Nicky Larson et le Parfum de Cupidon : critique qui ne craint personne

Simon Riaux | 14 décembre 2018 - MAJ : 31/01/2019 10:09
Simon Riaux | 14 décembre 2018 - MAJ : 31/01/2019 10:09

Malgré l’immense popularité de ses précédents films Babysitting et Babysitting 2Philippe Lacheau n’aura pu échapper au raz-de-marée excrémentiel déversé tout le long de la promotion de son nouvel effort. En s’attaquant à un monument tel que Nicky Larson, le comédien, scénariste et réalisateur a pris le risque de se mettre à dos une communauté de fans nostalgiques et soudés. Son adaptation pourra-t-elle malgré tout les séduire ?

 

LA JUSTICE S'APPELLE NICKY

Ses bandes-annonces avaient laissé redouter une comédie française au rabais, doublée d’une adaptation basse du front, mais il n’en est rien. Entendons-nous bien, c’est à l’évidence Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, ainsi que le corpus du Club Dorothée, qui sont adaptés ici plutôt que City Hunter et l’intégralité de ses dimensions dramatiques. Mais contre toute attente et pour la première fois, Philippe Lacheau accorde un soin quasi-maniaque à la direction artistique.

Reprenant les codes de tout un pan de l’animation japonaise, à mi-chemin entre plusieurs identités culturelles, il y associe des artefacts sur-stylisés de la France des eighties, avec une cohérence qui fait souvent mouche. Décors, mouvements de caméras et costumes surexploitent cette explosion de forme et de couleurs, dont la caméra tire souvent très bien parti.

 

 

Avec une aisance qu’on ne lui connaissait pas, l’acteur-réalisateur orchestre des enchaînements de séquences burlesques au tempo quasi-parfait, se payant même le luxe de nous proposer une poignée d’images tantôt hilarantes, tantôt empreintes d’une joliesse inattendue. Comme si l’auteur trouvait ici un équilibre, entre les seins hypertrophiés de Chantal Ladesou, et le destin surréaliste d’une famille de canards.

Et de baston en vision subjective (très bien conçue) en course-poursuite matelassée, le récit parvient à tenir une harmonie étonnante entre pastiche et premier degré assumé.

 

photoOn parie que vous aurez reconnu ce personnage légendaire...

 

ET COMME UN DEMON IL POURRIT

Mais si on rit souvent de bon cœur dans Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, il faut bien admettre que les tares de Philippe Lacheau sont loin d’avoir disparu. Et pour un univers façonné avec soin, perclus de gags efficaces, il faut régulièrement se fader les interventions d’au moins deux personnages d'une infinie lourdeur. Clairement écrits pour donner un os à ronger aux copains, ces deux protagonistes ralentissent régulièrement une intrigue déjà un brin longuette.

Longuette, et pas exempte de lourdeurs. Difficile, malgré un sens du rythme bien réel, de sourire à certaines vannes usées jusqu’à la corde (pour qui a survécu au collège) et les dialogues apparaissent plus d'une fois comme le principal point faible de l'entreprise. Mais au-delà de la valeur finalement bien subjective de la LoLance made in bande à Fifi, ce sont les valeurs promues par le film et sa mise en scène, qui s’avèrent une nouvelle fois problématique.

 

photo, Elodie Fontan, Philippe LacheauUne certaine idée de la finesse

 

L’homophobie ordinaire de Epouse-moi mon pote colore toujours les travaux de la petite troupe, qui fait une nouvelle fois de l’homosexualité une sorte de repoussoir ultime. Châtiment des méchants, menace existentielle planant sur la persona de Nicky Larson, premier (et unique) motif de moquerie à l’encontre de Laura, elle est aussi régulièrement pointée comme drôle pour elle-même.

Le métrage ne rit jamais avec l'idée de la sexualité gay (on suppose que pour une obscure raison, le lesbianisme échappe à la nomenclature homosexuelle de l'univers Larsonien), mais rit toujours d'elle, comme d'une chose naturellement humiliante et honteuse, en un prolongement de cour d'école sinistre. Autant d'incontinences artistiques qui font de cette adaptation réussie d’un anime culte, le réceptacle d’une intolérance tour à tour stupide et révoltante.

