Die Hard : Gene Hackman et Wesley Snipes ont failli être dans Piège de Cristal

La Rédaction | 14 mars 2018
La Rédaction | 14 mars 2018

Le casting de Die Hard a souffert de diverses contingences qui ont empêchées Gene Hackman ou Wesley Snipes de jouer un rôle devenu culte.

Die Hard. Aujourd'hui devenu une franchise franchement crapoteuse grâce (enfin, à cause) de l'ami Len Wiseman, responsable des abominables Die Hard 4 : Retour en enfer, et du prequel Die Hard Year One à venir, elle était à l'origine un film d'action absolument exemplaire de John McTiernan.

Mettant en avant la vulnérabilité et les galères d'un héros du quotidien à l'époque où Schwarzy découpait toute une compagnie de mercenaires en une seule contraction de deltoïde crasseux dans Commando, Die Hard premier du nom était fun, mais également dangereux, intense et surtout un modèle d'efficacité dramaturgique aux répliques cultes. Dommage pour Gene Hackman ou Wesley Snipes, qui sont tous les deux passés à côté d'un des rôles clé du film.

 

Ça y est, vous avez envie de le revoir là ?

 

Ces deux acteurs sont en effet passés à côté de l'agent Al Powell, qui est alors arrivé entre les mains de l'inconnu Reginald VelJohnson. C'est d'ailleurs lui-même qui raconte comment une succession de heureux hasards l'ont amenés à incarner le seul flic intelligent du coin flairant la menace au Nakatomi Plaza et seul soutien extérieur de John McClane, avec qui il ne peut communiquer que par radio. Reginald VelJohnson a ainsi raconté lors de la projection fêtant les 30 ans du film (propos rapportés par SlashFilm) :

 

Photo Piège de cristalReginal VelJohnson, à la fin de Die Hard

 

"Je vivais à New-York à l'époque et je me suis présenté à une audition. Il y avait un tas d'acteurs connus. Je ne voudrais pas nommer Wesley Snipes par exemple, mais j'étais désespéré. La personne qu'ils ont vue juste avant moi, ils m'ont dit que c'était Gene Hackman. J'ai entendu qu'il avait eu le rôle mais qu'il n'était pas libre, donc ils ont décidés de prendre un inconnu, or il se trouvait que j'étais là."

Si Wesley Snipes était encore un total inconnu à l'époque, Gene Hackman était un à l'époque un acteur reconnu au CV fort du'une quarantaine de films comprenant des rôles populaires comme celui de Lex Luthor dans les anciens Superman comme des rôles plus pointus, à l'instar de Conversation secrète pour Francis Ford Coppola par exemple. Reginald VelJohnson a donc en effet eu une veine incroyable d'obtenir le rôle du très sympathique adjuvant principal de Die Hard. Et quelque part nous aussi : on adore Gene Hackman évidemment, mais le travail de l'attachant VelJohnson sur le film était et demeure encore irréprochable. Total respect et sincères salutations.

 

 

 

commentaires

trotar
15/03/2018 à 21:45

Len Wiseman est le seul alchimiste à transformer de l'or en merde.

Dirty Harry
15/03/2018 à 12:17

Le 4 viole la règle même des Die Hard, où Maclane se retrouve "coincé" à sauver le monde des terroristes car il y va de son plein gré et initie le mouvement au lieu d'être le grain de sable.
Ce n'est pas un Die Hard, c'est un film d'action estampillé Die Hard.

TheJoker
15/03/2018 à 10:57

Avant de le connaitre dans Die Hard, je l'ai connu avec la série La Vie de Famille.

Karlito
15/03/2018 à 09:04

Apola: On va dire que Bruce Willis se fout éperdument de son rôle (s'il n'a pas un réalisateur costaud en face de lui, il ne fait pas grand chose...). Le ton n'est plus le même avec le 5, encore le 4 glissait sur un MacLane devenu trop sage et pas trés intéréssant.

Pour les références, le 3 est magistrale dans l'histoire et la conduite des opérations. Il y a un souffle que l'on ne retrouve plus dans les films d'action, même le 4 semble trop coincé. Le duo fonctionne à merveille et les péripéties en plein New York. Seule la fin est conventionnelle et détonne singulièrement avec le reste du film, mais dans en cherchant bien sur Youtube, la fin alternative voulue par le réalisateur est dans l'esprit du film, un duel au bazooka :)

dany15
15/03/2018 à 07:53

Le 4 meilleur que le 3 ? vous êtes fous le gars , le 3 surpasse largement cette daube de 4 dans tout, humour, action, scénario avec un Jérémy irons génial

dans l'ordre : 1, 3 , 2, 4,5

Apola
14/03/2018 à 22:33

Et ça tacle le prochain Dieu Hard alors qu'il est encore en phase de préproduction... Comme d'habitude, EL procédé au matraquage d'un film qui finira mort né des sa sortie à cause d'une réputation faites par des journalistes plus soucieux de leur image faussement irrévérencieuse que de faire leur taf en amoureux du cinéma.

Olivier637
14/03/2018 à 21:43

@Mx: serieux t as craqué le 3 est largement mieux que le 2 et quasi aussi bien que le 1. Piege de cristal a invente le genre et jack bauer a tout piqué au 3.

Dans l'ordre: 1,3,2,4 et 5

Rorov94
14/03/2018 à 20:40

La grande époque de Joel Silver!
Même FORD FARLAINE,HUDSON HAWK,RICOCHET,ACTION JACKSON,LES CAVALIERS DU DIABLE,FAIR GAME...sont des méta-nanars jouissifs.
Joel,tu nous manque.

Meuk
14/03/2018 à 20:25

Exact. La première heure d’Une journée en enfer est magistrale mais la deuxième est à la fois longue, clichée et bâclée. Die Hard 4 est à mes yeux la seule suite réussie, malgré quelques défauts évidents. On est quand même loin de la purge du 5.

Mx
14/03/2018 à 19:05

Len wiseman n'a pas réalisé die hard belle journée pour mourrir, c john moore.

Perso, je préfère die hard 4 à une journée en enfer, que j'ai tjr trouvé surestimé, peu d'action, beaucoup de blabla, la partie à l'école trop longue, ia que le cast quoi est à sauver.

Dans l'ordre, 1, 2, 4, 3 et 5.

votre commentaire