Oscars 2020 : triomphe pour Parasite qui piétine le palmarès devant 1917 et Once Upon a Time... in Hollywood

Déborah Lechner | 10 février 2020 - MAJ : 10/02/2020 11:32
Déborah Lechner | 10 février 2020 - MAJ : 10/02/2020 11:32

Le film coréen de Bong Joon-ho a raflé quatre récompenses durant la cérémonie dont celles des catégories reines du meilleur film et du meilleur réalisateur, laissant Joker et Once Upon a Time... in Hollywood sur la touche.

L'édition de 2019 avait déjà laissé une trace dans l'histoire des Oscars en nommant pour la première fois un film de super-héros, Black Panther de Ryan Coogler, dans la catégorie meilleur film, avant de repartir avec quatre statuettes dont celle de la meilleure musique. Ce fut également le sacre de Netflix avec trois récompenses pour Roma d'Alfonso Cuarón, après plusieurs polémiques internes. Mais cette année 2020 a bousculé un peu plus l'Académie en laissant entrer dans ses rangs le premier film non-anglophone avec Parasite et son réalisateur Bong Joon-ho

 

photoParasite, le grand gagnant de cette édition 2020  

 

Après son triomphe à Cannes, le film coréen a étendu sa victoire jusqu'à Los Angeles où il a reçu les prix les plus prestigieux dont celui du meilleur film (une première donc pour un film non-anglophone) soufflant une fois de plus la récompense à Once Upon a Time... in Hollywood qui était également en compétition sur la Croisette.

Pour son neuvième film, Quentin Tarantino n'est pas non plus réparti avec les statuettes du meilleur réalisateur et du meilleur scénario original qui ont toutes les deux été décernées à Bong Joon-ho et Han Jin-won (coscénariste du film). Mais le film ne s'est pas arrêté en si bon chemin en faisant un doublé avec le prix du meilleur film international qui n'est donc pas revenu aux Misérables de Ladj Ly, ni à Douleur et gloire de Pedro Almodóvar. En ce qui concerne le meilleur scénario adapté, Joker s'est de nouveau fait voler la vedette, cette fois par Jojo Rabbit de Taika Waititi qui a raflé le prix.

 

photo, Joaquin PhoenixJoaquin Phoenix dans la peau du Joker était le grand favori pour l'Oscar du meilleur acteur 

 

Avec moins de surprise, Joaquin Phoenix a remporté la statuette du meilleur acteur, laissant ainsi à Once Upon a Time... in Hollywood les prix du meilleur acteur dans un second rôle pour Brad Pitt et des meilleurs décors. Du côté des femmes, c'est Renée Zellweger pour sa performance dans Judy de Rupert Goold, qui est montée sur scène pour recevoir la récompense de la meilleure actrice et la grande favorite Laura Dern pour son second rôle dans Marriage Story, le film Netflix de Noah Baumbach.

L'actuel géant du streaming américain a remporté, deux ans après Icarus, l'Oscar du meilleur documentaire avec American Factory, qui s'intéresse à une usine chinoise implantée dans l'Ohio. Pour autant, avec seulement deux récompenses, la plateforme est sans doute largement déçue. Le très attendu The Irishman de Martin Scorsese, malgré ses dix nominations, est reparti bredouille, quand Klaus de Sergio Pablos n'a pas fait le poids face à Disney et Toy Story 4 de Josh Cooley dans la catégorie meilleur film d'animation.

 

Photo Brad PittBrad Pitt était également pressenti pour son second rôle dans le film de Quentin Tarantino

 

Un petit échec également pour le 1917 de Sam Mendes. Grand favori depuis des semaines avec ses sacres consécutifs au Golden Globes, BAFTA, PGA et DGA, le film a finalement remporté seulement trois prix techniques (meilleurs effets spéciaux, meilleur mixage son et meilleure photographie) face à la déferlante Parasite.

Ainsi, la partition remarquable de Thomas Newman a été battue par celle de la compositrice Hildur Guðnadóttir sur Joker quand le montage et le montage sonore sont revenus à Le Mans 66 qui a donc décroché deux statuettes sur quatre nominations. Enfin, les votants ont préféré les costumes d'époque des Filles du Docteur March aux uniformes guerriers du film de Sam Mendes.

Cette 92e cérémonie a également pour la première fois fait appel à une cheffe d'orchestre, un autre milieu où les femmes sont encore largement sous-représentées. L'initiative a d'ailleurs été saluée par les héroïnes du cinéma Brie LarsonSigourney Weaver et Gal Gadot. En revanche, pour la meilleure chanson originale, c'est bien évidemment Elton John et Bernie Taupin qui l'ont reçu pour Love Me Again de Rocketman.

