Hurricane : critique de flotte

Simon Riaux | 7 juin 2021 - MAJ : 07/06/2021 15:26
Simon Riaux | 7 juin 2021 - MAJ : 07/06/2021 15:26

Pour qui ne goûte ni les acrobaties numériques des super-héros du moment, ni les vannes à l’huile de palme des comiques hexagonaux, l’époque a tout d’une gueule de bois filmique. Par conséquent, quand un metteur en scène rompu aux bourrineries d’antan (Rob Cohen : Daylight avec Sylvester Stallone, le premier Fast & Furious, le premier xXx) nous revient avec Hurricane, un mélange de film de casse et de catastrophe thermo-climatique, on sera tentés de frétiller sévèrement de la rétine.

PLUIE DE FER

Malheureusement, Rob Cohen a beau avoir quelques jolis succès à son actif (Daylight) et initié des franchises aussi juteuses que xXx ou Fast & Furious, on ne peut pas dire que la subtilité soit sa qualité première, sauf à considérer une tarte à la créatine et à la vésicule de taureau comme un accomplissement gastronomique. Or, son Hurricane nécessitait justement une grande part de finesse.

Car il ne suffit pas de réunir un pitch improbable, des comédiens pas très frais (Toby KebbellMaggie GraceRyan Kwanten) et deux-trois concepts musculeux pour ressusciter le cinéma de divertissement décomplexé des années 90. On comprend bien ce qui aura aguiché les producteurs de la chose, et sa promesse de tout casser à l’occasion d’un braquage autoroutier se déroulant au beau milieu d’une tempête apocalyptique : l’idée d’hybrider TwisterPluie d'enfer et tout ce que le cinéma compte de braquages foireux étant joyeusement régressive. Mais pour y parvenir, il convient de doser avec justesse chaque élément de cette curieuse recette, ce que Rob Cohen se révèle incapable de faire.  

 

PhotoDes effets spéciaux très beaucoup jolis

 

LA BOURSE OU LA PLUIE

On ne demandait pas la lune à Hurricane, mais le film n’est en définitive qu’un piteux navet qui voudrait se faire passer pour un nanar. On les reconnaît, ces répliques basses du front, ces punchlines sorties à coup de fronçage de sourcils ; mais jamais le scénario ne va assez loin, jamais les dialogues ne s’autorisent assez de déviance, pour se hisser au-delà de la médiocrité standardisée.

Il en va de même pour les effets spéciaux. Quand l’image n’est pas plombée par une photographie rien moins que dégueulasse, plus fade qu’un jour sans pain, les effets spéciaux dévoilent crûment leur abyssale nullité. Aucune physicalité, pas la moindre illusion de mise en danger : cette panouille numérique est indigne d’une cut-scene de GTA premier du nom. Une incompétence technique sur laquelle on passerait bien vite, si Rob Cohen faisait preuve de créativité caméra à la main. Malheureusement, son découpage de l'action est amorphe, manque systématiquement d'inventivité, voire préfère dissimuler son déroulé sous des trombes d'eau dramatiquement laides.

 

Photo Maggie GraceMaggie Grace, impatiente qu'on en finisse

 

Pour finir, les comédiens nous offrent une ode à la dépression nerveuse d’une infinie mollesse. On serait presque bouleversés par la transparence de Toby Kebbell, qui a manifestement renoncé à l’idée de faire quelque chose de son talent, Ryan Kwanten (révélé par True Blood) ne fait même plus semblant de comprendre ce qu’il dit, tandis que Maggie Grace est aussi enthousiasmée par son personnage que par une séance de rentrage de poils dans la cantine d’une morgue moldave (et on la comprend). Seule satisfaction dans cette tempête de nullité : Rob Cohen a la décence d’emballer l’ensemble en 1h40 à peine.

 

Affiche

Résumé

Mou, moche et mal joué, Hurricane est un navet qui se rêve nanar.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.2)

Votre note ?

commentaires
Berserkovore
07/06/2021 à 23:19

C'est pas comme si y avait autre chose à attendre de Rob Cohen ; à l'époque de Daylight je n'aurais pas dit ça mais depuis que Fast & Furious, xXx, Furtif et La Momie 3 sont passés par là, le constat est sans appel.

storm
07/06/2021 à 15:34

pseudo remake mou du gnou de lexcellent pluie d'enfer !

seb
13/04/2020 à 04:18

comme fast and furious le film est remplie de disquette pas possible , les mec qui fond le casse braque une institution federale composé de hacker qui peuvent piraté le pentagone des mec qui neutralisé des navy seals , la police de la ville etc etc et il se fond stoppé par un météologue débile ,un réparateur alcoolique ,et pretty woman..... non mes on est ou la .entre la tempete les arme a feux l'antenne qu'il arrache explosion du toit du centre commercial la pression atmosphérique mdrrrr et pour finir la fin tous les camion s'envole a part celui des héros allez allez grosse banane dans le cul

Dutch Schaefer
03/02/2019 à 12:24

Certainement pas le film qui marquera les années 2000, mais perso j'y ai pris un certain plaisir!
(dans le style, il y a bien pire... )

Richter
03/02/2019 à 11:45

@Atréides

D'accord avec toi. C'est une critique, après chacun a le droit d'aimer ou non et bien sûr de donner son avis sans agresser systématiquement soit EL, soit les autres personnes qui donnent leur version.

Atréides
03/07/2018 à 15:17

Qui est d'accord pour dire que chaque gus qui sort un "j'ai un avis différent de bidule = bidule est à côté de la plaque", devrait réfléchir un peu sur lui-même et la vie ?
(Parce que du coup, ça marche dans les deux sens : tu seras toujours à côté de la plaque pour le prochain abruti qui passe et accepte pas qu'on puisse être en désaccord... vive les discussions intéressantes)

Fab
03/07/2018 à 15:14

Bien meilleur que la critique ne le laisse supposer! Des défauts certes mais on est loin du navet. Je m'attendais à du sy fy ou du asylum pour les sfx mais à part qq couacs c'est très correct, voire très bon parfois. Acteurs plutôt impliqués dans l'ensemble et scénario très rythmé! C'est pas un chef d'oeuvre mais une très honnête série B divertissante! D'accord aussi l'EL souvent à côté de la plaque...

Jul
02/03/2018 à 10:20

bin joué Rorov94

jul
02/03/2018 à 10:10

james le tumant ferme ta guele

Rorov94
02/03/2018 à 08:47

@james letuman2mes2
Pas de problème pour le biberon...juste le temps de le retirer du cul de ta daronne!
Je précise qu'elle avait insisté pour que je le lui mette pendant qu'on regardait TWISTER dans un bb hotel!elle aussi était en mal de foutre...

Plus
votre commentaire