Night & Day : Tom Cruise & Cameron Diaz

Vincent Julé | 28 juillet 2010
Vincent Julé | 28 juillet 2010

Tom Cruise et Cameron Diaz ont fait le déplacement jusqu'en France pour la promo de leur comédie d'action Night & Day, mais, originalité, pas à Paris. Il était prévu qu'ils fassent toutes les étapes du Tour de France, à l'instar des coureurs cyclistes, mais finalement, ils se sont juste arrêtés à Bordeaux pour une conférence de presse et un podium ! Des retrouvailles, des cascades et un retour sur la carrière de Tom Cruise.

Tom Cruise et Cameron Diaz, les retrouvailles neuf ans après Vanilla Sky

Cameron Diaz : Presque dix ans se sont écoulés, nous avons donc changé, mais pourtant, cela n'avait aucune importance. C'était un vrai plaisir de retravailler ensemble à l'époque, nous nous étions bien amusés, même si le sujet du film n'était pas très gai. Là, il s'agit d'une comédie, alors imaginez ! C'était une aubaine, le tournage a été un pur bonheur, et Tom est vraiment un partenaire formidable.

Tom Cruise : Sur Vanilla Sky, le contexte était assez compliqué, puisqu'en parallèle,  Cameron tournait Gangs of New York. Mais l'on s'entendait très bien, bien que nous ayons tourné que deux semaines ensemble. Et curieusement, en arrivant sur le plateau de Night and Day, c'est comme si l'on ne s'était jamais quitté. C'était naturel pour nous. On a ainsi repris nos blagues là où on les avait laissées. Cameron est une actrice passionnée, intelligente, elle un tel amour du métier. Elle possède un instinct, un sens du rythme et du timing.

Night and Day

Bim Bam Boum, les cascades !

Tom : J'ai toujours rêvé de faire une cascade à moto comme celle du film. Moi, je ne fais que conduire, et c'est ma partenaire, qui de derrière passe devant et se met à tirer sur les bad guys. C'est super excitant comme scène, j'aime que la femme ait ce pouvoir au cinéma. L'action ne doit pas être l'apanage des hommes, même à Hollywood.

Cameron : Flinguer des mecs, n'est-ce pas une métaphore de l'amour ? J'y ai vraiment pris mon pied !

Tom : J'y pense, il y a d'autres cascades qui valent le détour. Notamment celle où elle doit conduire une voiture. Et Cameron derrière un volant, c'est quelque chose ! Je sais qu'elle aime ça en plus.

 Night and Day

James Mangold aux commandes d'un blockbuster

Tom : C'est un grand metteur en scène, un vrai cinéaste, au sens noble du terme. J'ajouterai même, un conteur. Ses films, et pas seulement Night and Day car il est trop tôt pour le dire, mais par exemple Cop Land, Identity ou Walk the line sont comme le bon vin. Elles s'améliorent véritablement avec le temps. J'admire cet homme, pour ce qu'il est, mais aussi pour ce qu'il donne au cinéma.

Cameron : Il est aussi toujours à l'écoute. Je me souviens par exemple du jour où nous avons tourné la scène du café, dans laquelle je discute de ce qui m'arrive avec mon ex petit ami, joué par Marc Blucas. Tom débarque alors, me sort de force dehors et là, tire sur Marc. Ce n'était pas du tout prévu comme cela. Mais l'idée nous est venue, est nous l'avons soumise à James. Il a d'abord répondu que non, nous étions fous, Tom ne pouvait pas tirer sur Marc, ce serait beaucoup trop violent. Puis il s'est laissé convaincre, d'essayer. Et maintenant, c'est à l'écran. James est très ouvert.

Night and Day

Votre scène favorite du film

Cameron : Pour moi, c'est cette fameuse scène du café. Le trio que nous formons, Tom, Marc et moi, est vraiment surréaliste. C'est aussi la première fois que l'on aperçoit le côté chevaleresque mais aussi totalement fou de Tom. Et puis c'est tellement drôle, elle me fait beaucoup rire à chaque fois que je la revois.

Tom : Je dirais celle où Cameron se réveille en Espagne, c'est très amusant et j'adore l'expression sur son visage à ce moment. Mais il y a aussi la scène de quasi ouverture dans l'avion. Tout est là, à la fois drôle et spectaculaire.

Night and Day

Comédie, action, historique... Tom est plutôt du genre...

Tom : J'aime le cinéma, tous les cinémas. Et donc, tous les films, quel que soit le genre. Cela dépend plus souvent du sujet, du rôle. Mais je ne peux pas dire aujourd'hui que j'ai tout joué, il manque par exemple, une grande histoire d'amour. C'est que ce que j'aimerais faire aujourd'hui. Pour Night and Day, j'avais l'envie, le besoin d'une bonne comédie. Qui plus est avec un ton décalé. C'est pourquoi j'ai foncé. Depuis Le dernier Samouraï, j'ai surtout tourné dans des films sérieux, à part quelques guests dans Tonnerre sous les Tropiques ou Austin Powers. Il fallait que je m'aère la tête, et Night and Day est donc tombé à pic. Il faut me proposer plus de comédies, j'adore ça.

Les Grossman

Les Grossman aux MTV Movie Awards 2010

Tom : À l'origine, je ne devais pas participer aux MTV Movie Awards. Je n'avais pas le temps. Mais l'idée de retrouver ce personnage était trop tentante, alors j'ai accepté, un peu à la dernière minute. Le succès a été tel, que l'on prévoit de consacrer à Les Grossman un film entier. Ben Stiller le produira.


Tom, Cruise, un acteur populaire mais critiqué

Tom : Je pense surtout avoir eu beaucoup de chance. Et quoi qu'il arrive, je vis ma vie. J'ai joué dans beaucoup de films et je vais continuer. Depuis toujours, j'entends un peu tout et n'importe quoi sur mon compte. Mais il y a ce que les gens écrivent et ce que je suis. Surtout que les journalistes changent d'avis, j'ai été « comme ci » dans les années 80, « comme ça » dans les années 90... je m'y suis habitué. Dustin Hoffman m'avait donné un conseil à ce sujet, c'est de toujours rester authentique. Je pense l'avoir suivi. Je ne me suis toujours fié à mon instinct. Sans lui, il y a un certain nombre de films que je n'aurais jamais fait. On m'avait ainsi conseillé de ne surtout pas faire Rain Man, de même que à l'époque, Né un 14 juillet ou Le dernier samouraï.

Cameron : Il est l'un des meilleurs acteurs de sa génération. Il peut tout jouer. IL n'a peur de rien.

Tom : J'ai aussi eu le droit aux avertissements de rigueur pour Risky Business. Plusieurs  personnes m'ont dit que si j'acceptais de le tourner, après, on ne me proposerait plus rien.

Cameron : C'est le souci à Hollywood, c'est un jeu d'influences, de prévisions. Mais il n'y a aucune règle dans ce métier. On peut commettre des erreurs, ça arrive. Mais je pense que nos sentiments doivent avoir leur importance. Si l'on croit en un projet ou un réalisateur, il ne faut alors pas hésiter une seconde.

Night and Day
 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire