Nicky Larson et le Parfum de Cupidon : critique qui ne craint personne

Mise à jour : 14/12/2018 18:07 - Créé : 14 décembre 2018 - Simon Riaux

Malgré l’immense popularité de ses précédents films Babysitting et Babysitting 2Philippe Lacheau n’aura pu échapper au raz-de-marée excrémentiel déversé tout le long de la promotion de son nouvel effort. En s’attaquant à un monument tel que Nicky Larson, le comédien, scénariste et réalisateur a pris le risque de se mettre à dos une communauté de fans nostalgiques et soudés. Son adaptation pourra-t-elle malgré tout les séduire ?

 

Affiche
415 réactions

LA JUSTICE S'APPELLE NICKY

Ses bandes-annonces avaient laissé redouter une comédie française au rabais, doublée d’une adaptation basse du front, mais il n’en est rien. Entendons-nous bien, c’est à l’évidence Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, ainsi que le corpus du Club Dorothée, qui sont adaptés ici plutôt que City Hunter et l’intégralité de ses dimensions dramatiques. Mais contre toute attente et pour la première fois, Philippe Lacheau accorde un soin quasi-maniaque à la direction artistique.

Reprenant les codes de tout un pan de l’animation japonaise, à mi-chemin entre plusieurs identités culturelles, il y associe des artefacts sur-stylisés de la France des eighties, avec une cohérence qui fait souvent mouche. Décors, mouvements de caméras et costumes surexploitent cette explosion de forme et de couleurs, dont la caméra tire souvent très bien parti.

 

 

Avec une aisance qu’on ne lui connaissait pas, l’acteur-réalisateur orchestre des enchaînements de séquences burlesques au tempo quasi-parfait, se payant même le luxe de nous proposer une poignée d’images tantôt hilarantes, tantôt empreintes d’une joliesse inattendue. Comme si l’auteur trouvait ici un équilibre, entre les seins hypertrophiés de Chantal Ladesou, et le destin surréaliste d’une famille de canards.

Et de baston en vision subjective (très bien conçue) en course-poursuite matelassée, le récit parvient à tenir une harmonie étonnante entre pastiche et premier degré assumé.

 

photoOn parie que vous aurez reconnu ce personnage légendaire...

 

ET COMME UN DEMON IL POURRIT

Mais si on rit souvent de bon cœur dans Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, il faut bien admettre que les tares de Philippe Lacheau sont loin d’avoir disparu. Et pour un univers façonné avec soin, perclus de gags efficaces, il faut régulièrement se fader les interventions d’au moins deux personnages d'une infinie lourdeur. Clairement écrits pour donner un os à ronger aux copains, ces deux protagonistes ralentissent régulièrement une intrigue déjà un brin longuette.

Longuette, et pas exempte de lourdeurs. Difficile, malgré un sens du rythme bien réel, de sourire à certaines vannes usées jusqu’à la corde (pour qui a survécu au collège) et les dialogues apparaissent plus d'une fois comme le principal point faible de l'entreprise. Mais au-delà de la valeur finalement bien subjective de la LoLance made in bande à Fifi, ce sont les valeurs promues par le film et sa mise en scène, qui s’avèrent une nouvelle fois problématique.

 

photoUne certaine idée de la finesse

 

L’homophobie ordinaire de Epouse-moi mon pote colore toujours les travaux de la petite troupe, qui fait une nouvelle fois de l’homosexualité une sorte de repoussoir ultime. Châtiment des méchants, menace existentielle planant sur la persona de Nicky Larson, premier (et unique) motif de moquerie à l’encontre de Laura, elle est aussi régulièrement pointée comme drôle pour elle-même.

Le métrage ne rit jamais avec l'idée de la sexualité gay (on suppose que pour une obscure raison, le lesbianisme échappe à la nomenclature homosexuelle de l'univers Larsonien), mais rit toujours d'elle, comme d'une chose naturellement humiliante et honteuse, en un prolongement de cour d'école sinistre. Autant d'incontinences artistiques qui font de cette adaptation réussie d’un anime culte, le réceptacle d’une intolérance tour à tour stupide et révoltante.

 

Affiche

 

Résumé

Si Lacheau réussit une belle adaptation de Nicky Larson, traversée de purs moments de grâce comique, l'homophobie ordinaire qui colorait déjà les précédents travaux de sa bande est encore de la partie...

commentaires

Noé 16/01/2019 à 18:37

J’ai vu l’avant premiere elle est geniale vraiment que du bonheur pourtant je ne connaissais pas Nicky Larson avant. Aucune faute durant tout le film avec un petit bonus de rencontre avec les acteurs bref SUPER!!!

Moon 12/01/2019 à 20:21

Alors que dire...je suis venue (ciné 3palmes) j'ai vu, j'ai ri....mais un qd même déçue. Oui j'espérais sincèrement que ça serait comme l'animé...comme toutes les bonnes critiques ont pu le dire...mais non c'est du Philippe Lachaud....que j'aime beaucoup ne vous méprenez pas !!!! J'aime ses films, niveau comédie française c'est du High level le mec, le meilleur dans sa catégorie même!!! Mais voilà c'était un pari risqué. On ne va pas se mentir il s'est aussi inspiré du manga (union teope c'est city Hunter si c'était nicky larson s'aurait dû être les pegase rouge...même si personnellement je trouve stupide de dissocier les 2....en France ils ont voulu francisé les noms soi disant plus vendeur,avec bcp de censuré et doublages...une horreur ..)bref.... Alors, le fait de raconter brièvement la mort de tony ( vais utiliser la VF pour les noms) je trouve ça inutile....à moins que c'est pour un 2eme volet pour expliquer la relation qu'il entretient avec laura....parce que franchement, pour un pro il est mort comme un débutant..... (ceci dit l'acteur est très ressemblant ) Les petites blagues qu ils se font entre eux( nicky et laura) c'est la signature de Philippe Lachaud.... Alors mammouth......bah heureusement que c'est des plans très serré....enfin on ne voit pas trop la différence de taille parce qu'il est fait pratiquement la mm taille que P.L. (la scène de combat avec le pauvre Jamy me fait penser à Baywatch Dwayne et Zac Efron à la morgue) Mais par contre, WESH Mammouth sort des quartiers Nord de Marseille ?? Le peu qu'il parle on croirait du Booba contre Kaaris Gros!!! Pas trop fan.... En gros P.L. a essayé de tout mettre pour rester fidèle, mais c'est bâclé!!!! heureusement quil y a le serum de vérité, là il balance le pourquoi il ne veut pas que laura tuer qlq, et pourquoi elle vise mal...et pourquoi elle vise mieux ds la scène avec sa robe rouge..... Hélène aurait pu avoir la mm coupe parce que j'avais pas capté son rôle....(très canon par contre) Les scènes de combats rien à dire c'est bien fait.... Mais bon voilà c'est pas ça....c'est pas du Nicky Larson!!! pour les fans qui connaissent très bien le manga ça reste une déception si on s'attend à une adaptation..... Donc faut le voir comme une parodie bien faite du nettoyeur (scream /scary movie , vous capter le concept ;- Mais encore une fois c'est un film amusant, rigolo...ah oui j'ai oublié.....Pamela....je ne m'attendais pas à ça d'elle!!! Juste pour elle faut le voir LOL Pour conclure c'est du Philippe Lachaud tout craché une bonne comédie

shahira78 11/01/2019 à 13:22

fidèle à l'anime, on se demande bien en quoi ? depuis quand nicky larson a une montre, un gilet part balle, laura en robe sexy avec des coteaux sur la cuisse, il y a confusion avec notre amie policier des services très spéciaux .....
L'humour entre nicky et laura n'est en rien celui de la série sur l'aspect obsédé de nicky.
et quand on entend parler d'un potentiel projet city hunter 2 avec un cross over cat's eye, y a de quoi avoir peur.....
bref heureusement que le japon nous sort un anime digne de city hunter.

Fidoflex 05/01/2019 à 00:27

J’ai eu la chance de voir ce film et c’est une réussite le grain à l’image rappelle les couleurs du dessin animé qui a bercé mon enfance
Les personnages sont très réussi malgré tout Philippe a réussi à garder la petite touche française
Et beaucoup de clin d’œil au mangas sont respectées à l’intérieur du film

Je me demande si vous avez réellement vu le film ou si vous n’avez pas manger une choucroute juste avant
Et la digestion fut difficile et vous vous êtes endormi !?!?!
nous n’avons pas vu malheureusement le même film
je pense que vous avez fait un blocage n’oubliez pas que Nicky Larson est considéré comme un des plus grands amoureux des femmes. Voir même obsédé !
donc forcément ce qui est marrant c’est de le voir se retourner vers les hommes ?
Je trouve que c’est un joli clin d’œil à la communauté gay !
personnellement j’ai été complètement stimulé et pourtant je suis très critique contre ce genre de tentative

On sent vraiment que Philippe était un amoureux du mangas
Aujourd’hui même dans ses interviews ou bien les événements tels que la rencontre du créateur du mangas
Qui a lui-même beaucoup apprécié que demander de plus

Je vous trouve donc réellement de mauvaise fois je salue les Français qui tente des choses exceptionnelles telles que ce film !!!!

Zoreliex 30/12/2018 à 14:47

Je note le film d un très joli 4 sur 5

Zoreliex 30/12/2018 à 14:43

Je viens de lire la critique et je ne comprends pas ou peut on trouver de l homophonie dans le film, un homophobe ne penserait pas une seule seconde à endosser le rôle d un homosexuel. Au contraire Philippe Lacheau défend et banalise l homosexualite même si parfois le rôle est dans l exagération. L auteur de cette critique s est lancé dans une guerre ou des que l humour et l homosexualite sont présents en même temps, il s agit sans aucun doute d une agression communautaire, eh ben on doit pas rigoler tous les jours avec vous ! Et pourtant je fais parti moi même d une minorité qui est moqué ,je peux vous dire qu il Ya bien pire comme moquerie, si moquerie il y a ! Car j en vois pas dans le film !
Revenons au sujet principal, la mise en scène est rythmée, le scénario enfantin et naïf des mangas est efficace, l univers de City Hunter est respectée , mon seul bémol, je souhaiterais que Philippe développe le cote sombre de nicky larson dans un prochain opus ( # Mick Angel ), c est un tres personnage très complexe ou l humour est un échappatoire.

Rany 18/12/2018 à 20:54

Film génial et on rigole de ouf

CityRyo 17/12/2018 à 17:33

C'est un film à aller voir tout simplement. Étant fan de City hunter, je reste ouvert au changement. Je me ferai mon propre avis sans me préoccuper des critiques... Rire un peu de tout est bien, si cela reste du comique et non sérieux. Faut arrêter de se traumatiser la tête. Ouverture d'esprit, tout simplement.

Françoise 16/12/2018 à 18:04

Nous avons eu la chance de voir ce film en avant première il est vraiment à limage de la bande à fifi. Il y a longtemps que je n'avais pas vu une salle blindée rire à gorges déployées .... merci

Traxxnana 16/12/2018 à 12:10

Film français, sans saveur...

Plus

votre commentaire