FilmoTV : Spielberg, Méliès, Mann... pépites oubliées de réalisateurs géniaux à retrouver sur la plateforme SVOD

La Rédaction | 19 octobre 2021 - MAJ : 15/11/2021 11:42
La Rédaction | 19 octobre 2021 - MAJ : 15/11/2021 11:42

FilmoTV est une plateforme parmi les plus accessibles et cinéphiles disponibles en France. Petit passage en revue des perles disponibles pour ses abonnés.

C'est bien beau de passer son temps à se ruer sur la première série pour ados venue, ou de végéter tranquillement devant les mésaventures de super-héros aux costumes trop serrés. Mais où trouver les pépites d'hier, comment dénicher les films cultes oubliés, ou tout simplement ces classiques qu'on est loin de toujours trouver en format physique, à la télévision ou en replay ? Voilà une question à laquelle FilmoTV s'est fait une spécialité de répondre.

Il faut dire qu'avec 14 jours d'essai gratuit, l'abonnement à 6,99 euros par mois a de quoi faire saliver des yeux aussi bien les amateurs de cinéma populaire et créatif que les dénicheurs de pépites introuvables. On trouve en effet chez FilmoTV des films par centaines, auxquels viennent chaque jour s'ajouter des nouveautés, réalisées par des génies, des superstars ou des maîtres de l'underground, qui méritent toutes le coup d'oeil. La preuve avec 6 films aussi inclassables qu'indispensables.

 

Photo"Bonjour, je suis l'affiche la plus classe du monde !"

 

STEVEN SPIELBERG - SUGARLAND EXPRESS

Tout le monde connaît Steven Spielberg et à peu près tout le monde sait que son premier film, Duel, est un chef-d'oeuvre de minimalisme et de tension, une épure à la gloire de la mise en scène, initialement diffusé à la télévision. Mais alors, quel est son premier film de cinéma ? Il s'agit du beaucoup plus rare, moins connu et injustement mal-aimé Sugarland Express !

On y suit Goldie Hawn, dans ce qui demeure aujourd'hui un de ses meilleurs rôles, alors qu'elle organise l'évasion de son conjoint du centre de détention où il est prisonnier, avant de tenter de libérer leur fils à l'autre bout du Texas.  S'en suivra une ahurissante course-poursuite au ralenti à travers tout l'État. Dans une veine politique que le metteur en scène mettra des années à retrouver, Sugarland Express est traversée d'images fascinantes et entêtantes à la manière d'une surréaliste procession policière, où tous les États-Unis semblent s'être donné rendez-vous.

 

PhotoUne effarante course-poursuite au ralenti

 

MICHAEL MANN - LA FORTERESSE NOIRE

Découvert à Cannes avec Le Solitaire, par le public avec Le Dernier des Mohicans, devenu un réalisateur culte avec HeatMichael Mann est un des grands cinéastes américains. De ceux qui ont réinventé et forgé le 7e Art de ces dernières décennies. Pour autant, une de ses créations demeure à ce jour très difficilement visible, tant son tournage puis sa sortie ont été tumultueux. On parle bien sûr de La Forteresse noire, dont la sortie fut catastrophique au point de menacer dangereusement la carrière de son auteur.

Situé au coeur de la Seconde Guerre mondiale, ce long-métrage dont le fameux dessinateur Enki Bilal assura une partie de la direction artistique nous précipite aux côtés des habitants d'un paisible village de Roumanie, envahi par une escouade de soldats nazis, désireux d'investir la mystérieuse forteresse abandonnée toute proche. Leur attitude sacrilège va réveiller une entité démoniaque surpuissante, laquelle plongera le récit dans un jeu de massacre surréaliste. En attendant une ressortie physique, l'abonnement à FilmoTV demeure le seul moyen de poser les yeux sur ce récit entre horreur et SF, diablement gothique et inclassable.

 

photoUn des boogeymen les plus impressionnants de l'histoire du cinéma

 

WILLIAM LUSTIG - MANIAC COP

Quand un policier revient d'entre les mondes pour botter des postérieurs, il n'y va pas de main morte. Et dans ce cas précis, il y va même avec une tonfa-machette du plus bel effet. Avec un postulat pareil, vous vous attendez peut-être à une abominable bisserie grand-guignolesque, mais détrompez-vous. Maniac Cop de William Lustig est un classique de vidéoclub qui compte parmi les créations les plus énervées et stylisées des années 80.

