Black Storm : critique d'un film vraiment catastrophe

Laurent Pécha | 27 août 2014 - MAJ : 06/07/2020 15:17
Laurent Pécha | 27 août 2014 - MAJ : 06/07/2020 15:17

Et si on modernisait le film catastrophe de papa en le passant à la moulinette de la narration « found footage ». Non seulement, on va se faire du blé mais en plus ça ne va pas nous coûter cher. Faire un bon film ? Euh, est-ce important ? Visiblement non !

Le film de found footage a le vent en poupe. Le film catastrophe nettement moins. Et si le mariage des deux donnait l’occasion de créer un nouveau genre ? Sur le papier, c’est loin d’être bête tant les innombrables catastrophes naturelles de ces dernières années ont donné lieu à bon nombres d’images documentaires chocs. Mais encore faut-il créer un arc narratif fort et proposer aux spectateurs des personnages susceptibles de faire naître une réelle empathie. Or, c’est bien ce que Black storm s’évertue à éviter de faire avec un brio déconcertant.

 

photo

 

Dans ces conditions là, on s’ennuie terriblement devant des situations toutes plus stéréotypées les unes que les autres. On se contrefiche du sort de nos héros et les possibles mises en danger voire disparitions nous laissent totalement de marbre. On guette désespérément les quelques très rares moments où l’action s’emballe vraiment. Dans ces moments là, le film se transforme en grosse démo technique, enfin surtout sonore, et l’on a plus l’impression d’assister à une attraction de foire. Au point de regretter le storytelling de Twister !

 

Affiche française

Résumé

Un concept atroce qui n’est même pas respecté. Interminablement bavard, peu spectaculaire, Black storm n'est pas un film catastrophe, c'est juste une catastrophe.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire