Critique : Forgiven

Julien Foussereau | 9 septembre 2006
Julien Foussereau | 9 septembre 2006

La fiction américaine, qu'elle soit cinématographique ou télévisuelle, est fascinée depuis des décennies par le système judiciaire de son pays et ses inégalités. À moins que l'on soit né de la dernière pluie, chacun sait que la justice des hommes est loin d'être aveugle, surtout si on a le malheur d'appartenir à une minorité ethnique. Forgiven aborde assez bien ce sujet avec cette histoire de réinsertion impossible pour Ronald, un afro-américain injustement condamné à mort pour le meurtre d'un policier et gracié in extremis. Mais Peter Miles, l'ambitieux procureur à l'origine de la sentence prononcée quelques années plus tôt, est au même moment en lice pour les élections sénatoriales et refuse publiquement de reconnaître une quelconque erreur de jugement (il est de surcroît un républicain protestant fondamentaliste. Bref, un type charmant) C'est donc mu par le désespoir le plus total que Ronald va se venger…


Justice à deux vitesses, ambition politique corrompant l'idéal originel, le repentir profondément ancré dans le christianisme, Forgiven ambitionne d'aborder tous ces thèmes… en 80 minutes. La courte durée du film de Paul Fitzgerald est le principal point faible. La première moitié tient bien la route dans la mesure où le cinéaste se concentre essentiellement sur le racisme institutionnalisé de la Justice : le meilleur exemple reste une conversation entre Peter Miles et sa conseillère politique noire. Dans cette séquence, cette dernière met son client face à sa pathétique hypocrisie. Hélas, la seconde partie, centrée sur les conséquences de la vengeance de Ronald, est nettement plus laborieuse et laisse une sensation d'inachevé tant le film semble s'arrêter là où il aurait du entrer dans le vif du sujet. C'est d'autant plus dommage que la vérité dégagée par les comédiens mérite clairement d'être saluée… En l'état, Forgiven donne l'impression d'avoir été fauché en pleine course. On préférera donc se tourner vers des séries autrement plus complètes comme Law & Order.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire