Bryan Singer, réalisateur de Bohemian Rhapsody, est encore accusé d'agression sexuelle sur mineur

La Rédaction | 23 janvier 2019
La Rédaction | 23 janvier 2019
Affiche
53

Alors que Bohemian Rhapsody, qu’il a partiellement réalisé, triomphe au box-office international, Bryan Singer fait de nouveau face à des accusations d’abus sexuels sur mineurs.

Le cinéaste l’avait lui-même annoncé, il y a quelques mois, prévenant que le magazine Esquire était sur le point de publier un article dans le but de lui nuire. Singer se gardait bien de détailler le contenu de la publication, mais l’affaire semblait entendue. Accusé à plusieurs reprises de méconduite sexuelle à l’encontre d’hommes mineurs, tout indiquait que ce serait là le sujet de l’article en question.

Ce n’est finalement pas Esquire qui aura porté le coup, mais deux de ses journalistes, publiant cette fois dans les colonnes de The Atlantic. Après 12 mois d’investigation et plus de cinquante sources interrogées, Alex French et Maximillian Potter ont donc ramené les témoignages de quatre hommes, tous mineurs au moment des faits qu’ils rapportent, trois témoignant sous pseudonyme et un sous sa véritable identité.

 

concert live aids Rami Malek dans Bohemian Rhapsody

 

Victor Valdovinos déclare ainsi avoir subi des attouchements de la part du metteur en scène alors qu’il était figurant sur le tournage d’Un élève doué et était âgé de 13 ans. « Andy » prétend avoir eu des relations sexuelles avec lui à l’âge de 15 ans. « Eric » clame des faits similaires, survenus lors de ses 17 ans. C’est au même âge que « Ben » déclare avoir eu des rapports oraux avec le réalisateur.

Ce dernier ajoute des précisions concernant son comportement.

« C’était un prédateur, qui assommait les gens d’alcool et de drogues pour ensuite avoir des relations sexuelles avec eux. »

Ce n’est pas la première fois que de semblables accusations sont portées contre Bryan Singer. Poursuivi une première fois en 2014 par Michael Egan, puis en 2017 par Cesar Sanchez-Guzman, à chaque fois pour viol, il a fait face à un abandon des charges lors de la première enquête, pour cause d’incohérences dans l’acte d’accusation, tandis que la seconde est toujours en cours.

L'avocat de Bryan Singer a d'ores et déjà réagi, faisant savoir que son client était innocent des faits qui lui étaient reprochés.

 

photo, X-Men : Apocalypse Bryan Singer (à gauche) sur le plateau de X-Men : Apocalypse

commentaires

sylvinception
24/01/2019 à 10:53

Sont trop c*ns ces mineurs, ils peuvent pas leur mettre des coups de pioche à leurs agresseurs ??
(désolé, je sors...)

Le Waw
23/01/2019 à 21:47

Ps : désolé pour les fautes d'autocorrectionnde mon téléphone.

Pps:j e ne vise personne ici quand au fait que malheureusement souvent
certains bas du front amalgamment homosexualité et les horribles actes de certaines stars. Mais il faut faire gaffe car ce genre de raccourcis de redneck se font vite. :)

Le Waw
23/01/2019 à 21:39

Aussi juste que les gens cessent de condamner une orientation sexuelle et de l'amalgame avec une perversion. Être homo n'est pas un délit, par contre se taper des mineurs en les droguant en est un. Faut pas confondre.

Le Waw
23/01/2019 à 21:20

Mike84 est très très loin d'avoir tort. On est bien loin malheureusement du complotosme pour crétins à la David Icke (le neuneu qui a popularisé l'idée des reptiliens).

Hollywood est un véritable sanctuaire pour les tordus. Le problème est qu'on a toujours tandance à excuser les mecs talentueux. Polanski, Singer, Brando et autres sous prétexte qu'on admiré leur taff.
Ces mêmes mecs seraient des chefs d'entreprises, des politicards et autres nous serions tous à vouloir les pendre.

Demandez à Corey Feldman, a son pote le défunt Corey Haim (lui ce sera plus dur de lui demander), à un grand nombres d'acteurs et d'actrices. C'est un vrai nid de guêpes. Et cela n'a rien à voir avec des homos des heteros etc... Le problème c'est l'humain et l'intouchabilité due à leur statut de Star. Kenneth Anger en racontait déjà de belles dans son livre "Hollywood Babylon".

Loin de moi l'idée de condamner certains mœurs, mais quand ils deviennent des délits, viols, et autres joyeusetés non consenties, il faut en effet chasser les sorcières. Je déteste ce terme qui se référé à l'une des pires période de l'histoire pour des milliers de pauvres femmes, au maccartisme 3t autres. Mais sur ces délits oui il le faut. Malheureusement il n'y a des dommages collatéraux, mais les vrais innocents ou ceux qui ont commis de petits actes de papis trop vert comme Hoffman ou Freeman seront vite reconnus comme n'atant rien à voir avec tout les détraqués protégés par Hollywood. Il n'y a pas toujours de fumée sans feu, et dans le cas de Singer, weinstein, Spacey et autres, le feu cramé depuis bien longtemps sans que personne n'ose pisser dessus pour l'éteindre de peur de se faire brûler la queue.

Regardez comme chez nous ce batard de Besson reste protégé. Ayant travaillé dans le milieu du ciné à mon petit niveau, j'ai durant des années entendu des choses abjectes sur Besson, et les femmes en avaient peur. Il y a des années en 2009 sur un tournage de Uwe Boll (ça ne s'invente pas), une membre importante de l'équipe nous a raconté les larmes aux yeux des trucs inimaginables sur Steven Seagal avec qui elle travailla. Il était très bien protégé, mais commettant des exactions abominables en Thaïlande. Et paraît t'il s'en vantait sous prétexte tribales et culturels.

Je voué un culte à Chaplin, mais le considère malgré tout comme un tordu. De n9s jours il aurait 5res mal fini.

Donc par pitié, arrêtons sous prétexte d'admiration de protéger certains membres du cinéma.

dring
23/01/2019 à 20:33

Déjà à l'époque d’Un élève doué, il y avait quelques rumeurs mais bon à l'époque ce n'était que des rumeurs. Là c'est chaud pour ses fesses et si il a vraiment fait ces saloperies et qu'il part en taule, j’espère qu'il ramassera le savon dans les douches.

M
23/01/2019 à 19:28

A ce point, ça m'étonnerait même pas que dans l'avenir on accuse Rami Malek d'harcelement sexuel.

Rorov94
23/01/2019 à 19:11

@Mike84
T'es entrain de nous refaire le coup des illuminatis et des francs maçons,du tunnel qui relie Manhattan à Tel-Aviv,des reptiliens...
Fallait oser...

Mike 84
23/01/2019 à 18:41

Je crois que certains d'entre vous ne connaissent pas Hollywood et ses pratiques perverses, renseignez vous sur quels personnages influencent beaucoup de gens dans ce milieu (comme Aleister Crowley notamment) et vous reviendrez faire des commentaires....

Le Waw
23/01/2019 à 18:12

Sérieux, mais c'est un sacerdoce pour ce mec de violer des ados. Dommage pour lui qu'il ai raté sa prêtrise, il aurait vécu la grande vie... Saloperie va... Talentueuse saloperie, mais saloperie quand même.

Spalio
23/01/2019 à 18:10

J'aurais dit l'excellente capacité à boire les paroles d'une personne et les croire plus que les xx autres qui disent en avoir été victimes (on peut sinon ne "croire" personne, et attendre la justice au minimum), et celle à creuser le filon des pseudo-complots (Hollywood lui en veut mais l'emploie ! Les victimes mentent ! Le journaliste aussi, depuis 20 ans ! Tout le monde est contre lui !). Mais bon.

Vivement que Singer réponde aux accusations des autres personnes alors, en partie corroborées par Bret Easton Ellis notamment.

Plus

votre commentaire