Nicolas Cage : comment il failli devenir un méchant Jamaïcain blanc dans le film de super-héros The Green Hornet

La Rédaction | 2 mai 2018
La Rédaction | 2 mai 2018

The Green Hornet de Michel Gondry a beau s’être gaufré au box-office, il demeure une proposition attachante et à part de récit héroïque. Dont Seth Rogen vient de dévoiler de nouveaux secrets.

Lorsque l'adaptation hollywoodienne de The Green Hornet entre en production courant 2010/2011, se pose la question d’en choisir le casting. Des discussions qui ne seront pas menées avec le réalisateur Michel Gondry, mais avec Seth Rogen (rôle principal et co-scénariste) ainsi qu’Evan Goldberg (co-scénariste).

Or, la major derrière le film a déjà une idée arrêtée de qui devrait interpréter le grand méchant.

« Quand vous faites un film aussi coûteux, le studio a vraiment son mot à dire au sujet du casting. Et le studio nous a dit : 'Prenez une star pour jouer le méchant, on veut que vous preniez Nicolas Cage'. Alors nous nous sommes dit que nous devions en discuter avec lui.

 

Photo

En Fu Manchu aussi, c'était pas mal

 

C’est ce qu’on a fait, et il nous a expliqué qu’il voulait participer au film, mais il veut interpréter son personnage en en faisant un Jamaïcain ou un Bahamien blanc. Et ça nous a semblé un peu problématique. Non pas qu’il n’existe pas de Bahamiens ou de Jamaïcains blancs, mais cette idée nous a parue possiblement indélicate. »

On savait déjà que cette folle opportunité a bien failli combler les fantasmes inavouables de tripotées de geeks. Mais dans l’entretien qu’il a accordé à VultureSeth Rogen a donné de nouveaux détails assez croustillants, expliquant que tout s’est joué lors d’un dîner surréaliste.

« Je me souviens être en train de nous conduire, Evan et moi, quand il m’a dit, 'S’il nous balance l’accent des Bahamas en plein repas, je vais péter un plomb', et moi je me disais que je ne me voyais pas tenir tête à Nicolas Cage en train d’imiter l’accent jamaïcain. »

 

Seth Rogen et Jay Chou

 

Et malheureusement, Nic a vite compris que son idée n’était pas des plus appréciée.

« Je crois qu’il sentait si viscéralement que l’idée ne nous plaisait pas, qu’il nous a plantés au milieu du dîner. Il a dit 'Je dois y aller'. Comme si j’interrompais cette interview là, tout de suite. Ce fut aussi brutal. Puis il m’a appelé deux jours plus tard pour me dire, 'Ke sens bien que tu ne veux pas de moi dans ce film'. Voilà ce qui s’est passé. Mais dieu bénisse Nicolas Cage. Je suis un énorme fan. »

Et s’il en rit, Rogen reconnaît volontiers que ses pudeurs de gazelle politiquement correcte lui ont peut-être joué un mauvais tour.

« Cette connerie était dingue. Ce qui est marrant, parce que rétrospectivement, peut-être que ce qu’il aurait fait n’aurait pas posé de problèmes. Le film a plutôt mal tourné, donc il serait peut-être parvenu à le rendre un peu plus fou. Ce qui eut été intéressant, au minimum. »

Car The Green Hornet (où Christoph Waltz a finalement incarné le méchant) n'a pas atteint les 230 millions au box-office, alors qu'il en a coûté plus de 120. Le réalisateur Michel Gondry n'a pas vraiment gardé un bon souvenir de son expérience de blockbuster, lequel était à peu près entièrement mené par Seth Rogen. Mais que tout le monde se rassure, ou presque : la machine à remixer est en marche pour le Frelon vert qui devrait revenir dans un remake-reboot plus réaliste.

 

commentaires

Dirty Harry
03/05/2018 à 11:29

Nicolas Cage en Jamaïcain blanc ? Ou signe t-on ? Je ne me souviens meme pas du méchant original !

mmarvinbear
03/05/2018 à 11:04

Cage avec des dreads et en roue libre ?
Oh bordel cela aurait été grand à voir, oui...

Matt
02/05/2018 à 22:35

Franchement Christoph Waltz n'était pas mal en bad guy dans ce film qui, je trouve, reste bien sous estimé. Peut-être pas le meilleur Gondry mais cela reste un bon film de potes avec des trouvailles visuelles assez classes. Perso je me suis acheté une clé usb en sushi après l'avoir maté.

Pseudo1
02/05/2018 à 20:13

Ils ont jamais vu True Romance ou quoi ?? Gary Oldman avait joué le même type de personnage (imaginé par lui-même il me semble) sans aucun souci, et ça marchait très bien.
Si il est bien interprété (et Cage n'a plus rien à prouver à ce niveau), un tel personnage peut fonctionner du tonnerre.

votre commentaire