Post-Me Too : Olivia Munn pointe du doigt le passé de Tarantino ainsi que Casey et Ben Affleck

La Rédaction | 4 juillet 2019 - MAJ : 04/07/2019 18:36
La Rédaction | 4 juillet 2019 - MAJ : 04/07/2019 18:36

Olivia Munn ne compte pas pour des prunes, et elle vient de le rappeler, en pointant du doigt les agissements des frères Affleck et de Tarantino au lendemain du mouvement #MeToo.

Si une grande partie d’Hollywood a pris position durant le raz-de-marée #MeToo, Olivia Munn compte parmi les comédiennes à y avoir activement pris part. Durant le tournage de The Predator, elle a découvert que la production lui avait fait partager l’écran avec un comédien condamné pour agression sexuelle sans l’en informer préalablement.

Révoltée de ne pas avoir été tenue au courant, elle a exigé que la courte scène qu’elle partageait avec le comédien en question soit retirée du montage. Quand les médias américains ont appris la nouvelle, des mois plus tard, durant la promotion du film, ils l’ont logiquement interrogée sur la question.

Le public a alors assisté à un curieux phénomène, la promo du film de Shane Black se retrouvant momentanément paralysée, la comédienne seule à la barre, alors que tous ses petits camarades fuyaient micros et caméras pendant plusieurs jours.

 

photo, Olivia MunnOlivia Munn dans The Predator

 

D’où une visibilité accrue de l’actrice et un sentiment d’abandon de la part de ses confrères masculins éminemment malaisant. C’est à ce sujet, et sur celui de l’après #MeToo, que BuzzFeed a interrogé Olivia Munn. Cependant, sur la possible rédemption des hommes condamnés pour méconduite sexuelle, l’artiste a préalablement tenu à rappeler que plusieurs hommes au sein de l’industrie n’avaient pas à eu à rendre compte de leurs agissements quand bien même ceux-ci étaient publics et (re)connus.

Contre toute attente, Olivia Munn a désigné Ben Affleck, Casey Affleck, et Quentin Tarantino nommément.

« Quand la plupart des gens dérapent, ils doivent faire amende honorable et mériter à nouveau leur place. Mais certains hommes, quand ils passent la ligne rouge se fendent juste d’un "Oups j’ai déconné" et reprennent instantanément leurs marques.

Il y en a qui espèrent pouvoir mal agir et compter sur notre absence de mémoire. Il y a de quoi dire sur les Affleck, tous les deux. Ils continuent et espèrent que personne ne tombera dessus. On a également Tarantino, qui a admis avoir agi abusivement en tournage et connaître les agissements d’Harvey Weinstein. »

 

photo, Olivia MunnOlivia Munn dans The Predator

 

Une position claire, qui aura le mérite de générer son lot de débat, mais qui n’est pas sans poser problème. Tout d’abord, si les faits que rapporte Olivia Munn sont effectivement bien connus (Ben Affleck a été régulièrement pointé du doigt pour son attitude cavalière envers des journalistes, et son frangin s’est retrouvé deux fois devant la justice à la suite des plaintes déposées par de collaboratrices sur le tournage de I'm still here), se pose la question de leurs suites, des années plus tard.

Qui peut et doit décider des carrières d’artistes dont les agissements ont été pointés du doigt et/ou dénoncés par la justice ? La culture du shaming peut-elle, doit-elle faire office de tribunal alternatif au risque de se transformer en tribunal populaire ?

Il appartient à chacun de répondre à ces questions, moins claires qu’elles ne le paraissent.

 

Photo The Newsroom, Olivia MunnDans The Newsroom

commentaires

Sanchez
05/07/2019 à 18:59

Elle tire sur des ambulances et ça marche , elle a le droit à son petit article

the riddler
05/07/2019 à 15:15

Oh shut up you bitch. Personne te connaît et tout le monde s'en fout de ton avis.

MGC
05/07/2019 à 13:26

Elle a tout à fait raison. Ces tocards devraient répondre de leurs agissements également. Tarantino a admis être un lâche ce qui est déjà exceptionnel mais uniquement si cela lui permet de changer d'attitude.

fuck
05/07/2019 à 10:58

#metoo le nouveau maccarthysme des pseudo-féministes

tom's
05/07/2019 à 10:39

Olivia Munn as déconné je crois,depuis Xmen et predator trop de chirugie esthétique inutile c'est flagrant son charme viens de son regard avant,dans apocalypse ca passe mais pour predator elle est trop stereotypé, elle est un rôle important dans la nouvelle série the rook mais j'ai l'impression d'un cas similaire a la megan fox depuis chirurgie c'est fini a 30ans,moon en as 40

Nickdabaro
05/07/2019 à 09:46

Le soucis, c'est que j'ai l'impression qu'Olivia Munn mélange tout et n'importe quoi.
Ok pour Casey Affleck, il y a eu des plaintes (et dans ce cas, c'est à la justice de juger).
Mais comparer cela avec son frère qui a eu une "attitude cavalière envers des journalistes", autrement dit "juste" draguer un peu trop lourdement mais qui n'a fait l'objet d'aucune plainete, je trouve cela exagéré.

Pour Quentin Tarantino, s'il a agit parfois abusiment sur ces tournages, il me semble qu'elle fait référence aux fois où il a étranglé Diane Kruger et craché sur Uma Thurman, c'est encore une autre affaire. Ici il ne l'a pas fait parce que c'était des femmes ou avec intention d'abus. Il souhaitait juste fournir les meilleurs scènes possibles pour ces films. On peut trouver cela exagéré, mais cela reste hors sujet.

Quant au fait qu'il était au courant pour Weinstein, tout le monde le savait et tout le monde se taisait.... y compris de nombreuses actrices. Ne méritent-t-elles pas tout autant le bûcher?

Son combat est juste, mais je suis moins d'accord avec la façon de procédé.

Adam
05/07/2019 à 09:02

Ahem... J'ai l'impression que vous avez l'air d'oublier que c'est quand même les freres Affleck et Tarentino, qui je le precise sont toutes des personnes dont j'apprécie le travail, qui se sont mal comportés.
Maintenant ce que je trouve critiquable chez Olivia Munn c'est qu'elle a l'air de se plaindre que nous ne les avons pas mit sur un bucher. Primo c'est à leurs victimes de porter plainte, deuxio c'est au public de boycotter leurs films.

Zanta
05/07/2019 à 08:56

elle prend des risques à taper toute seule sur les puissants...
Comme cet espace commentaires le prouve, elle va agacer et etre mise de coté à Hollywood.
Surtout que ses deux franchises actuelles (Predator et X-men)s sont actuellement suspendues... S elle peut se concentrer sur un ciné plus adulte... elle était excellente dans The Newsroom.

lolmaster
04/07/2019 à 23:41

Pour Harvey, dire que Tarantino est en faute par ce qu'il savait est trop exagéré, la vérité c'est que tout le monde savait plus ou moins, même en france, il y'a même eu une série, ou des persos faisant clairement démonstration des frères Westein, qui s'appelait "action".
De toute façon, aux states, c'est les extrêmes, y'a qu'à regarder que la moitié à voté pour Trump, alors à quoi bon cette croisade de la part d'Olivia, au mieux elle purgerait le camp démocrate et l'autre continuerai à mener les femmes par leur truc.

Number6
04/07/2019 à 20:31

Fly me to the Munn...

Bon après, elle met aussi peut être le doigt sur ce qu'il semble être de l'impunité. Et c'est limite aussi grave que les actes. Les actes, si il y a eu, devaient être sanctionnés. Mais l'argent, les passe droits, bref l'impunité semble encore avoir de beau jour devant.

Plus

votre commentaire