Petit précis de style organique, pur film de genre brutal, ce récit trouve ses racines putrescentes dans le climat social délétère, ainsi que la montée de l'ultra-violence qui gangrénaient alors New York, et ouvrirent les vannes d'un cinéma mal-aimable et inventif. Et pour un peu que vous aimiez les synthés outrés et Evil Dead, la bande-originale, ainsi que la participation du formidable comédien Bruce Campbell, devraient vous valoir quelques intenses frissons de jubilation.

 

photo, Robert Z'Dar"Qui a pris ma crème de jour ?"

 

JOHN LANDIS - SCHLOK, LE TUEUR A LA BANANE

La carrière de John Landis a eu l'effet d'un ouragan culte sur des millions de spectateurs. Du Loup-Garou de Londres, en passant par Les Blues Brothers jusqu'à Un Prince à New York, il a jonglé avec de nombreux genres, toujours avec une fantaisie n'ayant d'égal que son art consommé de la narration. Mais peu connaissent les débuts de sa carrière, à tel point que beaucoup pensent encore qu'il a démarré aux côtés des ZAZ en dirigeant leur démentiel Hamburger Film Sandwich (une des principales sources d'inspiration de les Nuls).

Sauf qu'avant son film à sketches débridé, Landis a mis en scène un pur morceau de folie douce avec Schlock, le tueur à la banane. Un singe préhistorique surpuissant et manifestement troublé par les femelles humaines y sème la zizanie en plein Los Angeles, dans une atmosphère de sidérante absurdité. On vous recommande chaudement cette bizarrerie restée longtemps introuvable, qui demeure aujourd'hui encore.

 

photoKing Bong

 

LUCIO FULCI - LA MAISON PRÈS DU CIMETIÈRE

Pour les cinéphiles respectables, l'horreur à l'italienne a pour grand maître Dario Argento, pour artisan génial l'incroyable Mario Bava. Mais ce serait oublier un peu vite la figure du savant fou, expérimentateur obsessionnel et véritable peintre de la putrescence que fut Lucio Fulci, et dont La Maison près du Cimetière constitue un des derniers grands films. Réalisateur à la carrière invraisemblablement prolixe, il a essentiellement travaillé sur commande et aura su se transcender, une fois reçu des scénarios horrifiques.

Capable, par la grâce d'effets spéciaux organiques, d'une photographie redoutable et d'une caméra entêtante et parfois obscène, de transcender des récits balisés, pour ne pas dire simpliste, et de sublimer les performances d'acteurs inégaux, Fulci demeure un diamantaire du cauchemar totalement unique en son genre. En témoigne ce récit à l'horreur poisseuse, dans lequel une famille (pas si) innocente découvre qu'un être monstrueux vit dans sa cave. Et compte bien les transformer en sacs à viande. Un songe irrespirable, auquel Quentin Tarantino aura été puiser quantité d'idées pour Kill Bill.

 

Photo Catriona MacCollÊtre enterrée de son vivant, un luxe !

 

GEORGE MÉLIÈS - COLLECTION EXCEPTIONNELLE

Qui ne connaît pas Georges Méliès, magicien devenu un des pionniers du cinéma, puis des effets spéciaux ? Mort dans la misère, il est à raison considéré aujourd'hui comme un des plus grands piliers du 7e art, dont il a inventé plusieurs techniques qui furent utilisées des décennies après lui. Poète et illusionniste bouleversant, ses créations ont à ce point défini le rapport des spectateurs au surnaturel, à la magie et à la science-fiction que Martin Scorsese lui a consacré un film éminemment tendre : Hugo Cabret.

Mais si beaucoup de spectateurs ont pu découvrir ici et là une photo, ou un extrait à la faveur d'un reportage, bien moins nombreux sont ceux à avoir véritablement pu voir les films du maître. Profitez donc de l'occasion que vous donne FilmoTV, celle de vous perdre dans les collines sélénites de De la Terre à la Lune, de faire la rencontre d'Un Homme de têtes, ou d'observer Le Portrait mystérieux. Vous trouverez plus d'une vingtaine de ses inventions sur la plateforme, autant de films surréalistes et diaboliquement inventifs, qui nous plongent dans une certaine enfance de l'imaginaire.

 

photo vingt Mille Lieues sous les mersUne des premières adaptations de Jules Verne...

