Les meilleures poursuites en voitures : top 10 à 1

Créé : 24 octobre 2008 - Jean-Noël Nicolau
Image 324142
0 réactions

Suite et fin de notre classement des séquences motorisées préférées de la rédaction d'Ecran Large. Un top 10 difficile à effectuer et où l'on retrouve bien sûr les incontournables du genre, ainsi que quelques nouveautés des années 2000 qui ont déjà durablement marqué nos esprits. Profitez des extraits en vidéo et faites vrombir les cylindres.

 

 


 

 

1 - Mad max 2 (George Miller - 1982)

 

Clou du spectacle d'un film hors normes, la poursuite finale de Mad Max 2 est depuis longtemps entrée dans la légende. Mais le plus impressionnant reste encore qu'aujourd'hui, plus de 25 ans après l'avoir découverte, elle continue de nous éclater les rétines en conservant intact ce mélange unique de violence, excitation, folie et démesure. 

















 

2 - Bullit (Peter Yates - 1968)

 

La matrice de toutes les poursuites en voitures du cinéma moderne est avant tout l'adéquation de  circonstances bienheureuses. La mise en scène de Peter Yates, qui a pris un coup de vieux selon nos critères contemporains frénétiques, mais qui privilégie le montage soigné et la fluidité dynamique. La présence de Steve McQueen, évidemment, en flic doux, dur et dingue. Et surtout la topographie de San Francisco qui permet de verser dans le spectaculaire sans jamais rien sacrifier au réalisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 - Police fédérale Los Angeles (William Friedkin - 1985)

 

D'un point de vue de puriste, il s'agit de la meilleure poursuite en voitures que le cinéma ait jamais enfantée. Il y a tout dans ce moment d'anthologie : longue, spectaculaire et haletante, la séquence marque la supériorité manifeste de la véracité de la cascade sur n'importe quel effet spécial. Immense !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 - La Nuit nous appartient (James Gray - 2007)

 

Le chef-d'œuvre de James Gray semble trouver son cœur palpitant dans cette poursuite qui doit en grande partie sa puissance par l'impact émotionnel qui l'habite. L'enjeu est immense (sauver la vie du père), la prestation de Joaquin Phoenix est intense et les idées de réalisation sont incroyables. La scène est brève, peu spectaculaire, mais il suffit de cette pluie torrentielle (et entièrement numérique) et du battement lancinant des essuie-glaces pour que l'on ait le sentiment de n'avoir jamais vu cela sur un écran de cinéma.

 

 

 

 

 

 

 

 

5 - French connection (William Friedkin -1971)

 

Le tournage hystérique de cette folle virée d'un Gene Hackman en transe est entré dans la légende. William Friedkin met la vie de tout le monde en jeu, pour de vrai, sans trucages ou presque. Du jamais vu, à part dans Mad Max 2. Le résultat demeure électrisant dès que la caméra se place au raz du pare-choc et nous donne l'impression de l'impact en direct.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 - La Mort dans la peau (Paul Greengras - 2004)

 

Paul Greengrass secoue les écrans en agitant sa caméra au rythme du duel entre Matt Damon et Karl Urban. La brutalité des chocs, la méchanceté du montage et l'impression d'urgence font oublier l'aspect finalement totalement surréaliste de la séquence. Une manière par ailleurs inoubliable de désosser complètement un taxi moscovite...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 - The Blues Brothers (John Landis - 1980)

 

L'une des courses-poursuites les plus délirantes vues au cinéma. John Landis lâche Dan Akroyd et John Belushi dans la nature et les fait poursuivre par des dizaines de voitures de police dans les rues de Chicago. On ne se lasse pas du carambolage final, monument d'humour et de tôles froissées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 - Duel (Steven Spielberg - 1971)

 

Faire un film avec seulement un camion qui pourchasse une voiture, il fallait oser ! Spielberg ose et signe pour l'occasion une sorte d'idéal de la poursuite ultime au cinéma. Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 - Terminator 2 (James Cameron - 1991)

 

Aucune voiture dans cette séquence mais qu'importe tant James Cameron révolutionna le genre en 1991 avec un camion et une moto. Schwarzy sur sa Harley poursuivi par le camion du T1000 ou comment le cinéma d'action des années 90 allait être changé à jamais. On appelle ça une date, tout simplement !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 - Boulevard de la mort (Quentin Tarantino - 2007)

 

Quentin Tarantino rend hommage à Point limite zéro, mais en ajoutant Zoé Bell sur le capot et Kurt Russell en croquemitaine motorisé. Résultat : un énorme final ultra jouissif où les donzelles passent du statut de proies à celui de chasseuses vindicatives. La performance de la cascadeuse peut paraître très gratuite, elle n'en demeure pas moins formidablement spectaculaire et... sexy.











                        Cliquez sur la photo pour retrouver la première partie du classement




 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire