Critique : Petits meurtres entre amis

Tonton BDM | 17 décembre 2013
Tonton BDM | 17 décembre 2013
Si personne ne l'a certes jamais sérieusement considéré comme un chef d'œuvre d'entrée de jeu, le premier film de Danny Boyle a toujours, malgré ses longueurs, plutôt joui d'une bonne réputation parmi les amateurs de polars, et s'est même bonifié au fil des révisions, au fur et à mesure que le cinéaste anglais devenait un des metteurs en scène majeurs de notre époque. Car il faut avouer que Petits meurtres entre amis est un film qui, à l'instar d'un Blood simple (un autre premier film noirissime pétri de défauts mais attachant), supporte plutôt bien les visionnages répétés et s'avère un agréable et plutôt bien tenu exercice de style, ayant permis au futur réalisateur de 127 heures de se faire la main avec sobriété avant de se lancer, durant la suite de sa carrière, dans des expérimentations formelles toujours plus nombreuses et audacieuses.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(4.5)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire