Si Les Filles du Docteur March de Greta Gerwig ne va pas aux Oscars, ce sera de la faute des hommes

Christophe Foltzer | 20 décembre 2019 - MAJ : 20/12/2019 11:40
Christophe Foltzer | 20 décembre 2019 - MAJ : 20/12/2019 11:40

Ces dernières années ont vu les femmes reprendre leur destin en main à Hollywood et c'est évidemment une excellente chose. Mais la réalité nous rappelle que le combat est loin d'être gagné.

Si Wonder Woman et Captain Marvel nous montrent que le grand public est tout à fait disposé à ce que les femmes prennent une partie du pouvoir à Hollywood, ce qui se trame en coulisses pourrait nous prouver que, dans les faits, c'est encore très compliqué. Une situation dont pourrait malheureusement pâtir Les Filles du Docteur March.

 

Photo Emma Watson, Saoirse Ronan, Florence PughJouer avec les codes

 

Le film de Greta Gerwig, qui sortira sur nos écrans le 1er janvier 2020, a pourtant une excellente réputation et toutes les projections américaines ont été des succès, mettant au beau fixe la perspective d'une récompense aux Oscars. Pourtant l'inquiétude semble gagner l'équipe alors que, pour le moment, le long-métrage n'a obtenu que deux nominations aux Golden Globes, pour meilleure actrice et meilleure musique. Pour rappel, Les Quatre filles du docteur March de Gillian Armstrong avait récolté trois nominations aux Oscars en 1995, dont meilleure actrice pour Winona Ryder.

Si la course aux Oscars ne débute vraiment qu'en janvier, la productrice Amy Pascal prend les devants et vient de faire part de ses inquiétudes à Vanity Fair tout comme elle a déjà fourni une possible explication à ce malheureux état de fait :

"C'est un préjugé complètement inconscient et je ne pense pas qu'il faille voir là-dedans un rejet malveillant. Mais, s'il faut dire les choses, je ne pense pas que les hommes se soient rués en masse aux projections. Et je ne suis pas sûre qu'ils aient regardé le film lorsqu'ils ont reçu les DVD pour les nominations."

 

Photo Emma Watson, Florence Pugh, Saoirse Ronan, Eliza ScanlenUn film de femmes seulement pour les femmes ?

 

Ainsi donc, le film serait handicapé par son statut de film de femmes même. Pas dans un mouvement de résistance ou de protestation du public masculin donc, mais plus par une mauvaise habitude tenace. D'autant plus que, lorsque l'on regarde les chiffres, le public est effectivement majoritairement féminin pour ce film.

Il reste encore tout à faire pour la cause féminine à Hollywood et, par cette déclaration, Amy Pascal espère probablement inverser la tendance pour les Oscars. Pas sûr que cela suffise cependant.

 

photo

Tout savoir sur Les Filles du Docteur March

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Flo
28/01/2020 à 15:43

"Les Filles du Dr March"... oubliez Harley Quinn and co, si vous voulez voir des héroïnes énergiques, et s'interrogeant sur leur indépendance - surtout qu'en plus, il y a des rôles secondaires masculins positifs dedans, ce qui ne semble pas le cas de "BoP" (à cause du R Rated?).

Bref, après la réalisation de son 1er film "Lady Bird", le cinéma de Greta Gerwig se définit de mieux en mieux: du rythme et de l'énergie, des moments de vie où ses personnages prennent quand même le temps d'exister, des instants temporels se superposant les uns sur les autres... et toujours au centre, une héroïne/artiste, intense, impétueuse et filant à toute allure (toujours Saoirse Ronan, sorte de Mel Gibson réincarné en jeune fille), qui a son antagoniste à affronter dans un mélange de rivalité et d'amour - Spoiler sur leur identité respective dans les deux films de Gerwig.
Avec le choix dans "Les Filles..." d'avoir un récit presque non linéaire, mettant notre cerveau à contribution pour remettre les pièces dans le bon ordre... Ce qui donne une expérience différente pour le spectateur en fonction de sa connaissance ou non du roman (et de ses précédentes adaptations).
Ainsi qu'un petit twist reposant sur la cohérence de la conclusion du roman, vu à travers une conscience plus moderne. Travail d'adaptation éminemment personnel pour la réalisatrice.

Un bon moyen de commencer l'année de manière vive et enthousiasmante.

Krokmitten
23/12/2019 à 22:14

Et si tout simplement, dans cette manie de vouloir absolument tout rebooter de nos jours, cette oeuvre n'était pas à ce point-là une oeuvre majeure qui méritait d'être rebooté (vous suivez?) Franchement "les 4 filles du Docteur March" se suffisait déjà à eux-même dans ses oeuvres précédentes. Dans cette époque post #MeeToo et la volonté d'imposer des figures féminines, est-ce que tout ça ne se retourne pas contre ceux qui tentent de nous imposer ce nouveau diktat? On a vu ce que ça a donné avec Charlie Angels dernièrement. Perso' je trouve que les histoires qu'on nous propose ne sont pas interessante ou juste bonne à les attendre sur Netflix. On manque cruellement d'histoire originale aussi.

Declan
22/12/2019 à 18:42

Eh bien mr foltzer j’ai hâte de voir votre critique sur votre futur film de l’année 2020 avec un article pareil.
Honnêtement et vous le prendrez comme vous voulez si je dois faire un choix pour ce mois de janvier ce sera 1917 et rien d autre. Ça me parle plus et j adore Sam Mendes. Désolé pour Greta mais c est comme ça.

Xbad
21/12/2019 à 20:05

@Andarioch1

Haha^^ j'ai réussi à me débarrasser de ma femme pour y aller moi

Andarioch1
21/12/2019 à 17:33

@Xbad

Il n'y a pas non plus beaucoup d'hommes qui sont allé voir Rambo5^^
Mais ça n'ôte rien à ta démonstration...

Tjo
21/12/2019 à 14:27

Je suis un homme et j'irai voir ce film, parce que je suis un grand curieux et pour son casting.

Mais justement : qu'est-ce qu'une nouvelle adaptation des filles du Dr March peut apporter ?
S'il n'avait son casting 5 étoiles le film passerait complètement inaperçu, non parce qu'il est joué par des femmes mais parce qu'il n'offre pas un sujet très intéressant. Beaucoup connaissent l'histoire, beaucoup ont en tête une adaptation marquante (celui avec w. Rider était top effectivement).

Crier au misogynisme et appeler à une forme de conscience sociale pour que les gens aillent voir un film ne me semble pas la meilleure démarche pour donner envie, ni la plus honnête. Seulement la plus facile.

Xbad
21/12/2019 à 07:03

Et il n'y a pas beaucoup de femmes qui sont allées voir Rambo 5 je suppose, c'est comme ça c'est tout, des films qui plaisent aux hommes et d'autres aux femmes

Nick
20/12/2019 à 22:03

C'est surtout que c'est une histoire complètement HASBEEN. Plutot que tout mettre sur le compte des hommes, elle ferait mieux en tant que productrice d’évaluer les prises de risques etc et de réfléchir un minimum.

MystereK
20/12/2019 à 18:20

Ceux qui disent que ce n'est pas un bon film l'ont vu ? Parce qu'il n'est pas encore sorti ici.... Alors peut-être on attend avant de donner son avis sur l'oeuvre.

Numberz
20/12/2019 à 17:18

Elle n'a qu'à retourner faire du jazz...

Plus

votre commentaire