Tomb Raider 2 : le réalisateur donne un indice rassurant sur la prochaine aventure de Lara Croft

La Rédaction | 15 octobre 2019 - MAJ : 16/10/2019 16:38
La Rédaction | 15 octobre 2019 - MAJ : 16/10/2019 16:38

Alicia Vikander reprendra le rôle dans une suite, réalisée par Ben Wheatley. Et le réalisateur compte bien s'inspirer des récents jeux.

Tomb Raider version 2018 a beau être un sacré mauvais film (notre critique par ici), et une adaptation passablement médiocre des jeux vidéo (notre explication détaillée par ici), il a encaissé suffisamment de dollars pour balayer la critique et l'avis de nombreux fans. Avec plus de 274 millions de dollars au box-office dont 58 côté domestique, pour un budget d'environ 100 millions hors marketing, le film de Roar Uthaug avec Alicia Vikander a échappé au désastre, mais le public n'échappera donc pas à une suite.

Avec une surprise toutefois, puisque c'est Ben Wheatley qui a été choisi pour la mener. Le réalisateur de Kill ListFree Fire et High-Rise sur un film Tomb Raider : voilà de quoi réveiller la curiosité. D'autant que le cinéaste a donné de premiers détails à Empire.

 

Photo Alicia VikanderDerrière le mur du nul : une lueur d'espoir

 

Interrogé sur ce Tomb Raider 2 encore sans titre qui sortira en 2021, Ben Wheatley se retient :

« Si j'étais malin, je ne dirais rien. La voix dans ma tête me dit : "Putain ne dis rien ! Tais-toi, calme-toi !". (...) Ça suivra à peu près ce qui arrive dans les jeux. »

Un maigre indice lourd de sens néanmoins. Le reboot sorti en 2018 reprenait grossièrement l'intrigue du reboot sorti sur consoles en 2013, où Lara se découvre pilleuse de tombe et warrior sur l'île de Yamataï. Malgré de nombreuses différences pas très heureuses, le film se terminait sur une héroïne prête à en découdre, qui acceptait enfin son héritage, mais découvrait que l'organisation criminelle Trinity était plus importante et obscure que prévu. Le doute planait alors sur Ana (Kristin Scott Thomas), qu'elle soupçonnait de travailler pour eux, et de l'avoir piégée.

Ana est justement au coeur du jeu Rise of the Tomb Raider, suite directe du jeu, où Lara Croft continue à fouiner dans le passé de son père et part sur la piste d'une Source divine qui donne la vie éternelle. L'aventurière allait ainsi en Sibérie, et combattait plus frontalement Trinity. Un affrontement qui se terminait dans Shadow of the Tomb Raider, sorti en 2018, pour conclure la trilogie de l'énième renaissance.

 

Lara Croft Retour dans la neige pour Lara

 

Si Rise of the Tomb Raider n'est pas vraiment l'épisode préféré des fans (mais il est bien placé dans notre classement de tous les jeux), il contient tous les bons éléments d'un Tomb Raider, avec une intrigue bien mieux ficelée et riche que celle de Yamataï, des tombeaux majeurs dans l'histoire, et un univers riche qui se dévoile peu à peu pour surprendre et émerveiller. 

Ne reste plus qu'à espérer que Ben Wheatley et sa scénariste Amy Jump en reprendront les meilleurs éléments, ce jeu ayant une forme très proche d'un blockbuster solide. Et en espérant que le budget soit à la hauteur afin de rendre justice à l'univers enneigé, récurrent dans la saga vidéoludique mais à peine exploré dans les films - même si Angelina Jolie foulait justement les terres de Sibérie à la fin de Lara Croft : Tomb Raider.

Le réalisateur est dans tous les cas heureux de sa première expérience purement hollywoodienne :

"En tant que fan de film, faire un film à Hollywood ce n’est pas rien. J'ai toujours dit ça : ça n'a jamais été le chaudron d'or au pied de l'arc-en-ciel, faire film après film pour y parvenir, mais je pense qu'en faire un, avoir cette expérience, sera très intéressant."

Ce Tomb Raider 2 sortira en mars 2021 aux États-Unis.

 

Photo

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction
16/10/2019 à 00:17

@Maurice Escargot

Mais je n'ai aucun souvenir dans le reboot de 2013 d'un décor vierge de trace humaine. Même le petit tombeau optionnel a des bougies, des morceaux modernes. Alors que Rise a des lieux isolés, uniquement habités par la végétation.
La solitude dans le premier jeu m'a toujours semblé limitée, cadrée, sans aucune impression de grandeur ou espace. Mais bon, c'est vraiment de l'ordre du ressenti...

Après, rien que le fait d'avoir des tombeaux "bonus", totalement déconnectés de l'intrigue, et une aventure basée largement sur la fusillade avec des méchants humains, et une seule île en décor sans qu'elle change véritablement de visage... J'aime plutôt cet épisode, réussi dans le genre, mais ça reste trop loin de ce qui m'a passionné dans Tomb Raider. Aucune magie. Alors que j'ai vu des étincelles de magie dans Rise...

On sera au moins d'accord sur Shadow apparemment ;)

Maurice Escargot
16/10/2019 à 00:12

@Geoffrey Crété :

"Sans parler du fait que Lara Croft se retrouvait avec des amis à sauver (où est la solitude et l'isolement...) des humains partout, et des décors remplis de traces de modernité (caisses, voitures, appareils), là encore loin des contrées vierges et reprises par la nature que l'héroïne a toujours explorés dans la franchise.

