Solo : A Star Wars Story - le scénariste accuse Disney d'avoir sabordé le film

Mathieu Jaborska | 29 octobre 2019 - MAJ : 29/10/2019 18:01
Mathieu Jaborska | 29 octobre 2019 - MAJ : 29/10/2019 18:01

Il y a des révélations moins inattendues que d'autres. En l’occurrence, raconter que Disney n'a pas vraiment soigné Solo, ça ne surprendra personne.

Petit rappel : dans le canon Star Wars, si Han Solo s'appelle ainsi, c'est parce qu'il est... solo. Une telle idée de génie est due à Jon et Lawrence Kasdan, scénaristes du film, mais également à Disney si l'on en croit ce dernier. Il n'a pas tout à fait tort. La genèse de ce blockbuster au budget initial compris entre 250 à 275 millions de dollars est un chaos presque légendaire.

 

photo, Alden EhrenreichLes reines des neiges

 

Déjà à l'oeuvre sur Star Wars : Le Réveil de la Force, le vétéran scénariste de l'Épisode V a accepté d'écrire ce spin-off parce qu'il traitait de son personnage préféré : Han Solo. À l'époque, Phil Lord et Chris Miller, petits génies tout juste sortis du succès de La Grande Aventure LEGO, furent engagés à la mise en scène. La production, annoncée par un tweet de Miller, a débuté en janvier 2017. Leur vision de l'univers était très détendue, trop aux yeux de Lucasfilm. De plus, ils auraient beaucoup improvisé et auraient donc étiré le tournage en longueur. En juin 2017, les deux trublions se sont donc fait virer par la firme.

Un problème s'est alors posé : il restait trois semaines de tournage et personne n'était à la barreRon Howard fut engagé pour rattraper le tout. Forcément, l'ensemble a dû subir des reshoots énormes, explosant encore plus les coûts de production. Mais les ennuis n'étaient pas finis. Alors que Lucasfilm demandait un report de la date de sortie, Disney l'a maintenue en mai 2018. Pressé de partout, le film sort donc à cette date, comme une dissertation de philo faite la veille pour le lendemain.

 

Photo Emilia ClarkeLe public dans la salle, le jour de la sortie

 

À l’Austin Film Festival, Lawrence Kasdan a raconté comment il s'est... cassé les dents (pardon Lawrence) sur le projet. Après avoir raconté son travail sur le script du Réveil de la Force, il a évoqué sa collaboration avec son fils Jon, puis a résumé assez vite les problèmes listés plus haut.

"Et puis, le studio a tout fichu en l'air. Mais ce n'est pas inhabituel."

En effet, la sortie du film a fait taire tous ceux qui disaient que la saga de George Lucas ne pouvait pas se planter au box-office. Avec un score de 392,9 millions de recettes à l'internationale, c'est un petit four qui a pour l'instant un peu enterré les suites ou spin-offs envisagés. Pour se gausser encore un peu plus du bide de ce spin-off, on a fait un dossier qui récapitule tout, disponible ici.

 

Photo Alden EhrenreichAu moins, lui, il s'amuse

 

Et pour ceux que ça ne fait pas rire, rendez-vous le 18 décembre 2019 afin d'éviter un tel sort à Star Wars : L'Ascension de Skywalker, même si ça ne risque pas trop d'arriver. Côté séries, The Mandalorian débutera sur Disney+ le 12 novembre 2019. Les autres projets, dont une série spin-off sur Obi-Wan, sont pour l'instant dans une temporalité lointaine, très lointaine.

 

Affiche françaiseGros carton en approche

commentaires

theindominusalex
31/10/2019 à 15:01

Je préfère 10 fois revoir un Solo très correct qu'un SW 8 à côté de la plaque et irrespectueux de son propre adn/heritage.

Geoffrey Crété - Rédaction
31/10/2019 à 11:22

@Charlotte Lesage_85700

J'ai bien dit que cela était évoqué dans un lien, pas dans l'article ci-dessus.

Rien n'est caché : le lien est en orange fluo ("on a fait un dossier qui récapitule tout, disponible ici"). Y sont évoqués divers facteurs, notamment les sorties très rapprochées et Les Derniers Jedi. Voici l'article si besoin :
https://www.ecranlarge.com/films/dossier/1032141-solo-a-star-wars-story-aura-donc-bel-et-bien-ete-un-four-spatial-pour-disney

C'est ici une news (par nature courte et ancrée dans l'actu), et comme a déjà écrit longuement sur le sujet, on renvoie simplement vers un dossier. Où là, on avait pris le temps de tout détailler.

