Pattaya : critique trop vieux pour ces conneries

Laurent Pécha | 20 février 2016

Après le gros succès des Kaïra, Franck Gastambide et sa bande reviennent pour tenter de retrouver l’esprit déjanté et provocateur qui ont fait leur succès. On embarque direction Thaïlande. Va-t-on le regretter ?

affiche film
0 réactions

Il ne faut qu’une poignée de minutes (secondes ?) pour se dire qu’à l’instar de Danny Glover dans L’Arme fatale on est trop vieux pour ces conneries. Avec son intrigue volontairement calquée sur le Kickboxer de Van Damme, Pattaya cible de toute évidence un public jeune et se dit que le meilleur moyen pour déclencher les rires et l’adhésion est de proposer un spectacle régressif.

 

Photo Anouar Toubali, Franck Gastambide, Malik Bentalha

 

Tentant de reprendre le trash d’un certain Very bad trip, les auteurs y vont donc gaiement dans le gag bas de plafond. Plus c’est lourd et vulgaire, plus c’est bon. Pattaya se transforme ainsi très vite en open bar de situations plus racoleuses les unes des autres. Surjouant toutes les situations, les comédiens s’en donnent à cœur joie dans le mauvais goût. Mais alors que certains comiques US se font les rois d’un tel divertissement (on pense notamment à Sacha Baron Cohen), leurs homologues français n’en reprennent que la finalité.

En résulte un spectacle totalement sinistre qui se résume parfaitement à l’image finale de l’œuvre où un paquet de merde vient littéralement s’éclater sur l’objectif de la caméra et les spectateurs.

 

affiche film

Résumé

Pattaya nous chie son humour régressif et vulgaire littéralement à la gueule. On est trop vieux pour ces conneries.

commentaires lecteurs votre commentaire !

Aucun commentaire.

votre commentaire