En ça, Rise a rectifié le tir, et retrouvé l'âme, un peu, de Tomb Raider pour moi. Mais oui, évidemment c'est une question de goût :)"

Pour le coup, je trouve que Rise a enfoncé le clou : le reboot nous permettait de retrouver des alliés entre deux missions, mais la progression se faisait toujours en solitaire, dans des décors assez exotiques : forteresse, village abandonné, monastère...
Dans Rise, Lara est constamment entourée, au point de combattre avec l'aide des autochtones lors du dernier acte. Et si l'on omet les rares passages dans la cité ensevelie, le reste du jeu se passait dans des décors bien plus modernes : labos, prison, base militaire, goulag...
Cela dit dans l'ensemble, le jeu est plus convaincant que Shadow qui est un énorme pétard mouillé, mais je le trouve beaucoup moins bien pensé que le premier volet.

Madolic
15/10/2019 à 16:35

@Geoffrey Crété
Ah oui je comprends le point de vu du coup mais bon les ennemis étaient mieux que dans Rise tout comme la MAP (redondant à fond RISE) mais c'est vrai qu'il était encore plus éloigné de l'esprit Tomb Raider.
Non mais maintenant j'appréhende les annonces de casting, ça promet de grand moment en perspective ahahah

Geoffrey Crété - Rédaction
15/10/2019 à 16:18

@Madolic

Mais il n'y avait quasiment pas de TOMBES dans TOMB RAIDER 2013 ! C'était purement optionnel, inutile dans l'intrigue, et tout tournait sur un décor à peine changeant (l'île de Yamataï), loin des voyages qui sont dans l'ADN de la saga.
Sans parler du fait que Lara Croft se retrouvait avec des amis à sauver (où est la solitude et l'isolement...) des humains partout, et des décors remplis de traces de modernité (caisses, voitures, appareils), là encore loin des contrées vierges et reprises par la nature que l'héroïne a toujours explorés dans la franchise.

En ça, Rise a rectifié le tir, et retrouvé l'âme, un peu, de Tomb Raider pour moi. Mais oui, évidemment c'est une question de goût :)

Gillian Anderson serait très bien aussi, mais je n'ai rien contre une Atlante âgée de milliers d'années, incarnée par une Helen Mirren aussi classe et versatile. Fantasmons oui...

Madolic
15/10/2019 à 16:01

@Geoffrey Crété
Le reboot de 2013 avait un côté surprenant mais en mode one-shot, Rise continué le délire et donc j'avais pas adhérer (question de goût)

Ah mais oui une adaptation du 1 ou du 2 ça aurait été le feu ! ^^
Par contre Natla je la vois un peu plus jeune que Mirren, genre Gillian Anderson tiens !

Geoffrey Crété - Rédaction
15/10/2019 à 15:08

@Madolic

Et comme je trouvais le reboot de 2013 très faible et très loin de l'âme de Tomb Raider, Rise me semble en être la version réussie. Et vu comme Shadow est raté et passe à côté de son sujet... Rise reste une bonne piste.

Encore une fois : la "bonne" nouvelle de cette adaptation, c'est dans le cadre d'une adaptation qui colle à cette trilogie et l'affiche clairement.
Dans l'absolu, je préférerais largement qu'ils castent Helen Mirren en Jacqueline Natla et adaptent le premier jeu original, et montrent l'Atlantide. Ou s'essaient à une histoire neuve - même si ça n'a pas réussi aux films avec Angelina Jolie.

Madolic
15/10/2019 à 14:56

@Geoffrey Crété
J'ai bien compris que l'on était plus ou moins d'accord ;)
Hormis que tu vois une adaptation de Rise comme un bon signe et moi non ^^
Pas joué à Shadow mais pour moi Rise c'est une redite du 1er, rebelote avec un arc alors qu'à la fin du 1 on avait les 2 guns ... pas très intéressant à jouer j'ai trouvé.
On va attendre de voir la BA pour savoir si la photographie et le jeux d'acteurs est toujours aussi à la ramasse :p

James cam et rone
15/10/2019 à 14:28

Hey on dit pas de mal de Vikander!!
Elle est top bonne
Chapiteau wayne!!
Schwing!

Geoffrey Crété - Rédaction
15/10/2019 à 14:25

@Madolic

On parle de celui où l'exploration de la Sibérie amène à découvrir une vallée perdue, et où les tombeaux ne sont plus optionnels ("I hate tombs !"), et où Lara a vraiment des moments de solitude.
Encore une fois, je suis très loin de défendre cette trilogie (le lien dans l'article qui classe tous les jeux, c'est moi, et c'est assez clair). Mais dans la trilogie, c'est le moins banal et fade pour moi. De loin.

La fin du récent film ouvre clairement sur une Lara qui est devenue Lara Croft, et Trinity qui devient sa cible, avec Ana en première ligne. Exactement le point de départ de Rise. Et Rise, contrairement au reboot de 2018, passe de la Syrie à la Sibérie, où la neige laisse place à un décor de nature protégée, évoluant entre lieux militarisés (parfaits pour un blockbuster où il faut des fusillades...) et visions plus majestueuses et mystiques.

Et vraiment, je ne défendrai pas ce film récent. Là encore, les liens vers la critique et le dossier en début d'article sont très clairs :)

Madolic
15/10/2019 à 14:20

@Geoffrey Crété
On parle bien de celui entièrement dans la neige, au scénario hyper banal & au boss final tout pété ? ^^
Il m'avait pas transcendé ce jeux ... et le dernier film laissé sous-entendre de revenir à une Lara plus conventionnel (la scène avec les deux flingues), là je vois pas trop comment faire un film sur Rise tant l'ensemble du scénario est tourné autour de l'expérience de jeux.
Les films avec Jolie étaient peut-être des nanars mais c'était plaisir coupable, celui avec Vikander c'était vraiment le fond du fond :p

Plus

votre commentaire