 

Affiche

 

 

Résumé

Si Lacheau réussit une belle adaptation de Nicky Larson, traversée de purs moments de grâce comique, l'homophobie ordinaire qui colorait déjà les précédents travaux de sa bande est encore de la partie...

commentaires

simpleman
27/03/2019 à 20:46

vu, j'y suis allé au vu des commentaires positifs...
bof, déçu, comme quoi les commentaires...
très moyen
acteurs très moyens
comédie rigolote sans plus
je préfère de loin l'anime

jojo
26/03/2019 à 19:52

nul,
pas aimé du tout
les acteurs surjouent
Les personnages principaux sont pas terribles
Après les gouts et les couleurs.
Je retourne lire le manga... rien à voir
Dommage qu'on rembourse pas.
La prochaine fois je télécharge.
Perso je déconseille, vous n'en aurez pas pour votre argent.
Une catastrophe ce "film"

Squig
15/03/2019 à 20:46

Super surprise. J'y suis allé avec un brin de crainte basé seulement sur la bande-annonce et en mettant de côté les avis des rageux et jaloux habituels qui n'apprécient plus rien sauf leurs propres critiques d'idiots. Au final il en ressort 1h30 de rire, d'un film très bien tourné et mis en scène, qui respecte tous les critères de l'animé dont je suis grand fan... donc je ne m'attendais absolument pas à une telle adaptation. On frôle ce qui aurait pû être parfait. Le rythme est bon. Tout est bon. Alors à ceux qui ne sont jamais contents: revoyez un épisode de l'animé et vous comprendrez que ce film est un chef d'ouevre! Et pour les pseudo élites bien-pensantes qui sortent leur délire homophobe: si un personnage ultra hétéro comme Nicky se retrouve à aimer les hommes ça en devient burlesque, oui, réfléchissez deux secondes avant d'écrire n'importe quoi. Une dernière chose pour ceux qui crachent sur un film "français": vous auriez préféré une comédie américaine pipi/caca/prout où tout humour un peu osé est prohibé?! Et à tous, rappelez-vous le massacre de Dragon ball Evolution avant de critiquer Nicky Larson: ça c'était une adaptation vraiment catastrophique et là on en est au total opposé. Allez le voir. Si vous ne passez pas un bon moment interrogez-vous sérieusement sur vous-même plutôt que sur le film...! Bon film à tous ceux qui l'apprécieront!

titourne
04/03/2019 à 23:17

Je comprends parfaitement doranime,
l'histoire peut être bien, ça peut respirer le manga, mais c'est vrai que les acteurs sont pas top niveau physionomie.
Personnellement, je suis contre l'adaptation de BD en film avec acteurs réels, on va à la cata.
Je vois plutôt un film en image de synthèse comme les derniers Astérix, eux ils ont compris, ils ont arrêté de faire des films avec persos réels.
J'aurai plutôt vu aussi Niki Larson en synthèse, on aurait véritablement eu les "vrais" physionomies et physiques des personnages du manga.
Et comme le dit doranime, l'acteur qui joue niki est trop vieux pour jouer le personnage tout comme Laura.
C'est pas top du tout

doranime
04/03/2019 à 00:43

@ kamus
LOL
le mec qui joue niki on dirait un vieux à coté du manga, je ne parle pas des grandes gueules bouche ouvertes. Laura, je ne reviendrai pas la dessus elle est complètement inadaptée au personnage... point
pour Mammouth, je ne demande pas de personnage de 2,50 mais le perso qui le 'joue"
devrait retourner en salle de muscu, quand je dis corpulence, je ne parle pas de la taille.
Je soutiens, les 3 persos principaux sont complèetement nuls et TRES TRES TRES mal choisis.
quand je regarde l'affiche et vois la tronche de niki (un vioc) et laura (une vieille) je rigole doucement.

