American Crime Story saison 3 : un premier teaser pour le scandale sexuel de l'affaire Monica Lewinsky

Maeva Antoni | 5 août 2021 - MAJ : 05/08/2021 15:47
Maeva Antoni | 5 août 2021 - MAJ : 05/08/2021 15:47

American Crime Story revient pour une troisième saison centrée sur l'affaire Monica Lewinsky et s'offre un teaser en mode thriller.

Le monde entier est fasciné par les histoires de true crime, les documentaires sur les scandales, les tueurs, les affaires judiciaires médiatiques... Comme si on ne pouvait s’empêcher de décortiquer les pires aspects de notre société. En version plus ou moins romancée, les affaires les plus violentes ou les plus scandaleuses trouvent souvent leurs chemins vers une adaptation filmique ou sérielle et continuent d’alimenter le fantasme collectif autour du sordide.

La série American Crime Story lancée par Ryan Murphy joue avec cette fascination et replonge ses spectateurs dans les coulisses des affaires qui ont secoué les États-Unis. Après l'affaire O.J. Simpson puis l'assassinat de Gianni Versace place à une troisième saison intitulée Impeachment, concentré sur la liaison entre le président Bill Clinton et Monica Lewinsky, alors stagiaire de la Maison-Blanche. Un nouveau scandale qui s’est dévoilé dans un premier teaser. 

 

 

L’énorme scandale de la liaison entre la jeune Monica Lewinsky et le président américain Bill Clinton a secoué l'Amérique traditionaliste. Si dans d’autres pays, l’affaire aurait pu être plus anecdotique, l’Amérique pro-famille ne s’est pas remise du comportement de son ancien président. Une histoire qui fait encore parler d’elle avec la nouvelle saison d’American Crime Story qui est notamment produit par Monica Lewinsky en personne.  

Après que les deux précédentes saisons ont conquis le public et la critique, le retour d’American Crime Story est très attendu, mais ne s’est dévoilé qu'à travers un court teaser qui attise la curiosité, mais n’étanche pas la soif des fans. On peut y voir le dos de Beanie Feldstein (connue pour Booksmart), qui incarne Lewinsky, déambuler avec assurance dans les couloirs de la Maison-Blanche. Un teaser de moins d’une minute qui est tourné comme un énorme thriller avec une musique lourde de suspense, des insères qui en rajoutent une couche et la volonté flagrante de cacher le visage des protagonistes.  

 

Photo Beanie FeldsteinBeanie Feldstein en Monia Lewinsky

 

C’est à peine si on entraperçoit l’épaule de Clive Owen grimé en Bill Clinton. Tout est fait pour créer du suspense, comme pour mieux replonger dans cette histoire dont tout le monde connaît le dénouement. Ce qui est sûr, c’est que cette nouvelle saison écrite par Sarah Burgess (déjà à l’œuvre sur la saison 2) prend le scandale très au sérieux et ne semble pas parti pour la traiter comme une simple affaire de coucheries, mais bien comme un gros thriller politique.  

La nouvelle saison d’American Crime Story débarque aux États-Unis sur FX le 7 septembre, en France cela se passera sur Canal+, mais  la date n'a pas encore été précisée. Pour patienter, il y a toujours notre critique de la saison 2.

Tout savoir sur American Crime Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
10/08/2021 à 13:33

@RobinDesBois

Tout est généralement contractuellement arrêté, histoire d'éviter les mauvaises surprises. Mais dans le cas présent, je ne serais pas étonné qu'ils aient fait les choses dans l'autre sens, écrire et valider le projet avec elle, puis lancer la prod à proprement parler.

RobinDesBois
09/08/2021 à 20:30

@Simon ok merci pour ces précisions. Mais donc pour le droit de regard c'est donc à double tranchant, si elle adhère pas du tout à la vision du showrunner et des scénaristes ça se passe comment ?

Simon Riaux - Rédaction
08/08/2021 à 22:45

@RobinDesBois

Alors attention avec le terme producteur, aux États-unis, il accueille des définitions plus larges que chez nous.

Tout d'abord, il peut simplement témoigner du versement de certains types de droits d'auteurs (c'est la raison pour laquelle on trouve des noms de reals crédités comme producteur, sur des suites de franchises qu'ils ont initiées par exemple, même s'ils n'ont jamais vu le scénario ou collaboré au truc).

Ce peut aussi être politique. Je paie un ecu et je donne un statut de producteur, pour qu'on ne puisse pas m'accuser de profiter d'un fait ou d'une situation sans prendre en compte ceux qu'elle a touché directement.

Ce peut aussi être pour donner une forme de droit de regard. Le producteur est le seul à avoir aux USA le "final cut" ou "garantie de bonne fin". Par conséquent, si je veux produire un doc ou une fiction sur Levinski, lui donner la possibilité de dire "ceci est exact, ceci non", etc etc, et que je veux témoigner qu'elle a bien pu exercer ce droit de regard, un cachet de producteur est nécessaire.

Le système des Guild et Unions aux États-unis encadre très concrètement quelles responsabilités vont avec quels postes, là où le cas par cas est plus dans la culture européenne.

D'où des postes qui nous surprennent parfois.

Et attention peut-être l'intéressée a-t-elle pleinement tenu ce qu'on appellerait dans l'hexagone un rôle de productrice déléguée, je l'ignore tout à fait. Mais disons qu'il faut bien se garder de transposer sur le poste une vision possiblement très éloignée de sa réalité.

RobinDesBois
08/08/2021 à 19:30

Apparemment Monica Lewinsky est coproductrice de cette saison 3. Plutôt étrange.

RobinDesBois
08/08/2021 à 05:04

A l'époque c'était les puritains républicains qui avaient été "choqués" aujourd'hui ça aurait plutôt remué une partie de l'électorat démocrate lobotomisé par un néopuritanisme aussi incohérent qu'inquiétant (on a vu ce que ça a donné pour Giuliani dans l'hypocrite Borat 2).

La tonalité thriller de la bande annonce est étonnante. C'est plus les conséquences sociales de cette affaire qui sont intéressantes pas la bête histoire d'adultère juste bonne à inspirer des parodies porno avec l'histoire du cigare.

Blason
05/08/2021 à 22:39

Il allait régulièrement sur l'ile de Epstein, et a même refuser que ses gardes du corps le suivent, ce qui est inédit, ils représentent une cible à tous instant et jusqu’à la fin de leurs vie, ils ont accompagné partout d'un garde du corps. Il doit se passer des choses pour qu'il refuse qu'ils viennent sur les 5 voyages qu'il a fait.

Sur la liste de vol sur l'ile de Epstein, concernant les célébrités, on a retrouvé, Will Ferrel, Woody Allen, Harvey Weinstein, Meryl Streep, Tom Hanks, Quentin Tarantino, Victor Salva,........au moins 3 d'entre eux ont eu à subir des accusations d'agression sexuel dont deux avec des mineurs.

Flash
05/08/2021 à 21:33

Un bon vivant ce Bill !

votre commentaire