Annihilation : le réalisateur Alex Garland est "déçu" que son thriller de science-fiction termine sur Netflix

Alexandre Janowiak | 14 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexandre Janowiak | 14 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Prévu pour le 7 mars prochain en France, le film devrait sortir sur Netflix et zapper la case cinéma.

Annihilation est sans doute une de nos plus grosses attentes cinématographiques de 2018. Réalisé par le talentueux Alex Garland (Ex Machina), adapté du roman éponyme à succès de Jeff VanderMeer et interprété par un casting féminin cinq étoiles (Natalie PortmanJennifer Jason LeighTessa ThompsonGina Rodriguez), ce thriller de science-fiction tendance horrifique s’annonce impressionnant. Et ce n’est pas la nouvelle bande-annonce mise en ligne il y a quelques heures qui va nous faire penser le contraire.

Sauf qu’il y a quelques semaines, la Paramount a pris une décision radicale. Le studio jugeant le rendu final trop compliqué pour le grand public notamment après une projection test aux retours « confus et décevants » selon Tracking Board, la Paramount a décidé de distribuer le film en salles uniquement aux Etats-Unis, au Canada et en Chine. Après un accord, c’est Netflix qui devrait donc diffuser le film directement sur sa plateforme dans le reste du monde.

 

Photo Natalie PortmanQue cache cet étrange lieu ?

 

Une décision qui attriste grandement le cinéaste britannique au micro de Collider :

 « C’est vraiment une déception. Nous avons fait le film pour le cinéma. Je n'ai aucun problème avec le petit écran, aucun. La meilleure chose que j'aie vue depuis longtemps était The Handmaid's Tale, donc je pense qu'il y a un potentiel incroyable dans la télévision, mais si vous faites quelque chose pour la télé – vous le faites pour ce médium et vous y pensez en ces termes.

Enfin, c’est comme ça... Le film est distribué aux États-Unis, ce dont je suis vraiment content. L'un des grands avantages de Netflix est qu'il s'adresse à beaucoup de gens et que vous n'avez pas cet étrange week-end d’ouverture où vous vous demandez si le public sera au rendez-vous et si ce n'est pas le cas, le film disparaît des écrans en deux semaines. Donc, il y a des avantages et des inconvénients, mais de mon point de vue et de celui de l’équipe qui a bossé dessus, il a été fait pour être vu sur un grand écran. »

 

Photo Natalie PortmanLe film semble avoir mis le paquet visuellement

 

Compréhensible quand on voit les images absolument magnifiques et d’une ampleur visuelle impressionnante que nous livrent les différentes bandes-annonces. Aucune communication officielle n’a encore été faite par Netflix France et Paramount France mais la probabilité de voir Annihilation finir sa course sur le petit écran dans nos contrées, le 7 mars prochain, est grande.

Restera au moins une œuvre propre à Garland, qui grâce au soutien de Scott Rudin aura réussi à garder le final cut. Ce sera déjà ça...

 

Photo bande-annonce

Photo bande-annonce

Photo Natalie PortmanAnnihilation et Natalie Portman seuls contre tous ?

Tout savoir sur Annihilation

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Arthur
17/08/2018 à 16:37

Quelle prétention! Vouloir faire un film pour le grand écran uniquement...
Dès les premières secondes du film, les effets spéciaux sont absolument abominables.. je n'imagine pas le résultat sur grand écran.
Le scénario est une coquille vide et franchement, les choix de réalisation sont très décevants, voire ridibles. Il devrait être content que ça sorte au moins sur Netflix..
J'ai perdu deux heures de ma vie devant ce navet et qu'on ne m'y reprenne plus!

Visior
13/03/2018 à 17:44

Oui oh ça va, ces histoires de ciné ou télé !
La plupart des gens ont dorénavant des écrans énormes, full HD, et beaucoup un system surround... franchement l'expérience est là, aussi bonne qu'au ciné, et la permission de fumer en + !!

neijack
14/01/2018 à 15:54

C'est décider j’arrête mon abo Netflix, je le téléchargerai ILLEGALEMENT, je donnerais de l'argent a un film seulement pour une sortie ciné, bordel je pourrais même pas me le prendre en bluray...

