Emma Roberts (Scream 4)

Paul Béranger | 7 avril 2011
Paul Béranger | 7 avril 2011

Outre-Atlantique, tous les comédiens ne sont pas nécessairement de féroces intellectuels, aux neurones aussi musclés que le périnée d'Arnold Schwarzenegger de la grande époque.C'est pourquoi nombre d'entre d'eux, à défaut d'être des parangons de culture, sont d'efficaces communiquants. Quand la moindre parole est encadrée, relue et prémâchée, interviewer Emma Roberts est un plaisir qu'on ne saurait refuser. La jeune actrice, à l'affiche de Scream 4, s'exprime sans langue de bois, avec franchise et fraîcheur. Un peu trop parfois.

 

Alors, Emma, quel est ton film d'horreur préféré ?

Je pense que c'est The Ring. C'est très effrayant !


Où étais-tu le 20 décembre 1996 ? 

(Après un "je ne comprends pas la question, on rappelle à la jeune Emma qu'il s'agissait du jour de la sortie américaine de Scream)

Je ne sais pas... Pas au cinéma en tout cas!

 

 

Que représente pour toi la saga Scream ?

En fait, j'étais adolescente quand les films sortaient au cinéma. Je les regardais entre amis car j'avais vraiment la trouille !


Question délicate : as-tu fais le parallèle entre ton rôle dans le film et ta  vie quotidienne, notamment dans ta relation avec ta tante, Julia ?

(après un nouveau "je n'ai pas compris la question") Je n'ai pas vraiment pensé à ça ! (ndlr : Ben voyons, on va te croire Emma). Par contre, c'est bizarre que mon personnage dans le film ait le même nom que moi (ndlr : Roberts) !


Tu es à la fois une des héroïnes du film et en même  temps tu reste en retrait, dans l'ombre de Sidney. Quelle a été ton approche du rôle ?

(après une discussion avec son attaché de presse dans une surréaliste conversation téléphonique à trois). Oui, c'était bizarre. Mais, c'est ce qui m'a donné envie de faire ce film. C'est un rôle différent et, à la fois, complètement fou et drôle. Je pense que les gens vont être choqués.

 

 

Dans le film, c'est « les jeunes au pouvoir ». Il est question d'affrontement entre deux générations. C'était valable aussi sur le plateau ?

(Emma n'ayant visiblement pas compris l'expression "new kids on the block, il a fallu reformuler la question). Non, pas du tout. C'est plutôt le contraire. On traînait tous ensemble entre les prises.


Aujourd'hui, tout le monde peut accéder facilement à la célébrité à travers les réseaux sociaux. Il est aussi question de cela dans le film. Ton regard sur ce fait de société ?

Je pense que le film reflète bien la situation d'aujourd'hui. Les gens sont capables de tout pour être célèbre, c'est effrayant ! Et c'était très intéressant d'exploiter ce sujet dans le film et surtout de s'en moquer.


Que penses-tu de la violence du film ?

C'est le film le plus violent de la saga. Il y a plus de sang et plus de meurtres que dans les précédents.


Justement, aujourd'hui, les films d'horreur sont de plus en plus gore. On peut les comparer avec les films d'il y a dix ans en ce qui concerne le niveau de violence ?

Je ne crois pas. En fait, on voulait un film très impressionnant, à la fois drôle et effrayant.


Tu as vu des différences entre le scénario initial et le montage final ?

(avec une géniale langue de bois). C'est difficile de faire un film sans effectuer de changements dans la version initiale. Mais le résultat est génial !

 

Un mot pour décrire Neve Campbell, David Arquette et Courteney Cox ?

(ah la petite maligne qui nous prend au mot et effectivement ne sort qu'un mot pour les décrire). Neve est une personne très chaleureuse et aimable. David est super marrant, j'adore traîner avec lui. Courteney a aussi beaucoup d'humour, elle est cool.

 

 


Interview : Laurent Pécha

Retranscription : Paul Béranger

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire