Quinn : Birds of Prey, titre plus court qui insiste sur l'héroïne interprétée par Margot Robbie

 

photo, Margot RobbieHarley Quinn n'est pas au top 

 

La décision a été prise dans le but de rendre plus identifiable le personnage d'Harley Quinn, très populaire, et autour duquel se structure objectivement l'action. La faute incomberait donc au titre selon la production. Et en plus de ce faux-pas, le marketing et les bandes-annonces sont pointés du doigt pour leur manque de clarté, les spectateurs n'étant pas forcément en mesure de comprendre ce qu'ils allaient voir avec la promo.

Les critiques ont notamment discuté du paradoxe entre la classification du film et la teneur de la bande-annonce. Classé R, Birds of Prey est (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d'un adulte aux États-Unis) sauf que la violence n'est pas si présente que ça dans les bandes-annonces et les teasers, provoquant un décalage entre ce qui était promis et ce qui se passe à l'écran. Au lieu de la jouer sécurité, il aurait été stratégique d'assumer la classification jusque dans les bandes-annonces, mais trop tard pour rattraper ça, pour le coup.

 

photo, Margot RobbieOn garde le sourire même quand ça se gâte

 

Warner Bros. fait donc tout son possible pour limiter la casse. La modification du titre permet de mettre les projecteurs sur Harley Quinn, personnage populaire de l'univers DC comme Batman, Wonder Woman ou Joker. Mais pourquoi la firme n'a-t-elle pas identifié en amont ces points de rupture ? Tout le monde est tombé des nues, en vérité, car le film a obtenu une excellente notation sur Rotten Tomatoes, avec 80% de recommandations, signant l'un des meilleurs scores de DC.

Warner Bros. ferait tout pour éviter la déconvenue de la Fox avec X-Men : Dark Phoenix, qui ne comprenait pas à l'origine "X-Men" dans son titre. Le film aurait perdu énormément de spectateurs, qui n'auraient pas saisi qu'il s'agissait d'un chapitre des X-Men, et auraient cru à un banal film de science-fiction. 

Nous verrons bien si un titre peut changer le destin d'un film. Début de réponse lundi prochain avec les résultats du box-office américain. Sinon, si vous voulez déjà tourner la page vers le futur, vous pouvez regarder les dernières photos de Wonder Woman 1984, ici

 

Affiche

commentaires

Phil06
14/02/2020 à 00:46

Non mais on peu polémiquer dessus pendant 100 ans, Warner Bros ne sait plus y faire.
Il n’y a qu’à voir Joker (pas le film en lui mm qui est excellent) et sa production en 3 sources.
Et le destin du film a prouvé qu’ils avaient tort de ne pas avoir investi la quasi totalité du budget et ils sont toujours aussi frileux quant au pegi17.

Il y a vraiment de quoi faire de l’oseille avec DC tout en fabricant des films pour adultes ou ados de 17 ans de qualités.

Les jouets peuvent se vendre sans soucis même si les enfants ne l’auront pas vue.

Puis ça pose aussi la question des versions des films.
Ce que je vais dire va sembler être osé mais à l’epoque les films X avaient leurs versions soft.
Pourquoi ne pas faire un film selon la vision de l’auteur et ensuite une fois en dvd le sortir version soft pour les enfants sur les diverses plateformes??
Le rendement et la vie du film n’en seront que mieux.
Il y a eu Deadpool2 dans le style.

J’ai pas encore vue le film, mais la B.A semble jouer sur un terrain neutre alors que justement ce qu’on aime chez ses personnages c’est leur folie et leur violence.
Des supers heros et des supers criminels dans le monde des bisounours ça n’existe pas.

Quant au changement de titre fallait, de 1, y penser avant et, de 2, c’est vraiment con et ricain comme faits.

Warner me fatiguent et tue des franchises au potentiel inimaginable.
C’est ridicule.

Rorschach
13/02/2020 à 16:25

DC n'a jamais eu la vocation d'être comme Marvel, et vice versa. Qui a envie de deux choses identiques quand on peut avoir de la diversité?

Reallu
13/02/2020 à 13:16

Cest juste que cest mauvais cest tout . Ils veulent faire une trilogie ou saga mais c’est finish deja . Dc ne sera jamais comme marvel ça c’est sure trop de film raté

T-Rex
13/02/2020 à 12:30

Le film est pas foncièrement mauvais mais il y avait mieux à faire avec ce matériau, déjà, il aurait mieux valut faire une origin story mais cela impliquant le personnage du Joker, on comprends pourquoi ils ne l'ont pas fait. Au final, c'est un film de divertissement assez lambda, une comédie classique avec de la violence en prime, on aurait pu espérer en tirer quelque chose de plus abouti avec des personnage moins caricaturaux et plus profonds.

Dirty Harry
13/02/2020 à 12:29

"Harley Quinn, personnage populaire de l'univers DC comme Batman, Wonder Woman ou Joker" justement non : c'est un personnage populaire pour les connaisseurs du DC et autres types s'habillant en Cosplay dans des conventions mais sorti de Batman et du Joker, le grand public s’en fout du DC Universe en général et de Harley Quinn en particulier.
Autant j'approuve l'idée de se servir d'un casting féminin et d'un Lead fort qui ne soient pas pour une fois les remplaçantes du banc de touche masculin (comme SOS fantôme 3, Terminator Dark Fate et tous ces films jouant la carte "femme interchangeable de l'homme") mais les gens ont eu un mauvais souvenir de "Suicide Squad" alors du coup en voir une variante je ne pense pas que ça prenne....

votre commentaire