 

Photo Robert De NiroNada pour Martin Scorsese et Robert De Niro et leur film Netflix The Irishman

 

Voici le palmarès complet :

Meilleur film : Parasite
Meilleur réalisateur : Bong Joon-ho - Parasite
Meilleure actrice : Renée Zellweger - Judy
Meilleur acteur : Joaquin Phoenix - Joker
Meilleur second rôle féminin : Laura Dern - Marriage Story
Meilleur second rôle masculin : Brad Pitt - Once Upon a Time... in Hollywood
Meilleure musique : Joker
Meilleure chanson originale : (I'm Gonna) Love Me Again - Rocketman
Meilleur film international : Parasite 
Meilleur court métrage documentaire : Learning to Skateboard in a Warzone
Meilleur scénario original : Parasite
Meilleur scénario adapté : Jojo Rabbit
Meilleur documentaire : American Factory
Meilleur court-métrage : The Neighbors' Window
Meilleur film d'animation: Toy Story 4
Meilleur court métrage d'animation : Hair Love
Meilleurs décors : Once Upon a Time... in Hollywood
Meilleure photographie : 1917 
Meilleurs costumes : Les Filles du Docteur March
Meilleur montage son : Le Mans 66
Meilleur mixage son : 1917
Meilleurs effets spéciaux : 1917
Meilleurs maquillages et coiffures : Scandale
Meilleur montage : Le Mans 66

 

 

affiche finale

 

 

 

commentaires

Philip
10/02/2020 à 23:13

Simon Riaux : "Cette question fut d'ailleurs un des chevaux de bataille de Luc Besson, qui avait le plus grand mal à rendre éligible ses films aux subventions du CNC, qui aidait en priorité des productions d'expression française."

Jean-Jacques Annaud a tranché la question depuis... "La Guerre du feu".

1
10/02/2020 à 22:04

La pire audience de son histoire avec 23m de spectateurs US...
Comment s'en étonner !

Les OSCARS ressemble plus a un meeting politique qu'une cérémonie "Cinéma" , bien fait pour leurs gueules .

ptit Kakou bien dur
10/02/2020 à 20:27

ah,la Renée Zellweger..;dommage je ne la reconnais plus guere !
,j'étais allé voir durant l'année 1996 le film sur l'univers du sport pro "Jerry Maguire" avec les agents sportifs, film assez correct avec le ptit Tom, du temps où il faisait encore un job d'acteur et pas de cascadeur...
la Zellwegger, elle était pas mal dans le film, et assez mignonne, je trouvais qu'elle avait un potentiel pour être bonne actrice...
le temps à passer, mais je tiens a remercier son staff de chirurgie plastique, çà mérite l'Oscar de la chirurgie "esthetique": laser, peeling chimique, botox, implant au menton, nose job,retaillage des paupieres etc.. chaque année, chez ces actrices, a chaque millesime cinematographique, elles donnent une nouvelle creation d'elle même, elles travaillent et l'Acting et le bistouri!
chapeau l'artiste, chapeau le chirurgien et tout le staff technique, c'est de la super Prod:

Simon Riaux - Rédaction
10/02/2020 à 16:17

@Free Spirit

On fait juste ce qu'on peut avec une équipe et des moyens limités.

Free Spirit
10/02/2020 à 16:16

écran large ne rend pas Hommage à Robert Conrad; bien sur en dehors des Oscars...

Hank Hulé
10/02/2020 à 15:50

Call of Duty n'a pas raflé la mise, c'est ballot !

brucetheshark
10/02/2020 à 15:12

@M1pats , je ne vais pas te le répeter tous les jours, laisse les adultes parler. C'est malpoli de ta part de venir dans des conversations qui te regardent pas...

Kool Raoul
10/02/2020 à 15:02

Très bon palmarès, sans racailles.

(The) Aurelio
10/02/2020 à 15:01

'Parasite' qui l'emporte et Eminem qui vient ambiancer un peu le Dolby Theatre, voilà de quoi redonner un peu de piment à la cérémonie.

corleone
10/02/2020 à 14:42

Si Joaquin Phoenix et Brad Pitt ont eu leurs oscars, ça me va. Le reste je m'en tape, les prix de meilleur film et meilleur réalisateur d'ailleurs sont devenus trop politisés ces dernières années.

Plus

votre commentaire