La Classe Américaine
18/12/2017 à 09:32

@mmarvibear : tu te trompes mais alors complètement.
Il fut un temps ou aller voir un film au cinéma était - n'ayons pas peur des mots - une expérience en tant que telle. Aujourd'hui, les studios parlent du public comme des "consommateurs" et le public avachi sur son canapé préfère zapper devant Netflix et consort plutôt que d'aller vivre cette expérience.
Ce que dit ce réalisateur est un constat que partagent de plus en plus de ses confères ; a savoir que les studios et aussi le public - en choisissant la facilite - sont en train de tuer l'expérience cinématographique.
Il faudrait que tu comprennes un peu ces éléments fondamentaux qui font que non, un film de cinéma ne se voit et ne s'apprécie QUE AU cinéma. Et non, on ne sort pas l'artillerie lourde pour des flemmards dans ton genre qui préfèrent la zapette a cet instant magique ou une salle entière est plongée soudainement dans le noir et tous les yeux sont rives vers les mêmes images...
Non mais oh!

tom's
15/12/2017 à 11:49

qu'est ce qu'ils peuvent etre stupide a attendre les retours de projection test fait sur un panel de gens dont je doute de la diversité,comment expliquer le suces de tres mauvais films alors,la verité sans doute est qu'annihilation est une pépite du genre,apres ex machina garland est paré pour faire un bon film,bien vendu (ce qui a mon avis est le reel probleme)avec portman en tete d'affiche elle qui fait rarement de mauvais film et le fait d'etre attaché a celui ci donnais des infos sur la qualité du projet,non vraiment c'est un probleme de promotion je suis sur que ca bosse sur l'affiche degueulasse pour y coller toutes les tetes connus au generique,ils nous prennent pour des moutons,l'imperatif économique prend le pas sur le fait qu'un bon film fera parler de lui dans le temps alors qu'un succes immediat d'une merde ne durera que ce labs de temps la.

mmarvibear
15/12/2017 à 11:32

Faire un film uniquement pour le "grand écran" ? C'est une lubie je pense.

Il faut voir la réalité en face : le temps ou les films ne se voyaient que sur grand écran est révolu depuis les années 60. Dès cette époque, les studios étaient stupéfaits de voir que les américains préféraient regarder des films sur des tubes cathodiques en noir et blanc à la maison plutôt que sur une toile de grande dimension à l'extérieur.

Et ce n'est pas l'arrivée des écrans plats de grande dimension actuels qui a arrangé les choses.

Il faudrait que toute l'industrie comprenne ces principes de base :

- On n'habite pas forcément à dix minutes d'une salle de cinéma. Et on n'a pas forcément envie de faire une heure de voiture pour aller voir un film dont on reviendra peut-être déçu au final.

- Nous ne sommes pas forcément seuls à vouloir y aller. En famille, une séance cinéma demande un petit budget, ce qui limite les possibilités. Deux adultes et deux enfants, c'est un budget de presque 50 euros maintenant. Sans compter le coca à 3 euros la canette. Vous me direz, il y a les cartes maintenant, mais en général les places achetées d'avance sont valables 3 ou 6 mois, et il n'est pas dit qu'il y aura des films intéressants à voir.

- Il est inepte de juger du succès d'un film uniquement sur grand écran. Il faut tenir compte du succès TV et des ventes de DVD et blu-ray, ainsi que du téléchargement. Il y a beaucoup de films qui ont fait un four à leur sortie et qui ont connu un gros succès public une fois sur le circuit des écrans personnels. Voyez les carrières de Blade runner, Eraserhead. Les studios comment à le comprendre : Pirate des Caraibes 6 se fera en fonction des ventes de DVD du 5, par exemple.

Il faudrait que les réalisateurs apprennent à penser en dehors du cercle limité du grand drap blanc. Le cinéma s'exprime sur bien plus d'espaces désormais.

Nimbari
15/12/2017 à 10:45

Dégoûté, le film film avait une date de sortie ciné en France, mais ce n'est pas vraiment la faute de Netflix, si le film sort au ciné, Netflix devra attendre 2 ans pour pouvoir le proposer sur son service en France, ce foutu délai censé protéger le cinéma a exactement l'effet inverse.

Shagon
14/12/2017 à 21:00

Avec la News Disney gobe Fox, le monstre Disneytflix se profile, les salles vont déborder de bouillie numérique, les auteurs-réalisateurs se réfugieront dans la série... le cinéma de papa se meurt, c'est bien triste.

Major fatal
14/12/2017 à 20:43

J'espere un blue ray????? J'attend toujours le blue ray de Okja....

Mx
14/12/2017 à 20:22

Putain je suis blasé, il est ou le respect du cinéma, bordel, le film était taillé pour être vu au ciné, le scénar, le visuel, as pour la petite lucarne!

Plus
votre commentaire