Mathieu Kassovitz se la joue Rocky dans la bande-annonce du puissant Sparring

Christophe Foltzer | 16 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 16 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Mathieu Kassovitz n'a que rarement joué la facilité dans sa carrière. Et le film Sparring est à son image : décidé, brutal, et avec un coeur gros comme ça.

Alors que tout semble avoir été dit sur le monde de la boxe depuis des décennies au cinéma, il arrive encore que des films nous surprennent, justement parce qu'ils ne s'intéressent pas à la quête de gloire et de victoire dans un combat mais à certains aspects que nous connaissons moins. Et c'est là que se positionne clairement le premier film de Samuel Jouy, Sparring.

 

Photo

 

Le film nous raconte l'histoire de Steve Landry, boxeur raté qui croit encore à son rêve à 45 ans mais qui doit subvenir aux besoins de sa famille. Tentant de terminer sa "carrière" sur un dernier coup d'éclat, il accepte de devenir le sparring d'un champion qui vise le titre européen. En gros, il va lui servir de sac de frappe humain durant la préparation d'un combat important. Entre patates dans la gueule et doutes personnels, Landry y voit là sa dernière chance de prouver à tout le monde ce qu'il vaut.

 

Photo Sparring

 

Sparring sortira sur tous nos écrans le 31 janvier prochain et il vient enfin de nous dévoiler sa bande-annonce où nous découvrons un Mathieu Kassovitz transfiguré, tout en mélancolie et en colère contenue. On ne va pas faire durer le suspense plus longtemps, nous avons déjà vu le film il y a quelques mois et il est super. Vous pouvez même retrouver notre avis ici.

C'est peu dire donc qu'on espère de tout coeur que ce très beau film trouvera son public dans un mois et demi et vous pouvez compter sur nous pour vous en reparler lorsqu'il sera à l'affiche parce que, nom de nom, il le mérite.

 

affiche

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mx
16/12/2017 à 20:04

Kasso, c surtout deux films, la haine et Assassin(s)

Faboloss
16/12/2017 à 14:24

Ça c'est ma came !

Ded
16/12/2017 à 13:41

Difficile d'apporter un peu de tendresse et de pudeur dans un monde de brutes. Ce trailer percutant (oui j'ai osé !) et prometteur nous prouve qu'on peut, sans bourrinage ni pathos, mais simplement avec un tant soit peu de talent et de sensibilité...

Actar
16/12/2017 à 13:26

Moi c'est surtout en tant que réal qu'il me manque

john
16/12/2017 à 10:28

kasso il fait toujours des remake de film us ...

??!!!@@@@....
16/12/2017 à 10:02

Puissant puissant...c'est vite dit. Ca ressemble plus à un Rocky low cost à la sauce franchouillarde....Le seul point positif du film reste Mathieu Kassovitz après le reste ça donne pas bien envie.

votre commentaire