Kamus
26/02/2019 à 10:41

Vive les imbéciles qui se font une idée d'un film en voyant des images !
Comme beaucoup d'autres imbéciles, vous avez décidé que le film serait nul bien en avance…
J'ai lu tellement de bêtises que je ne pourrai pas revenir sur toutes mais la base quand on se veut critique de film c'est d'aller les voir.
Allez en vrac ;
- Mammouth il est tout petit : le comédien choisi pour le rôle a la gueule de Mammouth, il est large et costaud, excuse le s'il reste dans des proportions humaines et qu'il ne fait pas 2m50.
- L'actrice qui fait Laura et vieille et moche : bon, Elodie Fontan à 31 ans, elle est jolie comme tout et s'avère une très bonne actrice. Ne t'inquiète pas, à son âge et maquillée on me dirait qu'elle en a 22 je dis ok. Quand au fait qu'elle soit moche… si tu veux, je sais pas ce que tu te tape mais bon c'est un avis au bête que subjectif.
- Philippe Lacheau pour jouer Nicky a fait de la muscu, il a pris quelques kilos et je te garantie qu'il est pas ridicule physiquement.
- Les têtes sont nawak : il s'agit d'un film, un acteur dont la bouche s'ouvre de 40 cm quand il voit une jolie fille ça n'existe pas. Les cheveux qui ne bougent pas non plus. D'ailleurs les têtes du manga et de l'anime sont ridiculement trop petites par rapport à la vrai physionomie humaine… dans ton cas de fermeture d'esprit, va voir l'anime qui va sortir au ciné !
- Nombreux sont les fans qui sont allé le voir… et qui après coup, même si ça leur a arraché la bouche de le dire: eh bien, ils ont aimé… Mais ils sont allé le voir, ils ont pas balancé un avis puant sans se déplacer !

Alors ce film est la meilleur comédie d'action française depuis… bah, les Bellemondo de la belle époque. C'est bien filmé, drôle, fidèle… bref, si vous êtes plus intelligent que les rageux auxquels j'ai répondu vous allez aimer !
-

YA
25/02/2019 à 18:34

??? homophobie.... antisémitisme..... racisme..... Mais vous voyez le mal partout. Avec des types comme vous les inconnus, les Nuls ou Coluche n'auraient jamais existé.
J'ai vu le film. Connais très peu le manga.... Mais j'ai ri. comme toute la salle pleine.
Dans ces temps moroses, c'est tout de même très bien de pouvoir se marrer pendant 1h30-2h00. C'est potache... Mais bon les élites disent que c'est homophobes... Il faut se décoincer un peu cher ami.

pffff
15/02/2019 à 09:06

@M1Pats, ta critique elle, elle est vraiment top ! bien argumentée et tout…

Comme le disent certains, le début de la critique d'EL est bonne , mais la fin tourne au politiquement correct .. On s'en fout !! c'est un film, pas l'opinion des gens ! Vous nous emmerdez avec votre manière de bien penser à tous les étages ! On ne peut plus rire de rien si ce n'est un homme éthéro et chrétien… Heureusement que je n'en fais pas partie ! Avec toutes vos règles morales à la con c'est la liberté que vous tuez …Bref, pas encore vu le film, mais j'irai, car j'ai envie de voir City Hunter / Nicky (et oui, je suis fan des 2 versions, pas besoin de faire de l'élitisme de foire en lisant/regardant les manga seulement en japonais non sous titré pour pouvoir apprécier).
Retrouvez un peu votre âme d'enfant plutôt que de toujours râler sur tout et critiquer tout ! La vie passe vite les gars ! (filles, LGTB, chèvres, bergers allemands et tout le toutim).

Skerries
15/02/2019 à 04:30

Beaucoup rit l'homophobie je ne vois pas, l'humour lourd oui et alors rire sans se prendre la tête c'est bon pour la santé tout simplement

Nicko lirson
13/02/2019 à 19:41

C est quoi cet argumentaire sur l homosexualite, ca devient grave si tout les journalistes ou critiquent se contaminent mutuellement par la betise, c est un’argument qui ne devrait meme pas en etre un, suffit de lire le manga ou a la limite de se replonger dans l’anime, le personnage est comme ca,c est pas pour autant que c est un nazi intolerant c est de L HUMOUR ..... bref j avais bien aimé le debut de la critique mais la fin est juste pitoyable, bientot dans quelque annee des qu un arcteur va sortir un flingue dans un film on va avoir le droit au pseudo critque disant que ces gens travaillent pour la nra, bref je part loin parceque le critique est parti trop loin la
Je l ai pas encore vu mais le debut de votre critique ma donné envie d y aller mais la fin ma juste blazé .....

Plus

votre commentaire