Friends : The Reunion - critique des copains d'abord sur Salto

Camille Vignes | 28 mai 2021 - MAJ : 30/05/2021 10:53
Camille Vignes | 28 mai 2021 - MAJ : 30/05/2021 10:53

Tout le monde la craignait depuis son annonce et ses énièmes reports à cause de la Covid 19, mais les six amis new-yorkais sont enfin réunis plus de dix-sept ans après la fin de la série culte. Disponible sur HBO Max aux États-Unis, Friends : The Reunion a percé les écrans à grands coups de nostalgie dégoulinante sur Salto en France, pour le plus grand bonheur des fans ?

THEY'RE BACK

236 épisodes, plus de 220 territoires de diffusions, comédie la plus regardée pendant six saisons consécutives, 25 millions de téléspectateurs par semaine (52 millions devant le dernier), série regardée plus de 100 milliards de fois toutes plateformes confondues… Soyons honnêtes, les chiffres parlent d’eux même ; malgré tout ce que l’on peut lui reprocher, son manque de diversité, sa grossophobie, son traitement problématique de la sexualité et simplement de la différence en règle générale, Friends reste pour beaucoup une des meilleures sitcom et une référence télévisuelle des années 90.

Évidemment, l’envie de voir se réunir Courteney Cox, Jennifer Aniston, Lisa Kudrow, David SchwimmerMatt LeBlanc et Matthew Perry en a titillé plus d’un, et ceux qui voulaient savoir ce que la bande d’amis était devenue sont souvent allés jusqu’à rêver de voir ça sur grand écran.

Sauf que les producteurs et créateurs de la série Marta KauffmanDavid Crane et Kevin S. Bright n’y ont jamais vraiment cru, persuadés d'avoir offert la meilleure des fins possibles aux personnages. Tout ça ne laissait donc pas une grande fenêtre de tir pour Friends : The Reunion, si ce n’était d’offrir avec ce 237e épisode de la nostalgie en barre, quitte à en faire un peu trop.

 

 

OUR BEST MEMORIES

À la limite, le pari était de savoir qui ne se ruerait pas devant son écran pour se délecter de la réunion la plus attendue de ces dix-sept dernières années. Pour revoir une énième fois Ross hurler « PIVOT » à Chandler et Jennifer et de revoir les trois acteurs se tordre de rire et demander à couper pour reprendre leur souffle. Revivre le premier baiser de Ross et Rachel, les hurlements de Phoebe découvrant que Chandler et Monica couchent ensemble, ou quand cette dernière et Rachel perdent leur appartement sur un pari malheureux (et jouissif) ?

Qu’on se le dise, ce n’est pas dans les relectures ou remises en scène de ces moments cultes que Friends : The Reunion fonctionne le mieux. Il est même plutôt faible dans sa réalisation. En fait, un tel dispositif reste dans l’ensemble un peu forcé et, même si certains ont bien dû se laisser prendre aux jeux, le résultat n’est quand même pas des plus convaincants. 

 

photo, Courteney Cox7 façons de satisfaire les fans 

 

Heureusement que pointent chez les six acteurs des moments d’autodérision, les mouchoirs et remémorations seraient pour le moins indigestes sans eux. Car dès le départ, dès l’entrée théâtrale des six dans l’ancien décor reconstitué pour l’occasion, le ton est donné : tout est là pour faire fonctionner les glandes lacrymales du public, que ce soit par la joie ou par le spleen, souvent par l’excès.

Pas sûre que l’ensemble eut besoin de voir Lady Gaga chanter Smelly Cat en duo avec Lisa Kudrow pour rire du malheur de ce pauvre chat puant une nouvelle fois. Pas sûr que le défilé de "mode" réunissant Cara Delevingne, Cindy Crawford ou Justin Bieber (le passage de Matt Lebanc aurait suffi) eut été obligatoire non plus... si ce n'est pour bien enfoncer ce que tout le monde sait : Friends est adoré, quelle que soit la génération.

 

photo, Matthew Perry, Courteney CoxUne bonne idée sur le papier... 

 

SO NO ONE TOLD YOU

Ce sont les six membres principaux qui donnent son ton à la soirée, larmoiements bienveillants, taquineries et fleurs lancées, tandis que les créateurs de la série viennent ajouter une ou deux anecdotes de tournages, d’écritures, de casting. Comme pour bien des productions, les choses auraient pu être très différentes.

Courteney Cox aurait pu donner son visage à Rachel, si son sentiment d’être Monica n’avait pas été si présent. Jennifer Aniston et Matthew Perry auraient pu ne jamais faire partie de l’aventure si les séries pour lesquelles ils étaient déjà engagés n’avaient consenti à leur départ ou été annulées après le pilote. Si David Schwimmer n’avait pas été convaincu, boosté aussi peut-être, en apprenant que Ross avait été pensé avec sa voix et son visage de chien battu, il aurait pu ne jamais revenir devant les caméras... 

 

photo, Jennifer Aniston, Courteney Cox, David Schwimmer, Matt LeBlanc, Lisa Kudrow, Matthew PerryJames Corden, enthousiaste comme jaja

 

Il ne faut pas prendre cette réunion pour autre chose que ce qu’elle est : le témoignage d’une des choses les plus marquantes de la télévision d’alors. Quoi que l’on en dise aujourd’hui, quels que soient ses points noirs qui se voient aujourd’hui comme le nez sur la figure... c’est une réunion faite pour les fans, entité grâce à laquelle l’histoire entre Chandler et Monica est passée de coup d’un soir à couple historique de la télévision.

Alors, la nostalgie d’un temps révolu excuse-t-elle toute cette débâcle de moyens et de mises en situation ? Non, certainement pas. D’autant que toute cette mise en scène ne nous apprend finalement pas grand-chose de nouveau sur la production de cette série mythique. Tout au plus, c’est une sympathique conversation entre vieux copains qui se déroule sous les yeux du public (sur place où derrière un écran). Par moments, le bon vieux temps qui remonte à la surface parait certes un peu forcé, mais le plaisir retiré par la plupart des personnes présentes semble tout de même honnête.

Friends : The Reunion est disponible sur Salto depuis le 27 mai 2021 en France

 

affiche

Résumé

Friends : The Reunion ne ment jamais. Cet épisode spécial veut simplement tirer les larmes de ses spectateurs grâce à un casting qui se rappelle avec naïveté et nostalgie que, quand même, c'était bien le bon vieux temps !

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.3)

Votre note ?

commentaires
cmoileena42
29/05/2021 à 20:46

les rires du moins en VO etaient les vrais rire du public présent lors de l'enregistrement de l'épisode. la VO est 100 fois mieux car france 2 à l'epoque avait demandé que le doublage soit destiné aux 15-25 ans alors qu'en VO la serie etait fait pour les 25-35 ans

Garamante
29/05/2021 à 17:11

@prof west: je n'ai rien compris

prof west
29/05/2021 à 13:50

Bien le bonjour

osef et tout de manière j'......e lady gaga et encore plus bieber, mdr le daila lama un terroriste en chine il ferait mieux se regarder en face et arreter de bouffer n'importe quoi la bas.

bref merci pour la rigolade les gars

frian à la viande
29/05/2021 à 11:55

me suis juste régalé merci

Birdy en noir
29/05/2021 à 07:46

Je suis l'extraterrestre du moment... Jamais regardé. Et pourtant toutes mes copines en étaient fan...

Kyle Reese
28/05/2021 à 23:46

Sympa quoique que long avec des interventions inutiles. J'ai joué de la télécommande.
Friends, c'était un peu nos amis virtuels. Que Courteney Cox était belle, j'étais amoureux d"elle à l'époque, mais son perso était trop horripilant car hyper maniaque, impossible à vivre avec. lol.
Celui qui n'a pas changé niveau visage et expression mais juste vieilli naturellement c'est bien Matt Le Blanc "Joé", ce mec transpire la simplicité et sincérité, c'était mon personnage masculin préféré. Le plus cool, un peu béta parfois mais le plus cool, qu'est-ce qui me faisait marrer. J'imagine comment ça doit marquer de bosser 10 ans dans une série filmé façon théâtre ou tu joue toute les semaines à faire semblant de vivre ensemble. Un sitcom quoi. Celui qui me fait un peu de peine c'est Matthew Perry Chandler, on le sent dépressif. Je remarque maintenant que les rires faisait bizzar uniquement en VF. Ce doit être à cause du mixage refait des rires originaux avec le doublage français qui devait faire ça. C'était bien des rires" live" et non pré-enregistrés.
Bref plutôt sympa. sinon la chirurgie esthétiques bordel ça se voit et ça change vraiment trop les traits. Courtney ... :(

Eddie Felson
28/05/2021 à 21:40

Pourquoi grossophobe... pourquoi pas assez united color of Benêt ton??? Oui, pourquoi hier devrait répondre au cahier des charges du politiquement correct d’aujourd’hui... surtout lorsqu’il est à ce point con et pas trop sensuel...!?!?
M’enfin;(!

Numberz
28/05/2021 à 21:28

J'ai jamais regardé un épisode entier. Les rires me soûlent dans les sitcom. Mais tant mieux que ça rappelle le bon vieux temps.

Ethan
28/05/2021 à 20:38

A part Jennifer Aniston les autres ont vachement vieilli

Gregdevil
28/05/2021 à 20:26

@Pseudo 1

Je suis un vrai fan et j'ai découvert la série en vf quand elle était diffusé sur France 2 :) . Après, c'est quand même largement mieux en vo, hésite pas à tester.

De ce que j'ai pu lire par ci par là, j'ai cru comprendre que lorsque cette réunion sera diffusé sur TF1, ce sera doublé en français (à la différence de Salto où on peut le voir en vostfr)

Concernant les doublages, aucune idée mais j'espère que ce seront les six d'origines.

Plus
votre commentaire