The Predator : les stars masculines désertent la promo après les révélations d'Olivia Munn

La Rédaction | 10 septembre 2018 - MAJ : 10/09/2018 18:15
La Rédaction | 10 septembre 2018 - MAJ : 10/09/2018 18:15
photo, Olivia Munn
127

Rarement une promotion de blockbuster aura à ce point eu des airs de déroute doublée de gueule de bois cosmique.

Ceux qui ont suivi la promotion de The Predator à Toronto ces derniers jours et sa projection au sein du festival nord-américain ont pu s’en étonner : la quasi-totalité du casting masculin était absente, et même le réalisateur Shane Black était invisible lors de l’avant-première mondiale du film. Ne restait plus pour vendre la chose que Jacob Tremblay, second rôle âgé de 12 ans, et une Olivia Munn éminemment mal à l’aise.

C’est que quelques heures avant le dévoilement du film, le Los Angeles Times, révélait qu’une scène du film avait été coupée tout récemment, suite à une plainte d'Olivia Munn. Le comédien qui apparaissait dans cette séquence, Steven Wilder Siegel, ami de longue date de Shane Black, se trouvait avoir été condamné en 2010 à six mois de prison pour atteinte sexuelle sur mineure.

 

photo, Olivia MunnOlivia Munn

 

Estimant impensable de ne pas avoir été à minima consultée, l’actrice s’est plaint auprès de la Fox, qui a depuis fait savoir qu’elle ignorait tout de la situation judiciaire de l’acteur. Conséquence, la scène commune à Munn et Siegel a été coupée.

Là où la situation, déjà piquante, se complique, c’est qu’Olivia Munn a depuis fait savoir qu’elle vivait assez mal l’isolement imposé après tout cela par ses collègues. En effet, aucun d’entre eux n’était visible à Toronto pour défendre le film ou la soutenir, et si Shane Black a publié une missive d’excuses publiques, Olivia Munn a rappelé que ce message ne lui a jamais été adressé personnellement.

Depuis, seul Sterling K. Brown s’est adressé à sa consoeur, via le réseau Twitter, dans un message fabuleusement Normand, où il rappelle que tout ça, "c’est vraiment pas super cool, mais bon, pas de bol quoi (et en tout cas c'est pas ma faute à moi".

 

 

 

Olivia Munn a pour sa part choisi d’exprimer sa frustration et de clarifier sa position dans les colonnes du Hollywood Reporter, où elle explique en détail (elle qui fut une des artisanes de #MeToo lorsqu’elle s’exprima au sujet de Brett Ratner), comment et pourquoi elle a été choquée par la présence de Siegel à ses côtés, la réaction de ses confrères, le silence qui l’accompagne désormais, et le fait qu’elle n’ait jamais été mise au courant de la situation dans laquelle elle a été précipitée.

Après des mois de silence puis d’interrogations et d’imprécisions concernant sa production, son tournage additionnel et son contenu, The Predator pourrait bien être la première victime de ce festival de petitesse, d’improvisation et d’insensibilité. Verdict en salles le 17 octobre 2018 en France.

 

Affiche imax

commentaires

TekilaDav
23/10/2018 à 03:35

@Saiyuk...
Je pourrais essayer de te repondre, mais tu as l air trop perchee, et d avoir bien trop de cases en moins pour qu un dialogue soit possible avec toi.
Et en plus a ton age avance, tu dois etre persuadee d avoir raison sur tout... Un cas d ecole, banal, en quelque sorte, de la personne mal dans sa peau, qui pense que le monde irait mieux si tout le monde pensait comme elle, et qui evacue sa frustration sur le net...
Allez salut a ton psy, il doit avoir bien du courage de t ecouter en boucle te lamenter

MystereK
13/09/2018 à 07:36

C'est justement parce que beaucoup de gens ont peur de fiche en l'air leur carrière, la promo d'un film et de perdre beaucoup d'argent que la situation ne peut qu'empirer sur ces sujets. Il est plutôt sain de crever l'abcès de temps en temps, même si les excès ne sont en général pas bon, il est pratiquement mathématique que ces excès ont été provoqué par un excès contraire précédent. Et mieux vaut que cela soit l'excès qui tend à remettre les choses dans une situation scaine qui gagne et les choses vont se calmer d'elles mêmes.

