Le Frelon Vert aura lui aussi bientôt droit à un reboot en mode énervé

Christophe Foltzer | 16 novembre 2016 - MAJ : 17/04/2020 09:47
Christophe Foltzer | 16 novembre 2016 - MAJ : 17/04/2020 09:47

Il y a quelques mois, Michel Gondry s'exprimait enfin sur la douloureuse expérience que fut celle du Frelon Vert, son gros film hollywoodien où il n'a pas eu son mot à dire face à un Seth Rogen tout puissant. Mais tout ceci n'est plus qu'un mauvais souvenir puisque le film va connaitre un reboot.

On pourrait penser que les exécutifs se lasseraient au bout d'un moment, mais non, bien au contraire, quand une brèche est ouverte, ils s'y engouffrent à fond. On doit au moins reconnaitre leur ténacité et leur audace. Encore que, on pourrait penser qu'au final ils ne prennent pas tant de risques que cela puisqu''actuellement Hollywood ne semble que capitaliser sur des marques déjà existantes. Alors forcément quand a refait quasiment toutes les années 80 et 90, on tape dans le plus récent et on reboote des films qui ont tout juste 5 ans.

Et c'est exactement ce qui va se produire avec Le Frelon Vert, lui-même adapté de la célèbre série des années 60 avec Bruce Lee et épine dans le pied de Michel Gondry et Seth Rogen. Le site Deadline vient en effet d'annoncer que Paramount avait racheté les droits du film à Sony avec la ferme intention de mettre une nouvelle adaptation en chantier. Et qui mieux que Gavin O'Connor, coupable du récent Mr. Wolff avec Ben Affleck, pour s'en occuper ?

 

photo, Seth Rogen

 

Nous aurions bien quelques noms à proposer en remplacement, mais apparemment le studio a pensé que le réalisateur était l'homme de la situation. C'est le scénariste Sean O'Keefe qui se chargera d'écrire les nouvelles aventures de Britt Reid et de Kato, et il en a profité pour déclarer que sa vision de l'histoire sera sensiblement différente de tout ce que nous avons déjà pu voir sur le sujet :

"Mon intention est de m'écarter totalement de l'aspect kitsch de tout ce que nous avons déjà vu concernant le Frelon Vert. Je souhaite en refaire la mythologie dans un contexte contemporain, en mettant l'emphase sur les personnages et l'histoire tout en y intégrant dans le même temps des thèmes qui me sont chers. Le film comic-book est le genre du moment, mais comment pouvons-nous le traiter de façon différente ?

Le Frelon Vert est avant tout un film sur la découverte de soi. Lorsque nous faisons connaissance avec Britt Reid, il n'a plus aucune confiance dans le système, ni dans les services et les institutions. C'est un homme en guerre contre lui-même. Un conflit secret qui est intimement lié à l'absence de son père. Le voyage qu'il commence est l'illustration de ce conflit intérieur et il devient l'anti Bruce Wayne. Un Hamlet moderne.

 

photo, Jay Chou, Seth Rogen

 

Sa guerre intime le prédispose à un travail souterrain. Tout cela est connecté à son passif militaire, qui relève plus des Opérations Spéciales de la CIA que des Navy Seals. Il est un prédateur en haut de la chaine alimentaire des opérations spéciales, qui travaille tellement hors du système qu'il doit y réfléchir à deux fois pour se rappeler de son vrai nom. Nous allons mettre un moteur Vigilante sous le capot de ce personnage."

Des déclarations on ne peut plus surprenantes quand on connait l'aspect campy du matériau d'origine. Et s'il on est bien curieux de découvrir Le Frelon Vert en mode Punisher, comme aucune date de tournage n'a encore été annoncé, on craint que ces belles intentions ne se modifient en fonction de la loi du marché. Ouais, peu de chances que Britt Reid ne finisse par casser du voyou dans un film classé R en ne lésinant pas sur la torture. Mais bon, ça fait toujours du bien de rêver.

 

Affiche

 

Tout savoir sur The Green Hornet

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

rarara78
16/11/2016 à 22:31

je me souviens avoir trouvé seth rogen ultra lourd dans le film c’était lui le véritable problème il en a fait des tonnes avec ses blagues pas drôles qu'il a du forcer à gondry ... on a pu le vérifier à mainte fois quand un acteur à la main mise sur un film plus que sont réalisateur sa donne toujours du bancal voir une catastrophe ... gondry s'il avait eu le processus creatif à 100% de sont coté on aurait eu un bon film voir très bon . Mais comme dit Sam Raimi " - Hollywood c'est le diable !!! "

Dude
16/11/2016 à 15:22

Le film avec Rogen était très mauvais.
Le seul bon point du film était ce "multi-plan séquence splitté" de gros malade.

Deen
16/11/2016 à 12:17

Effectivement. O'Connor est un réalisateur plus que correct donc...

Djack
16/11/2016 à 10:52

Bon... Gavin O'connor s'est aussi occupé de l'excellent Warrior avec Tom Hardy et Joel Edgerton. Donc why not ?

votre commentaire