Semaine du 7 février 2020

Box-office US : Birds of Prey prend logiquement la tête, 1917 et Bad Boys for Life en embuscade

Mathieu Jaborska | 10 février 2020 - MAJ : 10/02/2020 12:31
68
photo, Margot Robbie

C'est l'heure de vérité pour Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, qui peut, au choix, déployer ses ailes ou ne pas réussir à décoller.

Pour l'instant, c'est la deuxième option qui semble la plus plausible. Warner n'attendait déjà pas une somme astronomique du film de Cathy Yan, mais a quand même réussi à être déçu. Pour satisfaire la firme, il aurait fallu qu'il dépasse les 45 millions de dollars pour son ouverture, ce qui n'est pas si exceptionnel aux vues du manque réel de concurrence.

Pourtant, les estimations font état de 33,2 millions de dollars de recette malgré un circuit de 4 236 salles, c'est-à-dire le seul à dépasser les 4 000 parmi tous les longs-métrages à l'affiche.

 

photo, Mary Elizabeth WinsteadLes oiseaux de proie ont perdu des plumes

 

Il faut rappeler qu'il s'agit là du plus petit budget du DCEU (hors Joker) jusqu'ici, ce qui limitait déjà ses perspectives. Financé pour moins de 100 millions de dollars, il fait pâle figure face aux gros succès du studioSuicide Squad avait ouvert avec 133,6 millions pour 4 255 copies, Wonder Woman, autre film DC misant tout sur son héroïne, avait lui démarré avec 103,2 millions pour 4 165 copies. Quant à l'autre production à budget plus limité récente, Shazam! et ses 100 millions de budget, il avait débuté avec 53,5 millions de dollars de recette.

Juste derrière, pas grand-chose ne bouge. Bad Boys for Life décroche naturellement d'une position pour laisser la place au dernier blockbuster super-héroïque. Qu'importe, le 3e opus de la franchise initiée par Michael Bay et poursuivie par Adil El Arbi et Bilall Fallah a déjà bien prouvé sa valeur en cumulant 166,3 millions de dollars après 4 semaines d'exploitation. Ce week-end, il aurait encore récolté 12 millions dans 3 530 salles, ce qui ne fait que 32,1 % de baisse, malgré 175 copies en moins. C'est bien la preuve qu'un budget de 90 millions peut largement se rembourser.

 

photo, Will SmithDes mauvais garçons, mais des bons scores

 

En toute logique, 1917 suit. Après sept semaines à l'affiche, le plan-séquence géant de Sam Mendes s'accroche à la troisième marche du podium au prix d'un véritable exploit : en perdant 439 salles, il n'enregistre qu'une perte que de 5,2 % ! Il devrait en effet avoir rapporté 9 millions de dollars grâce à 3 548 salles.

Un tel score s'explique bien sûr par l'imminence des Oscars ce week-end, dont le film était grand favori. Ils sont nombreux à avoir rattrapé l'essai en vue de la cérémonie. Ceux qui y ont vu le potentiel meilleur film ont été grandement déçus. Économiquement par contre, c'est un succès total, avec une somme de 132,5 millions, pour un budget d'à peu près 90 millions selon The Hollywood Reporter. C'est comme si tout Hollywood donnait une leçon à Birds of Prey.

 

photoUn Oscar de la meilleure photographie amplement mérité

 

Au contraire, Le Voyage du Dr Dolittle continue à donner l'exemple d'un beau plantage en règle. Financé à hauteur de 175 millions de dollars (dont 20 millions pour le salaire de Robert Downey Jr.), il ne remboursera probablement jamais la mise. Ce week-end, il devrait avoir amassé 6,6 millions dans 3 462 salles, ce qui l'amène à un petit 63,9 millions de recette domestique.

Au niveau mondial, il a péniblement atteint les 158,6 millions de dollars. On est encore très loin du compte. Bonne nouvelle cependant : il n'a perdu que 12,3 % de son score, malgré 288 copies en moins. C'est déjà ça. Un paquet de raisons peuvent expliquer un tel foirage. Premièrement, tout faire reposer sur l'interprète d'Iron Man n'était peut-être pas suffisant. Deuxièmement, la franchise concernée, ayant connu la gloire avec Eddie Murphy, n'est pas assez célèbre pour être vraiment rentable. Enfin, les critiques lapidaires forcément dues aux problèmes de production finissent de torpiller le navire.

