Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 12 juillet 2019 - MAJ : 12/07/2019 18:36
La Rédaction | 12 juillet 2019 - MAJ : 12/07/2019 18:36

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

TARZAN

Ça parle de quoi ? Après avoir vécu dans le Londres civilisé du 19e siècle, Tarzan retourne dans le Congo sauvage de son enfance où il doit affronter d'abominables colonialistes.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que David Yates (à qui on doit quand même les derniers Harry Potter) signe une relecture du mythe de Tarzan, cette fois-ci interprété par Alexander Skarsgård. Si Tarzan n'a rien de transcendant et que le dénouement est connu d'avance, le film reste divertissant. Il constitue surtout une version plus proche du roman d’origine qui donnera pourtant une image plus moderne du personnage à ceux qui s’en sont arrêtés au film d’animation Disney.

On troque les chansons de Phill Collins contre Margot Robbie en Jane Porter tout ce qu'il y a de plus crédible et Christoph Waltz en méchant colonisateur qui ferait presque oublier ce traître de Clayton. Sans parler du choc d'apprendre que Clayton est en fait le vrai nom de Tarzan. Voilà, il faut bien enterrer son enfance/innocence un jour, alors pourquoi pas ce week-end ? 

 

Photo Alexander Skarsgård, Margot RobbiePas dégueulasse comme casting

 

POINT BLANK

Ça parle de quoi ? Pour sa femme enceinte, un infirmier urgentiste est contraint de s'associer à un suspect blessé pour affronter des flics véreux dans une course contre la montre.

Pourquoi il faut le regarder ? Peu importe qu'Anthony Mackie ait autant d'avenir en Captain America qu'une mouche approchant un pare-brise estival. Peu importe que le pitch de Point Blank sente la chaussette oubliée de sportif. Dans Point Blank, on retrouve Frank Grillo, un des plus intéressants bourrins sévissant à l’heure actuelle à Hollywood. Doté d’un charisme hors-norme et de capacités physiques qui lui permettent d’offrir à chacun de ses personnages une présence immédiatement reconnaissable, le comédien va bien au-delà de la boule de nerfs photogénique.

Il est aussi un des méchants les plus complexes, menaçants, et suaves de sa génération. Assez loin du cabotinage protométa d’un Dwayne Johnson, il est toujours entre tension et séduction, ténébreux, voire franchement ambigu. Le retrouver à l’affiche d’une série B nerveuse est donc particulièrement alléchant.

 

Affiche officielle

 

LAYER CAKE

Ça parle de quoi ? Un dealer de drogue respecté au sein de l'élite de la mafia britannique rêve de changer de vie. Mais avant de prendre sa retraite, il doit finir un dernier boulot.

Pourquoi il faut le regarder ? Depuis Kick-Ass et le lancement de la franchise KingsmanMatthew Vaughn est reconnu comme un des papes de la pop culture occidentale, mais on oublie souvent que son premier film demeure à ce jour un de ses grands coups de maître. Après avoir été producteur et proche collaborateur de Guy Ritchie sur ses premiers films, Vaughn passe derrière la caméra avec Layer Cake.

Le constat est limpide, non seulement on a le sentiment en découvrant ce polar acéré, riche, diaboliquement construit, que le néo-réalisateur était largement l’inspirateur d’Arnaques, crimes et botanique ou encore Snatch, mais on comprend rapidement que Vaughn est déjà bien plus accompli que son camarade. Dirigeant ses acteurs avec une rare jubilation (le film vaudra à Daniel Craig d’obtenir le rôle de James Bond), il livre un thriller qui dégueule de style et de malice.

 

Photo Daniel CraigDaniel Craig

   

KIDNAPPING STELLA

Ça parle de quoi ? Enlevée et détenue en échange d'une rançon, une jeune femme liée et bâillonnée fait tout qui est en son pouvoir pour faire échouer le plan de ses ravisseurs.

Pourquoi il faut le regarder ? À la vue des premières images de la bande-annonce de ce Kidnapping Stella, ce thriller allemand sent beaucoup le réchauffé avec son récit de huis clos classique se muant progressivement en film de vengeance. Pour autant, avec ce genre de films indépendants européens réalisé en catimini, on n'est jamais à l'abri d'une petite perle.

En effet, avec quelques idées de mise en scène, un scénario cachant quelques surprises et une ambiance qui alterne les émotions, on pourrait peut-être ressentir quelques frissons devant ce Kidnapping Stella. Et puis autrement sur Netflix dans le même genre d'idées, c'est toujours possible de rattraper le huis clos Pas un bruit de Mike Flanagan.

 

RETROUVEZ LE RECAP COMPLET DES NOUVEAUTÉS NETFLIX CHAQUE SEMAINE ICI.

 

Affiche officielle

commentaires

sahayb1223@gmail.com
14/07/2019 à 17:20

Votre application est nul

Madame De La Tourette
14/07/2019 à 11:21

Sinon, j'ai fait une quiche au thon..

AffreuxSaleEtMéchant
14/07/2019 à 02:29

Mon petit MystèreK,
Non, Netflix n'a pas plein de projets originaux en films (contrairement aux séries), Ils récupèrent plein de films déjà finis, dont les studios ou distributeurs internationaux veulent se débarrasser, de peur de perdre trop d'argent avec une sortie salles. Les exemples sont nombreux, d'annihilation de chez Paramount, à Mowgli de chez Warner, en passant par des films coréens ou chinois, distribués en salles dans leurs pays d'origine. Combien de Outlaw king pour un Roma ? Que ce soit Okja ou le futur Irishman, ce sont que des films de vitrine, qui cache un immense catalogue de films finis refusés ou rejetés de partout. Il y a 10 ou 20 ans, on aurait parlé de ces films comme étant des DTV. Aujourd'hui, ils finissent sur Netflix. Et leurs considérables moyen servent essentiellement à cela. Evidemment qu'ils ne peuvent pas acheter les droits de tous les films (d'ailleurs bye bye le catalogue Disney et bientôt fox, au revoir le catalogue Warner, etc...). Mais se replier sur des pauvres remakes, est une politique éditoriale lamentable.
Quand au monde de la distribution, je te donne un cours quand tu veux. Gros bisous

MystereK
14/07/2019 à 01:29

AffreuxSaleEtMéchant . Ntflix ont plein de projets originaux, vous ne pouvez pas juger sur quelques productions. Netlfix a aussi beaucoup de moyens, il faut juste que les droits soient disponibles, alors avant de critiquer, apprenez comment fonctionne le monde de la distribution.

Hank Hulé
14/07/2019 à 00:12

Point blank : passez votre chemin, c'est naze ! Revoir plutôt l'original...

AffreuxSaleEtMéchant
13/07/2019 à 12:41

Pour compéter Hank Hulé, Kidnapping Stella est un remake de La disparition d'Alice Creed.
Ça serait aussi bien de le préciser... Quel manque de culture...
Bref, Netflix n'a pas les moyens d'avoir les droits des originaux...

Number6
13/07/2019 à 10:59

OK donc ce captain America là a donc fait allégeance à Hydra....

Andarioch
13/07/2019 à 09:23

100% d'accord sur Grillo. Trop sous exploité ce gars là.

Hank Hulé
13/07/2019 à 00:19

Point blank est surtout le remake d'A bout portant...
Ça serait bien de le préciser...

votre commentaire