Je ne remets pas en cause vos goûts, votre amour de la saga, etc. Je rappelle simplement que tout le monde ne partage pas forcément votre avis, vos raisons, et donc SW8 ne saurait être considéré comme la raison absolue de l'échec de Solo, si on souhaite dézoomer sur nos goûts et avoir une vision moins émotionnelle et personnelle de cette situation.

Charlotte Lesage_85700
31/10/2019 à 11:03

@Geoffrey Crété
Pas très honnête comme réponse. Votre article n'évoque pas du tout l'aspect que je cite, et le fait que ce soit caché dans un des nombreux liens de cette page ne change rien à votre omission. J'ai vu tous les Star Wars au cinéma, sauf Solo, à cause de la déception du 8, J'ai ensuite acheté Solo en Blu-ray, pour constater que ce film est très correct, mais pour le 9, la salle c'est tout aussi exclu, L'achat du blu-ray dépendra de ce que diront les critiques sur le caractère pas trop artificiel du rétablissement de la cohérence de la trilogie que pourrait avoir opéré Abrams après le massacre effectué par Johnson.

Geoffrey Crété - Rédaction
30/10/2019 à 14:18

@Charlotte Lesage_85700

On ne l'oublie pas, c'est détaillé dans le lien à la fin.
Et surtout, remis dans le contexte, car non tout le monde n'a pas été déçu ou choqué ou symboliquement tué par SW8.

Charlotte Lesage_85700
30/10/2019 à 10:58

Vous oubliez de dire que les fans étaient encore sous le coup de l'immense déception de Star Wars 8, qui a saboté une trilogie pas trop mal commencée, et ils ont boudé le film suivant. Et Star Wars 9 va aussi certainement pâtir du travail dé démolition opéré par Rian Johnson.

Geoffrey Crété - Rédaction
29/10/2019 à 18:01

@bof

On a bien dit significatif, pas surprenant.

Pas surprenant car pendant des mois, les coulisses ont été discutés, détaillés, par diverses sources. Tout le monde a écrit sur le départ forcé de Miller et Lord, donc difficile d'être surpris par l'idée que Disney ait détruit le film.

Significatif en revanche car pour une fois, c'est assumé et clairement dit par quelqu'un de l'équipe. Ce qui, comme dit précédemment, n'était pas vraiment arrivé. Ron Howard, Phil Lord et Chris Miller, les acteurs... tout ça a été traité avec grosse mauvaise foi ou simple langue de bois. Que Kasdan dise "c'est Disney qui a tout foutu en l'air", oui ça a du sens pour nous. Surtout pour un studio qui maîtrise si bien la parole de ses équipes et le storytelling corporate.

Et merci pour la coquille :)

bof
29/10/2019 à 17:42

@ Geoffrey Crété:

Dans votre chapeau: "En l’occurrence, raconter que Disney n'a pas vraiment soigné Solo, ça ne surprendra personne." (j'ai corrigé la faute de frappe...)

Votre rédacteur n'avait pas l'air de trouver ça significatif. Enfin bref, circulez y'a rien à voir.

Meh
29/10/2019 à 17:41

J'ai toujours eu des notes supérieures à 17 en philo.
Sauf la fois où j'ai écris à la va vite mon devoir du lendemain.
Du coup j'ai eu 12.
CQFD.

Geoffrey Crété - Rédaction
29/10/2019 à 13:04

@Mera

Quelques mots suffisent à avoir un impact au royaume de la langue de bois. Qu'un scénariste si important dise aussi simplement que le studio a bien détruit le film, c'est significatif pour nous.

Surtout quand Ron Howard a usé de 20 fois plus de mots pour dire que le film était peut-être trop nostalgique, trop décalé par rapport aux fans, afin d'expliquer son échec. Surtout quand Phil Lord et Chris Miller sont restés si silencieux et polis. Surtout quand la production a été un tel chaos, resté si bien protégé au niveau officiel.

Mais bon, ce n'est que notre avis. On laisse chaque lecteur en juger, comme d'hab.

charlieeee
29/10/2019 à 13:02

@Mera bah contente toi du titre si il ne te semble pas judicieux de faire un article sur cette news.. Jusqu'a preuve du contraire il n'est pas putaclique et reusme ce dont est composé la news..

Plus

votre commentaire