Rambo : pourquoi la série dérivée n'a jamais vu le jour (et tant mieux)

Créé : 16 novembre 2018 - Camille Vignes
photo
42 réactions

David Morell, créateur du mythique Rambo, fait tomber une pluie d'amertume sur les projets autour de son héros. Il annonçait récemment que son scénario pour Rambo 5 : Last Blood avait été rejeté et explique maintenant dans les colonnes du Digital Spy pourquoi la série reboot sur Rambo n'a jamais vu le jour.

L’évolution du personnage de Rambo a été intéressante à suivre. Le premier Rambo sorti en 1983, adapté du roman First Blood de David Morell, laissait le spectateur découvrir John Rambo, héros traumatisé de la Guerre du Vietnam. Fugitif, il errait de ville en ville à la recherche de ses compagnons d’armes, après avoir été maltraité par des policiers abusifs.

 

Photo Sylvester Stallone "C'est pas ma guerre, mais c'est ma saga"

 

Avant que le film ne voit le jour avec Sylvester Stallone, les réalisateurs on tenter d’adapter le roman pendant des années, proposant notamment le rôle à Steve McQueen et Dustin Hoffman. Mais il aura fallu attendre l'acteur de Rocky pour que le personnage de Rambo prenne l'allure qu'on lui connaît aujourd'hui.

Le premier film contraste très nettement avec le reste de la saga : beaucoup moins de morts et un scénario donnant bien plus dans le drama que dans l’action. C'est finalement l’image de film de baston qui reste, avec Rambo II : La Mission (1985) et Rambo III (1988), transformant le personnage principal en une sorte de surhomme accessoirisé de plein de gadgets.

 

photo, BullittSteve McRambo

 

Ce revirement plante donc un personnage tout frais tout neuf qui glorifie la guerre, dimension regrettée par Stallone, alors même qu’elle avait traumatisée le John Rambo du premier film. Il faudra attendre 20 ans pour que Rambo retrouve ses premières couleurs.

En 2008, les fans des premiers jours retrouvaient un John Rambo amer et désillusionné, sans plus aucun attrait pour le sang. Une vision du personnage qui rendait bien plus hommage au roman de David Morrell, diront certains.

 

Photo Sylvester StalloneFaut pas abuser, la baston c'est quand même mon truc

 

Mais à l’ère des reboots et autres frénésies de réinterprétations, l’histoire de Rambo aurait pu continuer sa course sous une toute autre forme. Morell annonçait donc au micro de Digital Spy qu’un projet de série avait un temps été signé entre Stallone et la Fox, à peu près en même temps que l'annonce de Rambo 5 : Last Blood.

Un projet de série qui a vite très vite été enterré, ce qui est une très bonne chose pour Morell : l'histoire devait suivre le fils de Rambo, de retour de la guerre comme son père dans le premier film, et avec celui-ci dans un second rôle.

« Du coup, il fallait déjà oublier le fait que Rambo soit en réalité un homme tellement traumatisé par la guerre qu'il ne peut avoir de vraie relation significative, et encore moins un enfant... Et puis fondamentalement, [le fils de Rambo] allait être une espèce de civil ayant des compétences militaires, lâché dans la nature, redresseur de torts ? Pour faire une version de The Equalizer ? Je n'arrivais pas à voir en quoi ça pouvait marcher. Du coup, de ce que j'en sais, le projet n'a jamais abouti ».

 

Image 228146Ça sentait pas bon cette histoire ...

 

On a donc échappé à une idée douteuse avec quelques curiosités : un Rambo de 70 ans, planté par Stallone, s’effaçant soit dans un second rôle soit complètement, pour laisser la vedette à son fils jamais mentionné en 36 ans d'histoire et quatre films, jeune et également ancien combattant ? 

Après presque une décennie de préparation entre John Rambo et le cinquième film, Rambo 5 : Last Blood a commencé sa production. On retrouvera  Rambo, cette fois-ci sera aux prises avec un cartel mexicain pour secourir la fille d’un de ses amis. En attendant sa sortie en 2020, les fans de Stallone pourront le retrouver au cinéma début 2019 avec Creed II, en salles le 9 janvier.

 

commentaires

docsavage 17/11/2018 à 11:59

pas mauvaise idée !!!

Marco polau 17/11/2018 à 07:41

Et bientôt Rambo VS Predator ?

votre commentaire