Red Sonja : Bryan Singer devrait rester aux commandes même après les nouvelles accusations d'agression sexuelle

La Rédaction | 25 janvier 2019 - MAJ : 25/01/2019 15:10
La Rédaction | 25 janvier 2019 - MAJ : 25/01/2019 15:10

À nouveau accusé par quatre hommes d’agression sexuelle sur mineur (comme cela lui est déjà arrivé plusieurs fois au cours des 20 dernières années) Bryan Singer ne devrait pas trop souffrir professionnellement.

Bryan Singer n’est pas actuellement sous le coup d’une investigation, ni condamné de quelque façon que ce soit. Néanmoins, on sait par le passé que les pontes de l’industrie hollywoodienne n’ont pas attendu ce genre de formalités pour abandonner en rase campagne des artistes sous le coup d’accusations graves, à fortiori des agressions sexuelles.

Le metteur en scène pouvait donc logiquement s’inquiéter, surtout au vu du traitement réservé par Hollywood à Kevin Spacey et bien d'autres ces derniers mois. Visé par deux enquêtes tentant de faire la lumière sur plus d’une vingtaine d’accusations, l’acteur de House of Cards a en effet perdu du jour au lendemain sa place au sein de l’industrie.

 

photoBryan Singer

 

Il semblerait que Bryan Singer, en dépit des accusations très sérieuses publiées par The Atlantic, n’ait pas à s’en faire. Travaillant actuellement à la pré-production de Red Sonja, le cinéaste a reçu le soutien indéfectible de son producteur Avi Lerner, sous la forme d’un communiqué de presse transmis au Hollywood Reporter.

« Je continue de développer Red Sonja et Bryan Singer est toujours attaché au projet. »

Le producteur a détaillé sa pensée, qui se veut une vigoureuse défense de la présomption d’innocence.

« Les 800 millions de dollars rapportés au box-office par Bohemian Rhapsody, qui en font le plus grand succès de tous les temps pour un film musical, témoignent de sa remarquable vision et de son acuité. Je connais la différence entre la réalité et des fake news dictées par un agenda, je suis donc très à l’aise avec ma décision. En Amérique, les gens sont innocents, jusqu’à preuve du contraire. »

 

Photo X-Men : ApocalypseSinger sur le tournage de X-Men : Apocalypse

 

Une présomption de rentabilité donc. On est évidemment très heureux de constater que comme le veut l’adage, le cinéma est bien une grande famille, toujours prête à se serrer les coudes, surtout quand il s’agit de chatouiller la prostate des chairs de la gouvernante.

Notons qu’Avi Lerner paraît particulièrement investi dans l’accompagnement des victimes de harcèlement sexuel. En effet Terry Crews a affirmé que le producteur lui avait conseillé de retirer sa plainte contre l’agent d’artiste qui l’avait sexuellement agressé, avant de finalement virer Crews d’Expendables 4 purement et simplement.

En tout cas, vivement Red Sonja.

 

Affiche officielle

commentaires

Rudy Mako
26/01/2019 à 02:21

Money Hollywood

Le Waw
25/01/2019 à 19:16

Putain mais c'est flippant...

Number6
25/01/2019 à 18:12

Sinon, en dehors des faits qui sont reprochés à Singer, curieux de voir ce que Raide Sonja va donner. Je parie sur une transposition moderne façon autre monde.

ComprendsPas
25/01/2019 à 16:45

Et pendant ce temps-là, Disney vire James Gunn à cause de vieux tweets....

Simon Riaux - Rédaction
25/01/2019 à 15:45

@karev

En turbo LOL surtout.

Karev
25/01/2019 à 15:38

« Les 800 millions de dollars rapportés au box-office par Bohemian Rhapsody, qui en font le plus grand succès de tous les temps pour un film musical, témoignent de sa remarquable vision et de son acuité. Je connais la différence entre la réalité et des fake news dictées par un agenda, je suis donc très à l’aise avec ma décision. En Amérique, les gens sont innocents, jusqu’à preuve du contraire. »

Hollywood en PLS.

votre commentaire