Star Trek : le film de Quentin Tarantino n'est pas mort

Prescilia Correnti | 4 septembre 2018
Prescilia Correnti | 4 septembre 2018

Alors qu’il est en plein tournage pour son nouveau film Once Upon a Time in Hollywood, le réalisateur n'aurait pas abandonné Star Trek.

On le pensait utopique, réalisable uniquement dans une dimension parallèle, tant le projet du Star Trek de Quentin Tarantino est improbable et nébuleux. Pourtant, il est là, toujours dans la tête de son potentiel réalisateur.

On avait bien quelques nouvelles, même si elles étaient assez maigres, grâce aux récentes déclarations de Simon Pegg sur les deux prochains opus de Star Trek. Quand bien même, l'acteur prochainement à l'affiche de Slaughterhouse Rulez restait très vague sur l’état du projet, et relatait que « Tarantino va être tellement occupé avec Once Upon a Time in Hollywood que je ne le vois pas faire un Star Trek avant au moins cinq ou six ans. »

 

Photo SImon Pegg, Sophia BoutellaEn train de suivre la production compliquée de Star Trek 4

 

Aujourd’hui, c’est un nouvel acteur qui vient donner des informations plus fraîches sur ce fameux épisode made by Tarantino. Il ne s’agit pas de n’importe qui puisque c'est Karl Urban, l’un des acteurs pionniers de la nouvelle franchise Star Trek au cinéma.

Ce dernier a confirmé au micro de TrekMovie que le réalisateur de Kill Bill et Pulp Fiction souhaiterait chapeauter un film R-Rated de la saga (interdict aux moins de 17 ans non accompagnés aux USA),, et que tout semblait toujours bien à l'ordre du jour, malgré les gros doutes des fans.

« Quentin Tarantino est allé dans les bureaux de J.J. Abrams [ndlr : réalisateur de Star Trek sorti en 2009] et lui a pitché une idée pour un film de Star Trek. Je sais un peu de quoi il s’agit… Pour la première idée, ne vous inquiètez pas il gardera sa patte puisqu’il y aura plein d’obscénités et des trucs du genre dans son film. Il veut un Star Trek R-Rated. Si ce n’est pas PG, on pourrait enfin voir quelqu’un rester coincé dans l’espace et se faire étriper… Ça donnerait une bouffée d’oxygène au ton de la saga. Je pense qu’il arriverait parfaitement à capter l’horreur viscérale de l’espace. »

 

Photo Karl UrbanBad Rabot vous allez embaucher Tarantino !

 

Une perspective alléchante, autant pour les spectateurs que les acteurs eux-mêmes. Le principal problème reste à savoir si du côté de Bad Robot et Paramount, les studios de productions seraient capables de laisser un réalisateur tel que Tarantino rendre "obscène" une saga normalement distribuée pour un public familial. Fort heureusement, des films comme Logan ont montré que des longs-métrages matures (et R-Rated) ne faisaient pas de mal.

Autre problème : les récents soucis de production autour de Star Trek 4, notamment sur le potentiel départ de Chris Pine et Chris Hemsworth. Des négociations salariales compliquées, qui pourraient remettre en question l’avenir de la saga au cinéma. La réalisatrice S.J. Clarkson est attachée au film, mais pour le moment, difficile de savoir si le studio cherche à négocier sévère avec les acteurs, ou à envisager un futur sans eux. Histoire à suivre donc.

 

Photo Chris Pine, Sofia BoutellaMoi, je pars sur Wonder Woman 1984, donc vous vous demerdez.

commentaires

Jewpwcabra
29/03/2019 à 05:31

Un film de Tarantino dans l’univers de Star Trek pourrait vraiment être excellent ! Si il prend exemple une histoire avec principalement des klingons ça matcherais !

Fredworf
05/09/2018 à 17:17

Z'avez qu'à reprendre Williams Shatner dans le rôle de kirk dans le 4eme reboot ????????

F4rr4ll
04/09/2018 à 21:28

Pourquoi ne pas donner son propre vaisseau à Tarantino et laisser l’entreprise à la recherche réalisatrice choisie ?

dans le film de tarantino on aurait un équipage qui jure avec un capitaine borderline faisant des monologues de 15 minutes. Un vilain pas piqué des vers (Waltz en supremaciste Humain/romulien ?!) et peut-être Picard en héros principal ?

Avec des phaseurs qui découpent bien tendrement la chaire humaine, de la violence gratuite et des thématiques concernant le racisme envers les races aliens, une critique a peine voilée aux années 60, ça peut donner du grand star trek.

Zanta
04/09/2018 à 09:47

Il est évident que la production du Star Trek de Clarkson servait à donner du temps à la mise en chantier de celui de Tarantino. (trois ans ont séparé les sorties des précédents opus, après tout). Donc oui, on va attendre encore pas mal de temps avant de le voir.

Pine et Hemsworth auraient tout intérêt à signer. Le premier a besoin d'un blockbuster, après avoir été réduit à joué le mec de Wonder Woman et foiré son Jack Ryan. Et le second a deux franchises dans les choux (The Huntsman, Ghostbusters) et le destin de Thor en suspens. Et puis merde, la possibilité d'être dans le dernier long de Tarantino, ça devait motiver, non ?

votre commentaire