Scorsese contre Marvel : le boss de Disney pense que le réalisateur de The Irishman est "phénoménal"... et malhonnête

La Rédaction | 5 novembre 2019 - MAJ : 05/11/2019 14:09
La Rédaction | 5 novembre 2019 - MAJ : 05/11/2019 14:09

Qui aurait cru que quelques mots prononcés par Martin Scorsese suffiraient à mettre le feu à la maison Disney ? Même le grand patron s’y met.

Avec sa filiale Marvel, Disney a initié une vague de succès planétaires, qui ont boosté l’entreprise et font d’elle depuis 10 ans la plus puissante compagnie en matière de divertissement hollywoodien. Abattant record sur record, ses Avengers ont non seulement accumulé de miraculeuses quantités de pognon, mais l’ont fait avec une force qui a amené le secteur à se réorganiser pour proposer des blockbusters tentant de dupliquer la réussite de Disney.

Dans ces conditions, et alors que le studio est devenu suffisamment puissant pour intégrer la Fox qui comptait parmi ses plus importants concurrents, les critiques de nature artistiques, y compris venant d’un réalisateur de génie comme Martin Scorsese, peuvent paraître peu de choses, et certainement pas de nature à faire perdre son calme à une telle entreprise.

 

Photo Andrew Garfield, Martin ScorseseMartin Scorsese sur le tournage de Silence

 

Mais après que le cinéaste ait déclaré que d’après lui, les films Marvel ne relevaient pas du 7e Art, on a assisté à une véritable crise de panique, chaque ambassadeur de Marvel à l’écran étant sommé de venir défendre la maison mère, tandis qu’un nombre invraisemblable de commentaires venaient soutenir ou critiquer les déclarations de Scorsese.

Invité de l’émission de la BBC The Radio Show, Bob Iger, grand patron de Disney est (encore) revenu sur le sujet, expliquant que Marvel, c’était rien que des gens qui travaillaient très dur.

« Avant tout, Marvel fait des films. Ce sont des films. Comme ceux que réalise Martin Scorsese. Et ce sont de bons films, avec de bons réalisateurs, de bons auteurs, de bons acteurs, et de bons opérateurs, de bons costumiers et de bons ingénieurs du son et de bons monteurs. »

Et non seulement ils sont bons, mais ils sont talentueux.

 

AviatorMartin Scorsese et Leonardo DiCaprio

 

« Ils ont du talent, ce sont des personnes talentueuses, qui travaillent dur à faire des films qui divertissent les gens dans les cinémas du monde entier. »

Bon et puis tout ça, c’est bien beau, mais Martin Scorsese, c’est quand même un gros menteur qui ne fait rien que dire du mal de films qu’il ne regarde pas.

« Je pense qu’il n'a jamais vu un film Marvel. Quiconque a vu un de nos films ne peut faire une déclaration pareille sincèrement. »

Heureusement, Bob Iger n’a pas oublié de rappeler que le réalisateur de The Irishman était bien « un réalisateur phénoménal ». Le film du cinéaste américain arrivera d'ailleurs sur Netflix le 27 novembre prochain.

 

Le Loup de Wall StreetSur le tournage du Loup de Wall Street

Tout savoir sur Martin Scorsese

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Flo
09/11/2019 à 15:03

Alors Simon, de quoi se plaint-il ? Parler contre cette catégorie de films donne ainsi l'effet inverse... sachant toutefois que personne n'est assez bête pour dire pour leur défense qu'en fait, "puais, ce sont les films de Scorsese qui sont nuls (depuis après Les Affranchis, ou bien depuis toujours, c'est comme on veut)"... Pas de ça ici, il reste respecté.
Prouvant ainsi que c'est lui qui reste en position de force, et que personne ne s'en va dire non plus que tous les films d'auteurs plus expérimentaux sont nuls et chiants.

Donc, c'est un non-sujet, pas la peine d'essayer de trouver des justifications orgueilleuses et non exhaustives... 5 films comic book movies par an (dont 1 ou 2 un peu au dessus du lot) dans une prod cinéma mondiale ultra large, ça suffit pas pour devenir un "Grand Remplacement". Pas plus que les sérials d'avant, certains westerns etc (à une époque où il n'y avait pas autant de moyens techniques)...

Ceux que ça n'intéressent pas et qui veulent voir autre chose n'ont ainsi aucun avis à donner: si c'est pas pour eux, alors qu'ils parlent plutôt de leur propres goûts en laissant de côté celui des autres. Au lieu de tout le temps opposer les choses de manière imbécile.
Ça, ça reste une habitude d'intolérant... voila ce qui se passe à force de s'ingurgiter volontairement ou non, ce genres de discours via les tribunes médiatiques... Même des types intelligents et cultivés comme Scorsese tombent dans le panneau.

