Game of thrones interdit dans un bar de Brooklyn suite à la grosse colère de HBO

Jean-Luc Hassaique | 21 avril 2015
Jean-Luc Hassaique | 21 avril 2015

Depuis le piratage massif des quatre premiers épisodes de la saison 5, Game of Thrones est plus encore que d’habitude l’objet de toutes les convoitises. Et du coup, HBO est un peu tatillon, la preuve, la chaîne câblée veut obliger un bar de Brooklyn a cesser d’organiser des soirées consacrées à la série.

Le Videology était pourtant ravi de son rendez-vous hebdomadaire, au cours duquel ses clients venaient dans leur rade préférés pour regarder la série, comme d’autres un match, trinquant à chaque giclure de sang, accompagnant le premier démembrement venu de hourras compulsifs.

Hélas, ces célébrations de violence bon enfant vont devoir cesser, puisque HBO a envoyé au bar une ordonnance de cessation et d’abstention afin que le Videology cesse de diffuser des épisodes.

Interrogée par le média britannique Business Insider, la chaîne américaine a répondu par le biais de son lapidaire porte-parole :

« Nous sommes un service d'abonnement payant et HBO ne doit pas être mis à la disposition de tous via des établissements publics. Notre démarche n'est pas nouvelle, nous prenons de telles mesures depuis maintenant plus de dix ans. »

Une position défendable et évidemment parfaitement légale, mais qui n’est pas sans laisser penser que HBO est un peu à cran quand même.

Tout savoir sur Game of Thrones

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Spip
21/04/2015 à 23:05

Non, c'est logique.
Le lien avec le dernier piratage est quelque peu fallacieux...
Nos bonnes vieilles VHS nous rappellaient déjà que toute projection publique était interdite... C'est donc encore plus pertinent pour assister à la diffusion d'un programme par une chaine à péage.
Les projections publiques d'une série existent, mais se font avec l'autorisation des ayants droits.
Surtout que là, le patron du bar augmentait son CA grâce à son petit abonnement de particulier.

votre commentaire