Keane : Little Miss Sunshine rencontre Homeland et nous arrache le coeur

Simon Riaux | 31 juillet 2022 - MAJ : 31/07/2022 18:44
Simon Riaux | 31 juillet 2022 - MAJ : 31/07/2022 18:44

Quand l'interprète de Homeland rencontre la future actrice de Little Miss Sunshine, le résultat est une tragédie de cinéma stupéfiante, intitulée Keane. Appartenant à un tryptique impressionnant de finesse, de puissance émotionnelle et de radicalité, le film ainsi que son auteur sont à redécouvrir absolument.

Le hasard fait parfois bien les choses, quand il ne leur confère pas rétroactivement une valeur prédictive pour le moins étonnante. Immense comédien passé tant par les dramas de la BBC que par les fourches caudines du cinéma indépendant américain, Damian Lewis fut découvert du grand public à la faveur de la série Homeland, où son rôle ambigu de vétéran soupçonné de terrorisme a fait s’écarquiller quelques pupilles, avant qu’il n’imprime de son charisme carnassier la série Millions.  

Abigail Breslin pour sa part a enchanté des millions de spectateurs de son innocence teintée de malice grâce à Little Miss Sunshine. Une partition attendue sur le papier, mais emmenée par une jeune interprète d’un magnétisme solaire. À bien des égards, Keane, incroyable tour de force cinématographique, narrait, avec quelques années d’avance, les tournants que prendraient les carrières de ces deux artistes, ou comment un combattant ombrageux rencontre un condensé de pureté capable d’annoncer son salut. Ou sa perte. 

Préparez les mouchoirs. 

 

Keane : photo, Abigail BreslinCette petite miss ne verra pas le soleil tout de suite

 

PAR ICI LES LARMES 

William Keane pourrait être un homme sans histoire. Mais Keane a perdu sa fille, kidnappée au beau milieu d'une gare routière New-Yorkaises. Depuis cinq longs mois, désormais séparé de son épouse, il reproduit quotidiennement le parcours de la journée fatale au cours duquel son enfant lui a été enlevée. Une quête absurde, une spirale sans fin qui lui fait arpenter chaque jour un peu plus les rivages de la folie. Jusqu'à ce qu'il fasse la rencontre de Lynn et sa fille Kira.

Toutes deux vivent dans un petit hôtel minable en espérant de jours meilleurs, tandis que Lynn essaie de joindre les deux bouts, tout en reprenant contact avec le père de sa fille afin qu'il les soutiennent. Tandis qu'une relation faite de respect et d'estime réciproque se noue entre Keane et la mère esseulée, celle-ci lui confie Kira, au gré de ses journées morcelées, au rythme de plus en plus chaotique. L'enfant apprécie la présence de cet homme prévenant, mais Keane est-il aussi bien intentionné qu'il le semble ?

 

Keane : photo, Damian LewisPiégé ? Piégeur ?

 

Découvrir le troisième long-métrage de Lodge Kerrigan, c'est poser les yeux sur un dispositif en forme de piège, dont chaque séquence constitue un crantage supplémentaire qui non seulement isole un peu plus le spectateur à chaque étape, mais redessine en permanence les contours tant de son malaise, que de son effroi. Une situation éminemment inconfortable, mais qui va bien au-delà de la simple émulsion malaisante, le metteur en scène ne cherchant jamais l'effet-choc pour l'effet-choc, mais plutôt la narration progressive d'une tragédie, dont l'interrogation et l'empathie formeront les piliers.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Wokistan
01/08/2022 à 17:54

cette acteur est trop beau mon fantasme chez les roux

Boddicker
01/08/2022 à 14:26

Grosse claque, bouleversant, Lewis est un immense acteur, Band of Bro évidemment, j'avais beaucoup aimé la série Life.

Chuckynut
31/07/2022 à 18:36

Damian Lewis c'est pas plutôt band of brother ou le public l'a découvert? ;)

Roxy
31/07/2022 à 18:28

Impossible à oublier ce film. Traumatisant.

votre commentaire