Le producteur du RoboCop Returns de Neill Blomkamp en dit plus sur ce qui nous attend

Christophe Foltzer | 24 janvier 2019 - MAJ : 30/04/2020 10:23
Christophe Foltzer | 24 janvier 2019 - MAJ : 30/04/2020 10:23

On va dire que c'est la période qui veut ça, visiblement on est obligé de refaire toutes les vieilles licences pour leur donner une seconde jeunesse. Encore que, dans le cas de RoboCop, c'est un peu particulier.

Parce que son, come-back, RoboCop l'avait déjà tenté en 2014 avec son abominable remake et... il s'était planté sur à peu près tous les plans et il ne faisait aucun doute que le roboflic finirait à la casse. Même si on pensait bien qu'il tenterait de revenir sur le devant de la scène à un moment ou un autre, une dernière fois avant de sombrer dans l'oubli.

 

photo Peter WellerPeter Weller

 

Ce qu'on n'avait pas prévu par contre, c'est que ce soit Neill Blomkamp qui s'en occupe. Alors qu'il a vu son Alien 5 se faire parasiter par Ridley Scott pour finalement se voir annulé, il ne lui a pas fallu longtemps pour s'approprier une des autres grosses franchises bien hard-boiled des années 80 en annonçant son intention de faire RoboCop Returns. Dès le départ, l'ambition est claire : faire la suite directe du chef-d'oeuvre de Paul Verhoeven en oubliant RoboCop 2 et RoboCop 3. Une intention qui rappelle beaucoup le dernier Halloween.

Tandis que nous n'avions plus de nouvelles de ce projet depuis quelques mois, voilà que le scénariste du film original, Edward Neumeier a saisi le micro d'HN Entertainment pour nous faire un petit update et nous dire ce qui nous attend probablement :

 

photoUn très mauvais souvenir

 

"Actuellement, j'en suis le producteur. Nous en avions parlé il y a deux ans et j'ai rappelé à la MGM que j'avais écrit un scénario pour une suite en 1988 qui avait été stoppé par la grève des scénaristes qu'il y avait eu alors. Ils y ont jeté un oeil, ils ont trouvé ça bon, alors on l'a un peu retravaillé et puis Neill Blomkamp est arrivé et il a dit qu'il avait toujours voulu le faire, que c'était son projet rêvé et que la MGM avait très envie de travailler avec lui. Neill et son scénariste Justin Rhodes sont repassés sur le scénario que nous avions écrit à l'époque et ils ont commencé à en écrire un autre.

 

RoboCopDead or alive, you're coming with me

 

Le concept est pas mal différent de ce que nous avions imaginé. Je ne veux pas trop en parler parce que sinon on va m'appeler pour me dire de la fermer, mais nous sommes confiants et je pense que Neill veut vraiment faire un bon film Robocop. Son idée, c'est de faire du pur Verhoeven... comme si Verhoeven avait réalisé le film juste après Robocop. C'est ce qu'il essaye de faire et je pense qu'il peut y arriver. Nous verrons bien."

Des propos visiblement convaincus par le potentiel du projet et qui confirment que le film serait vraiment dans l'esprit de l'original et pas du tout pour les enfants. Quant à la participation fantasmée de Peter Weller, pourtant démentie par le comédien lui-même il y a quelques mois, Neumeier trouve que c'est une très bonne idée :

"Comme vous l'avez vu dans les médias, Neill veut ramener Peter Weller. Ce que vous obtenez quand vous faites ça, si vous utilisez l'ADN du vieux film correctement, c'est quelque chose qui assure une continuité partagée que les fans peuvent embrasser en tant que marque."

Oulah, ça commence à parler marques et produits. On croyait entendre parler un représentant de l'OCP. Mais bon, pour le moment, on ne s'emballe pas, comme on ne résiste pas à la perspective. On attend juste d'en savoir un peu plus puisque, pour le moment, le film est prévu en 2020.

 

robCop

 

commentaires

Life is Hard
26/01/2019 à 16:52

* "il a le mérite (sur le papier) de possiblement s'attarder sur l'un des trois points qui m'ont toujours questionné sur le personnage de Robocop, à savoir, que se passe-t-il à l'heure de la retraite (...)"

À défaut de pouvoir éditer, on se corrige comme on peut. ^^

Life is Hard
26/01/2019 à 16:49

Le remake avait pour lui quelques bonnes idées, mais s'est retrouvé produit à une époque de cinéma de producteurs (et plus de réalisateurs), il n'en reste pas moins que ce film est loin de la purge dont parlent certains.

Mais Robocop 2, je peux encore moins laisser passer. Ce film, sans être le chef-d'oeuvre cinématographique qu'est le premier film, demeure une suite légitime et plus qu'honorable. C'est un très bon film, et Irvin Kershner a fait du super boulot. On était encore à des années lumières de la suite bassement mercantile surfant sur une vague de nostalgie et qui n'avait rien à proposer en dehors d'un nom connu.

Quant au film de Blomkamp, il a le mérite (sur le papier) de possiblement s'attarder sur les des trois points qui m'ont toujours questionné sur le personnage de Robocop, à savoir, que se passe-t-il à l'heure de la retraire, quand les 50% machine sont opérationnelles, mais plus les 50% homme ? Encore que ça risque de partir aux oubliettes si Peter Weller ne rempile pas, ce que je comprendrais tout à fait.

j en prendrais pour 1 d
25/01/2019 à 11:09

robocop 2 est énorme

Rick-Ornichon
25/01/2019 à 06:34

Etrange, quand il est question de Robocop, j'ai l'impression d'être le seul à kiffer le 2...

Marc
24/01/2019 à 20:32

Encore un ROBOCOP le reboot du remake du préquel ! mais quel manque d'imagination des réalisateurs et des Studio …...no Comment.

Decker
24/01/2019 à 14:50

"Son idée, c'est de faire du pur Verhoeven... comme si Verhoeven avait réalisé le film", alors pourquoi ne pas laisser faire Verhoeven, ou s'arranger pour bosser avec lui? (Verhoeven en a rien à foutre, je sais..)
Vu ses derniers courts, je pense sincèrement que Blomkamp a maturé. Mais son problème (outre sa pseudo patte ethinico-afrikaner qui lorgne en fait vers le cinéma australien) me semble être le même que Mr Nightmachintruc, y'a des idées, mais de bonnes idées ne font pas forcement de bonnes histoires (South Park avait mis le doigt dessus je crois). Un gros problème d'écriture qui passe sur 15mn mais pas sur 1h30.
De plus, pourquoi zapper Robocop 2? Si on aime Verhoeven et robocop, le 2 me semble bien plus légitime qu'un remake de remake du retours aux sources (ça fait quand même vachement penser au dernier Predator où on a eu droit au même discours). Y'a un truc qui cloche... (Ce type n'a ni les épaules, ni la fougue d'un Verhoeven pour tenir tête aux prods).
Bref, depuis oats studios, j'ai l'intime conviction qu'un truc a changé chez Blomkamp. En faisant ses trucs dans son coin, il a arrêté d’être cette espèce d'opportuniste démago en mal d'Hollywood qui fait du film prétentieux et creux. Reste à voir s'il va encore régresser à l'appel des studios et des millions.

OcP
24/01/2019 à 13:18

Heureusement que le scénario non utilisé pour RoboCop 2 repasse par une session d'écriture car le dit scénario n'est autre que l'histoire du pilote de la série RoboCop.

Marty
24/01/2019 à 12:43

Mais rien que le titre est deja tout peté quoi ..
"Robocop Returns" quoi .. C'est pas un Marvel bordel ..
On parle de Superman ou de Robocop ?
Et bon ... Neil machin .. on aurait lu ca a juste après District 9 , ok y'avait moyen d'être un minimum hypé , mais quand tu vois Elysium ou Chappie , c'est plus la même mayonaisse ..
Ils peuvent d'ores et deja se le carrer leur film .

gege
24/01/2019 à 11:35

neil bloomkamp le cancer du ciné des années 80

STEVE
24/01/2019 à 11:14

Oui le remake n'était pas si horrible.

Bien sûr il n'arrive pas à la cheville de l'original et l'aseptiser (taser au lieu de flinguer etc) indiquait une nette régression.

En revanche le petit Neil aime occulter les suites des films et faire du "révisionnisme" (robocop 2 était pas mal).

Et bon pourquoi vouloir singer le style de Verhoeven?
Qu'il fasse son propre style.

Sinon c'est un manque de personnalité, d'audace et de la lèche faîte aux fans.

Cameron n'a pas singé Scott pour Aliens et il en a fait une suite culte.

Faut oser. Proposer qqchose de neuf tout en respectant l'ADN d'une saga.

S'en libérer tout en étant fidèle.
Le saint-paradoxe.

Plus

votre commentaire