 

photo, Robert Downey Jr.L'arche de Noé X Titanic

 

Last but not least, Jumanji : Next level continue à surprendre par sa régularité. Projeté sur 2 729 écrans, il perd 216 copies, mais seulement 7,8 % de sa rentabilité, le tout après neuf semaines à l'affiche des multiplexes ! Ce week-end, il aurait ainsi encore fait débourser 5,5 millions de dollars au public américain. En tout, il lui aura soutiré 298,4 millions de dollars, ce qui est moins que son prédécesseur, mais tout de même une sacrée performance. À titre de comparaison, Star Wars : L'Ascension de Skywalker, pourtant sorti après, se retrouve à la 10e place.

En règle générale, tous les films concernés par les Oscars ont fait carton plein. Après 7 semaines, Les Filles du Docteur March reste 9e avec selon les estimations 2,3 millions de dollars pour 1 805 salles. C'est encore mieux pour Jojo Rabbit et Parasite. Le premier a gagné 14 % de recette avec environ 1,5 million pour 1 096 salles. Le deuxième a vu ses chiffres progresser de 2,7 % avec 1,5 million collectés dans 1 060 salles. Les deux films sont respectivement à leur 17 et 18e semaines en comptant les sorties limitées.

 

photoLa rédaction devant la révélation du meilleur film

 

Once Upon a Time... in Hollywood, lui, a carrément fait un bond de 89,2 %. Revenu à la 21e place du classement, le film-somme de Quentin Tarantino, encore diffusé dans 583 salles après 29 très longues semaines, a connu un regain extraordinaire avec environ 280 000 dollars récoltés sur le week-end. Brad Pitt n'aura pas été le seul gagnant sur ce coup-là : le long-métrage a cumulé 142,4 millions au box-office américain, 374,2 millions au box-office mondial, le tout pour un budget de... 90 millions. Décidément.

 

photo, Leonardo DiCaprio"J'aurais dû jouer dans Joker"

# Titre Recettes Semaine Evolution Cumul
1 Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn Voir la bande-annonce 33 250 000 $ 1 - 33 250 000
2 Bad Boys for Life Bad Boys for Life Voir la bande-annonce 12 005 000 $ 4 -32,1 166 327 207
3 1917 1917 Voir la bande-annonce 9 000 000 $ 7 -5,2 132 542 909
4 Le Voyage du Dr Dolittle Le Voyage du Dr Dolittle Voir la bande-annonce 6 660 000 $ 4 -12,3 63 959 985
5 Jumanji : Next level Jumanji : Next level Voir la bande-annonce 5 530 000 $ 9 -7,8 298 460 411

commentaires

Snif
12/02/2020 à 02:32

Le feminisme ne fait pas vendre.

Opale
10/02/2020 à 16:53

Beaucoup trop tôt pour parler d'échec ou réussite d'un métrage sorti depuis même pas une semaine... Au pire c'est un démarrage mou du genou, c'est tout...

Kolby
10/02/2020 à 14:10

La semaine a été un peu difficile au usa, raison pour laquelle les salles en ont moins donné. Mais ils relèveront la pente les semaines à venir... Pour dire simplement que Lady Gaga rentabilisera puisq'il n'y pas de nouveauté pendant un petit moment

Roukesh
10/02/2020 à 13:53

@Adam, Les films du DCEU sont des gros investissement qui ne doivent pas simplement rentrer dans leurs frais.
Ils doivent être de vrais succès étant donné qu'ils sont des films avec des prises de risques mineures. Il s'agit d'une adaptation de comics (genre à la mode), avec une tête d'affiche reconnue et bankable. Ces succès servent ensuite à réinvestir dans d'autres productions moins commerciales.
Enfin c'est un ratage dans le sens où il n'a pas atteint les estimations.

CH
10/02/2020 à 13:36

Birds of prey ne sera pas un plantage, il rentrera dans ses frais (même dans ses frais marketting) mais ne sera pas un gros succès non plus. Ce qui est en soit, un échec pour DC.

Adam
10/02/2020 à 13:06

Bizarre de parler de plantage tout en étant premier du BO de la semaine avec de bons retours publics et critiques... Peut être que les gens attendaient les critiques avant d'aller en salle

votre commentaire