 

Jetez donc un oeil à l'offre de FilmoTV, qui vous propose 14 jours d'essai gratuit, et un abonnement à 6,99 euros par mois. Vous pourrez y découvrir un catalogue de centaines de créations cultes, des nouveautés chaque semaine, et des entretiens exclusifs avec tous ceux qui font le cinéma.

Ceci est un article publié dans le cadre d'un partenariat. Mais c'est quoi un partenariat Ecran Large ?

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Stephane
27/10/2021 à 13:05

Je viens de revoir la forteresse noir (paramount) un ovnis ce film, c'est surtout pour écouter la bande son de tangerine dream.

JohnDoe
27/10/2021 à 10:15

Correction: après un rapide passage sur leurs catalogue, histoire de voir les vrai exclu, la grosse blague, à chaque titre réellement inédit qui présente un intérêt: ce film n'est plus disponible! Bah bravo les mecs! Y compris dans ceux que vous présentez, comme Sugarland Express et House by the Cemetery de Fulci, ils ne sont plus dispo...
Tout les titres rares en fait: Demon Wind, Blood Harvest, Night of the Demons 2, Mutant / Forbidden World, Inseminoid, Nomads, Killer Bunny, The Ninth Configuration, House on Sorority Row, Wolfcop, You Might Be the Killer, In Search of Bigfoot, Meurtres sous Contrôle, The Editor, My Bloody Valentine, Phantasm I à V, Horsehead et Santa Sangre...
Et même des classiques comme The Thing, La Mouche, Jaws 2 ou Donnie Darko ont été enlevés... Idem pour des nouveautés comme Great White, Superdeep, You Should Have Left, Deep Blue Sea 3, Freaky ou Headhunter, a chaque fois que vous cliquez "ce film n'est plus disponible", sérieux c'est la misère ce service!
Mais vous pouvez toujours regarder Predator, Ray, Sleepers et Schindler's List... Wow, que d'exclusivités!
Franchement, il y a pas grand intérêt... Tout ce qui est rare à été retiré, passez votre chemin!

JohnDoe
27/10/2021 à 09:09

A savoir que c'est surtout pour The Keep (La Forteresse Noire), les autres, du moins Maniac Cop, The House by the Cemetery et Sugarland Express sont dispo en blu ray...
Et même la, pour The Keep, il y a une version blu ray non officielle avec une qualité exceptionnelle qui a été remastered depuis la source 2K des archives Paramount, en deux versions différentes, et qui est trouvable sans trop de difficultés en cherchant via Google dans une édition deluxe 2 disques, et tant pis si c'est pas Paramount qui récupère le cash (même si au final ils ne sont pas fautif, le blocus sur The Keep vient directement de Michael Mann, qui a déjà mis la pression à Paramount quand une édition blu ray avait été annoncé en 2017, et qui ne s'en cache pas...). Longue vie au support physique.

Red is dead
25/10/2021 à 20:48

Vous, vous n'en avez sûrement pas le droit mais moi je peux :D strem io a bon nombre d'ancienne pépite. Il centralisée énormément de to .rrent en streaming avec la possibilité d'ajouter des ados pour encore plus de films. Sinon y a le bon vieux dl a l'ancienne qui marche bien encore.

Rouhlala
24/10/2021 à 20:49

Je vais de ce pas allée mater cette plateforme. Par contre, ça me fait penser qu'il y a quelques années, j'avais lu un article comme quoi une plateforme cinéphile de vod gratos allait être lancée en France par Nicolas winding refn. J'ai cherché sur le net mais j'ai rien trouvé. Quelqu'un saurait ce qu'il en est ? Ça devait être lancée en 2019, à l'occasion d'une soirée théma winding refn lors d'un festival à la cinémathèque française. Merci de vos infos futures.

Starfox
20/10/2021 à 15:54

Sur Filmotv, on trouve ce qui est probablement la meilleure émission de ciné sur internet : le bistro de l'horreur.

majorfatal
20/10/2021 à 15:09

Pas sur que cela soir Moebius pour la DA de la forteresse noire..... plutôt Enki Bilal.

Bob
20/10/2021 à 10:28

@Ray Peterson

Je confirme, la Forteresse Noire est diffusée pour l’instant sur Paramount Channel et dispo en replay.
Par contre, comme pour n’importe quelle chaîne cinéma (TCM, Ciné+, …), je n’ai aucune pub qui vient entrecouper les films.

Jo le clodo.
20/10/2021 à 10:16

Plus 1000.

Jo le clodo.
20/10/2021 à 10:14

Que des chef-d'œuvre.

Plus
votre commentaire