Critique : La Dame sans camélias

Par Nicolas Thys
10 mai 2007
MAJ : 29 mai 2024
0 commentaire

Réalisé en 1953, La dame sans Camélia n'est pas le meilleur film d'Antonioni mais il reste néanmoins une très belle étude sur l'état du cinéma des grands studios en Italie à cette époque, c'est à dire Cinecitta qui disparaitra en même temps que les grands studios hollywoodiens quelques années plus tard et que Godard décrit merveilleusement dans Le Mépris, une autre histoire d'amour tragique sur fond de cinéphilie.

À travers le portrait d'une jeune actrice découverte par hasard à Milan il dresse le portrait d'une femme dont une nouvelle fois le passé n'est qu'à peine abordé (elle était marchande de tissu), et qui se retrouve propulsée au rang de star du jour au lendemain en jouant dans des productions de second ordre. Elle se mariera à contrecœur avec un producteur possessif qui lui brisera presque sa carrière et tentera de retrouver sa liberté dans les bras d'un autre homme qui, lâche, la laissera plus ou moins tomber.

Hymne à la liberté cette dame sans camélia est une nouvelle percée dans le domaine des amours déçues mais aussi le portrait de femmes qui sont désormais ses spécialités. À travers le personnage interprété par Lucia Bosé c'est le drame et la mort du cinéma qui commence à se jouer et c'est ce qui fait la grande force du film. Ce cinéma des studios qui va emprisonner l'actrice dans un carcan dont elle ne parvient pas à se défaire et où le meilleur côtoie le pire, Antonioni et les néoréalistes tels De Sica ou Rossellini le rejettent souvent, privilégiant les tournages en pleine nature ou en ville.

Le cinéma des studios c'est le cinéma des artifices, le cinéma des acteurs engagés pour leur physique et non sur leur talent, celui où l'on triche. Antonioni lui, découvre, révèle et montre : il est libre… et c'est ce qui fait le ton et la réussite du film. À noter la présence de Gino Cervi, Peppone dans la série des Don Camillo, excellent dans son rôle de producteur faussement pervers.

Rédacteurs :
Résumé
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires