Le Netflix d'Apple ne veut choquer personne et sera donc sans sexe ni violence

Créé : 24 septembre 2018 - Christophe Foltzer
photo logo apple
193 réactions

Si Netflix existe depuis fort longtemps aux Etats-Unis, sa mondialisation récente a clairement changé la donne dans nos habitudes de consommation. A tel point que tout le monde veut faire comme lui.

Et c'est d'ailleurs le grand cheval de bataille de ces prochaines années : la SVoD. Si Netflix reste le leader incontesté en proposant un catalogue sans cesse renouvelé et bouffant à tous les rateliers, tout en produisant à tour de bras, la concurrence est en train de se réveiller et compte bien en faire son goûter.

En effet, on ne compte plus les services existants ou sur le point d'être lancés. On pense évidemment à Amazon (déjà présent dans le monde) Hulu (uniquement aux Etats-Unis pour le moment) ou encore au service DC Universe qu'est en train de nous confectionner Warner. Et comment ne pas penser à celui de Disney, qui va d'ailleurs conditionner la séparation à terme entre Netflix et Marvel ?

Ça bouge on vous dit et tout le monde semble bien conscient que l'avenir gorgé de pognons qu'ils espèrent tous se déroulera dans le monde de la SVOD avec les ordis, les tablettes et les smartphones.

 

Photo DardevilDaredevil, un des hits de Netflix, bien noir et violent

 

Logique donc qu'Apple veuille sa part du gâteau. Alors que le géant à la pomme lance en ce moment même la bêta publique de son Apple TV en 4K 32GB (et qu'il vous en coûtera au passage pas loin de 200 euros), il se murmure quand même depuis des mois que la société du regretté Steve Jobs préparerait son propre service de streaming. Il serait doté d'un budget avoisinant le milliard de dollars, histoire de bien faire les choses et se positionnerait comme le concurrent direct de Netflix.

Sauf que voilà, le Wall Street Journal vient de révéler que son approche consumériste serait très différente du voisin puisque, apparemment, Apple considèrerait son service comme une version en ligne du groupe NBC, très familial donc, et soignerait avant tout son image. Dans les faits, cela signifierait que le service bannierait tout ce qui comporterait du sexe ou de la violence, avec les problèmes que l'on imagine. Ainsi donc, le service ne proposerait rien qui puisse être considéré comme offensant et interdirait tout ce qui a trait aux armes à feu ou à la religion.

 

photo Histoires fantastiquesHistoires Fantastiques, le gros challenger d'Apple contre Netflix

 

Une décision drastique qui se répercuterait dans ses productions maisons puisque le reboot d'Amazing Stories (Histoires fantastiques chez nous)  en ferait directement les frais et cela expliquerait son changement de showrunner. Dans le même ordre d'idées, M. Night Shyamalan serait bien embêté avec la série qu'il prépare pour le service, un thriller psychologique narrant la perte d'un enfant et dont tous les crucifix sur le plateau ont dû apparemment être retirés sur ordre d'Apple.

 

photo jennifer aniston reese whiterspoonElle est loin l'époque de Friends et ses vannes parfois limites

 

Mais c'est bien le projet de Jennifer Aniston et Reese Witherspoon qui serait le plus impacté par cette décision. Une série sur les émissions matinales américaines vendue comme assez acide, dont le budget s'élèverait à 12 millions de dollars par épisode et qui pourrait être jugée inadaptée par Apple. Elle a donc été mise en pause le temps que la production ne règle ce fameux problème de ton général.

Bref, c'est un peu n'importe quoi et on se dit que, par les temps qui courent, la création libre risque de tomber bientôt sur un très gros pépin. Et on assume le trait d'esprit pourri.

 

photo logo appleLa bonne blague...

commentaires

Geoffrey Crété - Rédaction 18/12/2018 à 21:35

@Anticon

On était passés à côté. Merci.

Anticon 18/12/2018 à 21:28

Personne pour modérer les propos de Adrian SEALELLI ?

Impro 25/09/2018 à 11:17

@adrien t'as parfaitement raison, on peut suivre des films sans panique de voir des horreur de ce genre

Christophe Foltzer - Rédaction 25/09/2018 à 09:39

@Adrian :
Vu l'ambiance actuelle, on espère pour vous que votre signature est un pseudo et pas votre vrai patronyme ;)

eurispoe 24/09/2018 à 23:32

Le neuro marketing montre que dès qu’il y ait de la violence ou du sexe, cela fait grandement augmenter la dopamine chez le spectateur, ce qu’il créé un phénomène de dépendance malsaine (boucle malsaine, car il faut toujours augmenter le taux de dopamine, donc de violence pour satisfaire le publique)

Donc ce que propose Apple est une très bonne chose.

nico 24/09/2018 à 18:23

le futur selon Apple ressemble à "une vierge de 47 ans dans un pyjama beige qui boit des milk shakes banane carotte en chantant une pub débile! "

minounet 24/09/2018 à 17:33

Euh, la beta est finie depuis le 17, date de distribution officielle de l'OS pour l'Apple TV
Concernant le sevice SVOD d'apple, a voir, mais bon une série sans sexe ni violence, ça existe mais bon

Moutons 24/09/2018 à 14:41

Mouah mouah du gros n importe quoi vive Netflix , Amazon , Hulu ét Dsiney mais perso je pense que Ç est fake ils distribuent Game of Thrones et compagnie sur leur catalogue I tunes à voir donc au pire ils n ont qu'à à se mettre avec Salto le futur streaming Francais ou la aussi ca sent le gadin

Greg 24/09/2018 à 14:30

Je trouve ça très bien !
Qu'ils fassent de la merde, ça fera un service svod de moins à payer !

Adam 24/09/2018 à 14:20

"Le Netflix d'Apple [...] sera donc sans sexe ni violence"
Ben ça sera aussi sans moi pour le coup.
...
si on me cherche je suis déjà parti.

Plus

votre commentaire