Simon Riaux - Rédaction
08/11/2019 à 15:30

@Flo

Heu... Scorsese ne dit pas autre chose hein.

Flo
08/11/2019 à 15:26

@Simon Riaux
Traditionnellement, le cinéma est aussi Industriel, même celui d'auteur.
Ce sont surtout les idées des auteurs qui donnent une forme artistique certaine (donc unique dans la masse)... quand on a le temps d'expérimenter.
Assez facile pour qui a du confort (et de l'énergie) pour en faire un tous les 4 ans, grâce à une popularité qu'il a accumulé... et conservé en faisant du Buzz, par exemple.
Mais pour des films faits en série, adaptés ou pas, là y a moins de temps et d'appropriation personnelle... et du matériau déjà créé à l'avance, n'attendant que d'être réutilisé à coup de simples variantes.

Et on peut toujours voir les deux, pour un plaisir respectif différent.
Donc, comme implicitement exposé par Scorsese... non, globalement on est pas con, on peut voir aussi ces films comme les siens...
Sauf que dans un cinéma ça sera toujours plus avec la tête levée, que penché sur un écran devant Netflix.

alexor
07/11/2019 à 22:13

Mais quel ramassis de connerie , j'ai honte quand je vois le niveau de certains commentaires pas étonnant que la france soit toujours à a ramasse dans tout les domaines
Vous répétez betement ce qui fait bien dans votre sous culture élitiste.
Et Scorsese il aurait pas un peu les boules quand il voit le pognon que se fait marvel et oui
le monde change et cette génération ne veut absolument pas passer le flambeau mais ça c'est le public qui décide mais ils font tous des films pour du blé .

Simon Riaux - Rédaction
06/11/2019 à 13:53

@Flo

Scorsese n'a jamais rien dit de tel.

Il a expliqué que selon lui, les méthodes de fabrication de Marvel et leur politique visant à éliminer au maximum le facteur risque sortaient leurs produits de la définition traditionnelle du cinéma. C'est tout.

Flo
06/11/2019 à 13:51

Pas le meilleur défenseur, un autre à museler plutôt.
Mais toujours pas non plus de courage de la part de Scorses pour dire que c'est le public qui est con... et que ce même public est surement trop imbécile pour pouvoir aussi bien des gros films de divertissements légers que d'autres plus inventifs et personnels... Ni même marcher tout en mâchant un chewing gum en même temps.

Quand on n'a pas de preuves, on se tait...
Sinon, on peut aussi faire passer le bruit que l'obstination de Scorsese, matinée de pseudos justifications, n'est qu'une stratégie commerciale pour mieux faire vendre son film (celui qui ne sort pas au cinéma, tiens).
Indigne de lui. N'hésitons donc pas à répandre cette idée: sa "guéguerre" n'est que la promo commerciale...
Et une fois son film ayant eu du succès, il retournera complètement sa veste.
C'est vrai, faut pas être naïf: à Hollywood, tout peut être marketable et formaté... même les films d'auteurs. :-)

Scott Adam
06/11/2019 à 12:50

Iger refuse encore de reconnaitre que le public a détesté le film 8 et qu'avoir rapproché le film 6 mois en avance pour des questions de présentation rapport financier, alors qu'il y'avait un fort mécontentement du public, à 3 mois de l'échec critique public du 8 était une mauvaise idée. Il continu a pensé que Disney fait trop de film et qu'il faut espacer ... lol y'a pas trop de film, à 1.5 par an ça va, encore faudrait-il traiter d'autres choses dans l'univers, encore faudrait il ne pas mettre en l'air les mécanismes qui ont fait la force de la saga dans le 8 et avoir prévu une vrai histoire dans cette trilogie qui voit les acteurs phares d'origine en finir avec l'histoire... Voilà encore une démonstration du Principe de Dilbert avec le RJ toujours en poste alors qu'il a fait preuve de son incompétence, voilà comment on devient cadre, voilà comment on devient riche, en étant tellement incompétent qu'on n'en devient une non menace pour la promotion du gars au-dessus de vous, même si ça fait perdre de l'argent à la sté et dans la tribu des fous incompétents narcissiques, l'aveuglement et la langue de bois est de mise ...

HugoJupiter
06/11/2019 à 07:50

Des bons real d’apres Iger ... mouais ... ça reste principalement des yes-men qui font exactement ce que Feige veut (Mis a part de vrais artiste comme Gunn, Whedon ou Waititi)

Donald
06/11/2019 à 01:03

Le boss Disney personne ne connait son nom et plus personne ne saura qui il est apres son mandat. Il defend sa cremerie comme tout bon PDG.
Scorsese ca restera à tout jamais une legende du cinma, ses paroles ont un tout autre poid.

Marlos
05/11/2019 à 19:01

Il a raison les Marvel
Ce n est pas du cinéma
Mais des films pour vendre du pop corn

Plus

votre commentaire