Kappa
12/09/2018 à 17:15

Pas sûr qu'entre l'attitude de Black, celle des autres acteurs en promo et de la Fox vis-à-vis d'elle, ce soit Olivia Munn qui n'ait "pas compris" quelque chose à la base

DougieJones
12/09/2018 à 17:08

Pas sur qu'elle est compris le principe de la promo par contre......

Kappa
12/09/2018 à 16:16

Pas sûr que tu aies pigé qu'elle assume justement clairement ce risque (avec humour d'ailleurs), et répète que c'est bien la peur de nuire à sa carrière qui pourrit ce milieu et la pousse à parler.

DougieJones
12/09/2018 à 16:14

Pas sur qu'elle rende service sa carrière en pourrissant la promo du film à ce moment....

Saiyuk
12/09/2018 à 09:49

Je vais arreter la...si donner son avis c'est du delire et s'enfoncer... ca confirme bien ce que je dit.

CHEMISE
11/09/2018 à 20:34

@Saiyuk : Tu t'enfonces tout seul. Moi je ne rentre pas dans ton délire "je veux jouer la polémique à tout prix".

Elle a parfaitement le droit de s'exprimer mais de foutre en l'air l'argent des autres et des centaines d'emplois à la clé (150 000 000 millions de dollars). Tu es sur ton lieu de travail et tu fais ton job jusqu'au bout. La justice c'est déjà prononcé sur son cas et tu vas faire quoi après qu'il ait payé sa connerie... Le foutre encore plus dans la merde. Même la tête pensante du Mi2 (Rose McGowan) croit à la seconde chance dans la vraie vie (Asia Argento).

Maintenant que certains hommes prétendent que cette actrice en fasse trop ou je ne sais quoi. Ce n’est pas ton problème. Et pire tu ne pourras rien changer …

On sait qu'il y a des mecs borderline et les filles doivent en rencontrer tous les jours mais je crois que certains faits d'actualités montrent qu'elles se démerdent pas mal pour les remettre à leurs places.

Andarioch
11/09/2018 à 16:39

@saiyuk
J'imagine que tu t'adressais à Chemise mais je rebondis
D'abord le gars n'est pas pédophile.
wiki: La pédophilie est un trouble mental caractérisé par l'attraction sexuelle persistante d'un adulte envers les enfants prépubères
Donc une gamine de 14 ans, même si c'est mal et même si c'est interdit, ce n'est pas de la pédophilie, ça n'a même rien à voir (Lolita de Kubrick n'est pas un film pédophile que je sache)
Reste qu'il faut pas être connecté correctement pour harceler une ado, je te le concède,
Mais il me parait important de ne pas utiliser ce terme à la légère, c'est le meilleur moyen de le dénaturer et de fait de lui faire perdre de sa substance et de son importance. On n'appelle pas le fait de blesser quelqu'un un meurtre et il y a des raisons à ça. Là, c'est pareil.

saiyuk
11/09/2018 à 16:25

elle n'a pâs été jugé coupable) toute les femmes qui ont été harcelés devraient la fermer, non mais sans deconner, ca existe dans les deux sens je suis bien d'accord mais de la a dire elle a supporter meetoo mais a harceler, le mouvement c'est que des connes de pouvoir, il y a une limite non ?Ma morale n'a aucune odeur de sainteté, je suis juste surpris, et parfois degouté de lire certaines choses, notre sociéte est devenu haineuse et je le deplore. Mon psy prend 80€ par mois et te remercie de t'en soucier. mais si tout le monde est d'accord alors ok, continuons a dire que Olivia Nunm est une salope, que les membres de meetoo sont des arrivistes, bref allons y gaiement....

Plus

votre commentaire