Critique : Safari

Laurent Pécha | 31 mars 2009
Laurent Pécha | 31 mars 2009

Le duo Kad & Olivier à nouveau réuni, le premier devant et le second derrière la caméra. Des retrouvailles sur fond de safari avec les promesses d'une comédie d'aventures saupoudrée de l'humour pour le moins décalé qui a fait la renommée du couple (voir notre dossier). Safari avait donc tout pour séduire et surtout faire rire. Malheureusement, la déception est bien là.

 

Le deuxième film d'Olivier Baroux met un sacré temps à trouver la bonne carburation nous offrant une exposition laborieuse des personnages et d'un récit rocambolesque. Malgré la sympathie évidente d'un casting bien choisi, on guette la folie qui va transformer cette équipée dans la brousse africaine en voyage hilarant à base de péripéties loufoques. On attend, on attend...On croise un Yannick Noah étonnamment à l'aise en chef de village magouilleur et faux guérillero. On sourit poliment aux facéties d'un Kad étonnamment contenu. Bref, on s'impatiente poliment.

 

Et puis Omar débarque le temps d'une séquence enfin digne de ce nom, un moment de grand n'importe quoi (un général africain puchiste qui a fait ses études à Montréal, l'accent avec) comme le duo avait su nous concocter dans le passé. Il y a alors un déclic que le scénario ne sait pas faire fructifier mais qui permet enfin d'avoir le droit à des rires. Or, certes pas de grands éclats mais de quoi trouver la galère africaine de la fine équipe plus plaisante. Et de se dire que le duo nous doit une revanche. On pardonne facilement à ceux que l'on aime...

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire